jeudi 22 novembre 2018

[GeeKritique] Pourquoi, selon moi, il faut découvrir Harukana Receive

C’est l’une des séries acquises il y a quelques mois en simulcast par Anime Digital Network et dont je viens de finir le visionnage. Une série qui parle de sport, plus précisément de beach-volley mais pas que. En effet, Harukana Receive mise aussi sur d’autres moments que l’on peut partager entre amies. Bien qu’il soit aussi question de rivalité, cela n’empêche en rien de se lier d’amitié. C’est d’ailleurs l’une des choses que j’ai apprécié dans cette animé qu’est Harukana Receive.


Résumé par ADN :
Haruka est très grande. Kanata est très petite. Toutes deux sont complexées par leur taille, amenant même Kanata à abandonner la pratique du Beach Volley. Sur l’insistance de Haruka, Kanata finit par céder et accepte de former un duo pour le tournoi de Beach Volley de Okinawa. Toutefois, les autres participantes sont des adversaires redoutables et il faudra plus que la taille de Haruka et l’expérience de Kanata pour remporter la compétition…

Bonne humeur, compétitivité et amitié sont au centre de cette série de beach-volley ! Après avoir fait la connaissance de nos 2 principales héroïnes Haruka et Kanata, on va sans trop tarder découvrir que d’autres joueuses agrandiront ce cercle où l’amitié tient une certaine place. Certes, Harukana Receive est un animé où le beach-volley est le fil conducteur principal mais on reste tout de même loin d’un animé de sport qui ne s’attarderait que sur cette discipline. Ici, on suit tout aussi bien certains aléas de la vie de nos héroïnes et leurs amies, comme des ruptures amicales et autres éloignements, on évoque aussi beaucoup une certaine rivalité qui peut tout aussi bien se transformer en une amitié assez forte. Tout est ici mis en place pour que l’on découvre un animé à base de sport mais qui laisse place à bien d’autres moments hors plage.

©Nyoijizai,HOUBUNSHA/Harukana Receive Project

Je trouve que l’animation est très correcte lors des divers matchs, on profite de jolis smash et autres belles actions. Certaines phases sont davantage dynamiques, surtout quand la rivalité est de mise entre 2 équipes. Mais tout ça reste très convivial dans le fond. Le design de la série est très propre, c’est coloré et on profite aussi de jolies formes ! On ne va pas se le cacher, c’est un animé avec de jolis filles qui pratiquent du beach-volley en maillots de bain. Du coup, certaines joueuses disposent d’atouts bien plus généreux que d’autres. C’est d’ailleurs ce contraste entre Haruka et Kanata qui est assez drôle dans leur relation en plus de leur différence de taille, surtout au début de la série. On écope donc de gros plans sur les boobs et autres paires de fesses. Du bon fan service, oui ! Et surtout en compagnie de leurs nouvelles amies Claire et Emily qui vont entraîner Harukana et Kanata et qui visent elle aussi une place au tournoi. C’est d’ailleurs avec elles qu’une grande amitié va se former.

Harukana Receive est une série produite par le studio C2C qui a notamment travaillé sur Aquarion Logos, ou plus récemment WorldEnd. La série est destinée à un public de 12 ans et plus et se compose de 12 épisodes. Sachez que les 3 derniers concernent un seul et même match, un match très important car il s’agit de la finale des éliminatoires pour la région d’Okinawa et il déterminera qui des 2 équipes finalistes aura sa place au tournoi national. Au plus on avance dans les épisodes, au plus on voit venir ce qu’il va se passer sur la fin et qui va s'affronter. Tout l'intérêt est là d'ailleurs, nous offrir un affrontement de taille entre... Oups, je vous laisse deviner bien que cela soit déjà bien explicite. Je n’en dis donc pas davantage, je pense d'ailleurs en avoir déjà trop dit à ce sujet !
Cette série mérite donc qu’on s’y attarde, d’autant qu’on ne manque pas de se rincer l’œil en plus de profiter de belles actions en matchs. Car oui, Harukana Receive est avant tout un animé sur le sport… mais qui nous montre aussi que l’amitié est importante. Toute cette rivalité ne l’est pas totalement, la conviviale est, je dirai, le mot d’ordre. Voilà une série sans prise de tête, où le soleil ne manque pas, où l’on entend le doux bruit des vagues en plus des « boing boing » niveau boobs et autres gros plans niveau fesses. Oui bon avouons que les gros plans sont parfois abusés, mais cela n'empêche qu'on apprend aussi certaines bases du beach-volley. Les plans sur les fesses ne sont pas juste des plans de fesses, cela sert à monter un signe pour user d'une tactique lors du service. 

Alors oui, selon moi, Harukana Receive a des atouts intéressants pour qu’on s’y attarde, surtout si on aime les boobs le beach-volley bien sûr !

GeeKritique de Samy Joe

-- Galerie d'images des 9 premiers épisodes pour éviter le spoil du dernier affrontement --
(©Nyoijizai,HOUBUNSHA/Harukana Receive Project)


















Aucun commentaire:

Publier un commentaire