mercredi 3 octobre 2018

[TEST] Valkyria Chronicles 4 sur Nintendo Switch

Connaissant la licence, je n’y avais pourtant jamais joué avant ce jour, à savoir avant la sortie d’un quatrième opus. Mais avant de profiter du jeu dans son intégralité, SEGA nous a mis à disposition une démo de ce titre qui nous intéresse aujourd’hui et qui n’est autre que Valkyria Chronicles 4 dans sa version Nintendo Switch. En ce qui me concerne, j’ai cramé la démo qui est disponible sur l’eShop et j’ai de suite accroché au système de jeu. Je me suis plongé dans cette démo avec grand enthousiasme, d’autant que ce volet est intégralement sous-titré en français ! Cette démo propose d’ailleurs de découvrir le prologue du jeu puis de jouer les deux premiers chapitres. Qui plus est, la sauvegarde de cette démo est compatible avec le jeu, ce qui vous permet de conserver votre avancée mais aussi vos XP et autres accessoires gagnés. Aussi, cela débloque un contenu bonus pour votre jeu. Mais assez parlé de cette démo, ce qui nous intéresse ici c’est le jeu complet récemment sorti et qui, me concernant, m’en a mis plein la vue !


Valkyria Chronicles 4 nous plonge dans la peau de tout un escadron, l’Escadron E, composé de Claude Wallace (le leader), Raz, Kai, Riley, Ferrier, Jeanne et bien d’autres qui participent à ce combat où l’armée Impériale domine le champ de bataille. Mais c’est sans compter sur la Fédération qui lance alors une opération baptisée « Croix du Nord » afin de renverser la situation. Nous allons donc suivre l’Escadron E qui devra faire preuve de ténacité et de sacrifices lors de cette guerre d’Europa !

Mais quelle découverte ! Vraiment, cela fait un petit moment que je n'avais pas été autant saisi par un jeu de type RPG. Je ne suis pas forcément adepte du genre mais il m'arrive parfois de m'y adonner et ce Valkyria Chronicles 4 a vraiment de quoi vous tenir scotché à votre console et ce à divers niveaux. Déjà on ne peut rester indifférent face à l'aspect graphique qui nous est ici montré, le moteur CANVAS offre un rendu visuel de très bonne facture, le rendu en peinture d’aquarelle permet d’obtenir des éléments hauts en couleurs. La direction artistique est très propre, ponctuant un univers très coloré avec une animation qui se porte très bien. Les textures sont bien peaufinées, même si un léger alisasing fait son apparition par moments. Ce procédé d'aquarelle est très agréable à l'œil et n'entrave en rien l'expérience de jeu quand les choses deviennent plus sérieuses. Je veux dire par là quand les explosions sont de mises, ou quand par exemple le scénario devient plus intense, car oui nous sommes ici en temps de guerre et même si les premiers chapitres sont un tantinet soft niveau histoire, il n'en demeure pas moins que les choses se gâtent par moments. Mais on va en rester là, histoire de ne pas trop vous spoiler.


Plus on avance dans les chapitres et plus l'apprentissage se complète. Il faut savoir que les tutoriels sont nombreux dans Valkyria Chronicles 4, un peu trop nombreux même, mais je pense que c'est un mal nécessaire afin de pouvoir profiter pleinement des capacités du titre. Les mécaniques de jeu sont assez variées, il ne faut pas juste faire avancer son soldat ou tank puis tirer sur l'ennemi. Non ! La stratégie est ici indispensable et il va falloir user de stratagème pour venir à bout de certains chapitres. Vous apprendrez donc notamment à vous cacher et à ramper, à donner des ordres, à former des pelotons d'équipes en tenant compte des affinités entre personnages, à placer vos membres d'unités au bon endroit, à utiliser le Ragnaid... Et j'en passe !

Mais la stratégie ne se fait pas que sur le champ de bataille. Vous pouvez aussi, et devez même vous rendre au Quartier Général, entraîner votre escadron afin de les faire monter de niveau, ce qui par la même occasion leur permettra de développer de nouveaux potentiels ou encore d'acquérir de nouveaux ordres, tout ça grâce aux XP que vous gagnez lorsque vous terminez un chapitre. Aussi, au fur et à mesure de votre avancée vous devrez gérer les membres de votre escadron et leurs équipements, passant même par la création d'armes ou d'équipements pour votre tank, le Hafen. Même procédé que pour l'entraînement, pour développer ce nouveau matériel vous devrez dépenser des points précédemment acquis. La gestion est vraiment très complète, très variées, et pour tout vous dire, il est même possible de changer la tenue de ses soldats. Tout est ici mis en œuvre pour bien préparer ses hommes avant de partir en mission.


Tiens, en parlant de missions, Valkyria Chronicles 4 dispose d’un grand nombre de missions, dont certaines s’avèrent être assez longues pour en venir à bout. Vos directives et autres ordres seront alors mis à rudes épreuves afin de pouvoir obtenir le meilleur rang de réussite. Au moins vous réalisez de tour, au mieux vous serez classé, cela va de soi. On prend alors beaucoup de plaisir à se préparer avant de partir au combat, on prend garde aux objectifs demandés afin de ne pas échouer en mission. Par contre, bien que cela ajoute une bonne immersion dans le scénario, je trouve qu’il y a trop « d‘épisodes » entre chaque mission ! Je m’explique, entre chaque chapitre et mission, il y a diverses scènes où les protagonistes discutent, où sont mis en avant telle ou telle situation et autres souvenirs et j’en passe... Alors oui, c’est la base du scénario, toutefois je trouve qu’il y en a trop et par moments cela nous coupe légèrement dans le feu de l’action ! Cette remarque n’est pas à prendre comme un réel point négatif, mais je tenais juste à le préciser. Tout comme le fait que dans ces épisodes il y a aussi, par moments, des sous-épisodes (marqué du signe « * »). Ce sont des histoires d’ordre secondaire, il n’est pas forcément nécessaire de les visionner pour avancer dans la trame principale néanmoins elles offrent divers points de vues intéressants sur des événements couverts par l’histoire principale et ses personnages.

Outre les missions principales de grande envergure pour la plupart, le jeu dispose de missions dites « Histoires d’Escadron », qui ne sont autre que des missions secondaires. C’est là que l’on peut associer des soldats qui s’apprécient et découvrir par la même occasion des anecdotes sur leur vécu. Par exemple, me concernant j’aime beaucoup le personnage de Ferrier, elle est très énigmatique et l’histoire d’Escadron la concernant nous dévoile des choses intéressantes sur son passé et notamment pourquoi elle porte sans cesse un masque. Il est bien de réaliser ces dites missions aussi pour débloquer de nouveaux sentiments ou potentiels de personnages. Choses qui ne faut pas prendre à la légère quand on part au combat. Bien s’entendre avec tel ou tel camarade peut s’avérer très utile, primordial même dans les missions les plus compliquées.


Mais du coup, ça donne quoi ce Valkyria Chronicles 4 une fois en main ? On ne va pas tourner autour du pot : c’est du tout bon ! Que l’on joue en mode TV ou portable, le titre est très fluide et on apprécie la prise en main peu importe la manière dont on y joue. Les affrontements que l’on vit ici se font donc au tour par tour, on choisit les membres de l’escadron puis on les déploie et c’est parti ! Il peut être judicieux de préciser qu’une fois un personnage joué, il est tout à fait possible de le rejouer une seconde fois, et même une troisième si vous le souhaitez. Sachez juste qu’à chaque fois que vous l'utiliserez il ne pourra se déplacer aussi loin que lors de son premier tour. Vous pourrez aussi profiter pour vous cacher, ouvrir un passage pour l’un de vos coéquipiers, faire évacuer un soldat à terre, car oui, il faut bien secourir vos soldats tombés au combat, et j’en passe… On peut également soulever que lorsque vous approchez trop proche d’un ennemi, vous apparaissez alors dans son champ de vision et ce dernier se fera donc un plaisir d’ouvrir le feu. Il faut alors être réactif pour le viser au plus vite et en venir à bout. De même que lorsque vous touchez un ennemi, il ne restera pas de marbre et ripostera à son tour. Ce procédé concerne aussi vos soldats quand c’est l’ennemi qui joue ses phases, vos hommes se défendront seuls également.

J’apprécie beaucoup le système de combat proposé dans ce 4ème opus, et comme je le disais je n’ai jamais joué à un autre opus. J’ai donc appris via les divers communiqués de presse reçus de Koch Media que le système de combat BliTZ faisait son retour. J’ai alors découvert qu’il mêle la stratégie à l’échelle du champ de bataille aux éléments de jeu de rôle et mécanique de jeu de shoot à la 3ème personne. Et franchement, je trouve que ça envoie du lourd ! Ce système fonctionne très bien, on prend vraiment son pied lors des batailles tant ces dernières sont fort dynamiques ne se ressemblent pas. Certaines sont même assez impressionnantes et demandent une grande concentration. Voilà pourquoi il est important de bien prêter attention à chacune de vos options possibles qu’elles soient d’attaque ou de défense. Et en parlant d’attaque, à un moment donné dans le jeu, une fois que l’un de vos hommes tombe au combat, vous aurez alors la possibilité de lui offrir un dernier souffle, le choix devra se faire assez vite et sachez que vous pourrez vous relever et tenter une nouvelle attaque mais disposerait de peu de PV.

Il y a encore plusieurs choses que j’aimerais vous dire mais j’aurais souhaité que vous les découvriez de vous-même tant la profondeur de ce jeu est grande ! Mais bon, l’envie est plus forte, je ne peux m’abstenir de vous dire par exemple que la bande son est tout bonnement jouissive ! Du coup, je me suis un peu renseigné et j’ai appris qu’elle était signée par Hitoshi Sakimoto, qui a composé pour la Valkyria Chronicles 1 et 2 mais aussi Final Fantasy Tactics, Vagrant Story, Odin Sphere ou encore Dragon’s Crown parmi tant d’autres… Je trouve que les musiques apportent beaucoup quant à l’immersion du joueur dans un jeu et dans Valkyria Chronicles 4 tout est mis en œuvre pour que le joueur profite d’une OST de qualité dans ce monde de brutes !

Sinon, avant de terminer, je voulais revenir vite fait sur le scénario qui monte d’un cran une fois le chapitre 4 passé. J’ai ressenti comme une avancée importante pour l’Escadron E mené par Claude lors de leur passage à Siegval. C’est pour moi le premier moment véritablement important au sein de l’Escadron. Mais je n’en dis pas plus à ce sujet ! En tout cas, sachez que nos héros sont touchants à leurs manières, on s’attache à certains plus qu’à d’autres mais tous ont un petit quelque chose à offrir.


en compagnie de l'historien d'Europa Douglas Welch !

Pour conclure, je dirai à titre personnel qu’il n’y a quasiment rien de mauvais dans ce Valkyria Chronicles 4 surtout qu’il est intégralement sous-titré en français, ce qui n’était pas le cas des opus précédents. Remercions SEGA comme il se doit ! Sinon, vous avez dû remarquer à quel point le jeu m’a plu et je ne vous ai pas parlé des diverses phases d’humour aussi présentes dans le jeu. Il faut bien que les soldats se détendent un peu avent de passer aux choses sérieuses. Cependant, je vais tout de même émettre un petit regret sur le titre c’est qu’il ne propose pas de mode multijoueurs. J’avoue que j’aurais apprécié pour affronter un ami en local (ou en ligne) sur une map à la manière d’un Advance Wars par exemple. Certes, le contenu est ici déjà bien étoffé, surtout que plusieurs DLC sont prévus pour agrémenter l’histoire, mais il n’empêche qu’un tel mode aurait pu lui valoir presque un « Perfect » ! Sur ce, gardez toujours un œil sur votre adversaire, préparez bien vos gars et faites de votre mieux pour survivre en pleine tempête !

Test de Samy Joe


Ce que j’ai aimé :
  • La direction artistique de grande qualité
  • Le chara-design
  • Un rendu visuel très coloré, de très bonne facture
  • Son scénario saisissant
  • Des mécaniques de jeu très complètes
  • Un T-RPG comme on les aime, exigeant et diversifié
  • Une bande-son au top
  • Des combats très fluides
  • Des missions variées et dynamiques
  • Une durée de vie des plus honorables
  • Traduit en français !

Ce que j’ai moins aimé :
  • Manque peut-être un mode multijoueur
  • Un peu trop de cut-scene ?
  • Pas de capture vidéo

Prix : 59.99€
Genre : RPG, Stratégie, Action
T'aille eShop : 11 488.22 MB
Développeur et Éditeur / Distributeur : SEGA / Koch Media

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images de gameplay publiées dans ce test sont issues de mes propres sessions de jeu.



-- Galerie d'images personnelles -- 
(prises durant les 4 premiers chapitres pour éviter les spoils importants)






































Aucun commentaire:

Publier un commentaire