samedi 14 septembre 2019

[TEST] Senra Kagura Peach Ball sur Nintendo Switch

Chers amis, pervers joueurs... Bienvenus dans cette nouvelle itération de la saga Senra Kagura. Après de nombreux jeux aux thèmes divers et variés souvent axés sur l'action, mais pas que et surtout sur la plastique de ses protagonistes, Marvelous Europe embarque aujourd'hui ses chères Ninjas courtes vêtues non pas dans des combats épiques mais dans un univers peu commun au genre : le flipper ! Et je ne parle pas du dauphin sur ce coup là...


Nos cinq héroïnes, profitant d'un peu de repos bien mérité, se retrouvent dans une salle d'arcade pour participer à un tournoi de jeu de baston. Tout se passe à merveille jusqu'à ce qu'une d'entre elles se retrouve contaminée par un étrange produit mutagène entreposé dans les toilettes (quelle belle idée pour le stockage) qui la transforme petit à petit en animal sexy, avec le comportement qui va avec... Autre problème, cette mutation est extrêmement contagieuse au touché et toutes nos combattantes se retrouvent dans la peau d'animaux distincts : chatte, chienne, oursonne, lapine ...

Leur seul espoir : VOUS, vos boules (de flipper bien sûr) et forcément LE flipper modifié de la salle d'arcade. Alors oui, vous allez me dire que ce scénario est complètement farfelu et je vous confirme, en effet, qu'il est totalement improbable, mais bon, il fallait bien une raison pour que nos demoiselles se retrouvent posées sur notre table lumineuse.

Du coup pour sauver chaque fille, vous allez pouvoir profiter des joies de 2 tables de flippers avec chacune quelques variantes pour trouver une solution à leurs problèmes, sans pour autant échapper aux dialogues à forte dose de doubles sens pour tous ceux qui auront la patience de les lire. La première table aura un design plutôt axé fête foraine avec des couleurs chatoyantes et des manèges ça et là, alors que la deuxième aura un style plus nocturne dans un thème totalement nippon, avec cerisiers en fleur, lanternes japonaises et autres babioles s'y rapportant.

Vous pourrez donc soit suivre l'histoire principale et ainsi sauver chacune des filles une à une, ou simplement profiter du mode libre et essayer de faire les scores les plus élevés possibles. Les autres options seront plus cosmétiques, mais nous y reviendront plus tard.


Du coup le mode Aventure ne sera pas seulement une histoire de scoring pour avancer. Il faudra débloquer différents défis coquins par trois fois pour libérer la miss de l'emprise de ses pulsions animales et ce en activant les différents bonus des tables de flipper. Lorsque le défi coquin apparaît et que vous touchez la jeune fille, vous arrivez sur une mini table ou il faudra simplement faire un bon score pour assommer votre cible. À la 3ème épreuve qui vous verra faire rebondir ses fesses ou sa poitrine sous les coups de vos billes, elle perdra son costume animal pour se retrouver dans le plus simple appareil, pour le plus grand plaisir de vos rétines. De toute façon si vous êtes ici c'est qu'il y a une raison hein.

Voilà donc ce qui vous attendra dans les grandes lignes pour ce qui concerne le jeu en lui même. Évidemment il nous reste à aborder de nombreux points et c'est par la partie graphique que nous allons commencer.

Tout d'abord et comme vous l'aurez certainement constaté sur les différentes captures du jeu, c'est un univers très typé manga/anime qui sera mis en avant. Les demoiselles (à fortes poitrines) sont toutes très gracieusement modélisées et le rendu global est très convainquant. Alors certes ça ne part pas dans la débauche graphique, mais ce qui est fait est bien fait. Les tables en elles mêmes sont plutôt jolies aussi, et profitent de plusieurs types de vues plus ou moins rapprochées pour profiter des détails et de la visibilité. On aurait simplement aimé plus de variété dans celles-ci.

Évidemment le mode Dock de la console sera le plus à même de vous faire profiter de toutes les courbes des jeunes filles sans aliasing, alors qu'en portable forcément il y en aura un poil plus. Ceci dit rien de rédhibitoire. L'ensemble du jeu reste toujours agréable à parcourir et les différents modes dont le mode « Intimité » saura certainement combler ceux qui veulent profiter des demoiselles sous tous les angles...


Techniquement le jeu s'en sort bien. Pas de soucis particuliers dans l'animation même de la bille et des tables de flippers, tout bouge bien et sans saccades particulières à noter. Les nombreux bruitages et autres cris, gémissements des demoiselles profitent fortement à l'ambiance générale du titre totalement assumé de ce côté-là. Vous pourrez d'ailleurs profiter au maximum des vibrations HD, qui sont vraiment parfaitement rendues, pour ressentir tous les mouvements de la bille et des différents passages qu'elle empruntera tout au long de son parcours. Petit bonus lors du 3ème défi coquin si vous jouez avec les Joy-Con détachés, où vous pourrez même les utiliser avec le gyroscope.

Bon niveau jouabilité, il faut dire que même si l'idée des flippers est sympa, la facilité et le manque de challenge se fait cruellement sentir. Alors oui, j'imagine qu'il faut motiver les joueurs à avancer plus ou moins rapidement dans le jeu pour débloquer les moult accessoires, tenues et autres bonus comme les musiques, mais sincèrement il est vraiment compliqué de perdre dans le jeu. Certes ce n'est pas la jouabilité en elle même qui est mise en cause, puisque tout répond parfaitement et limpidement, mais simplement qu'il n'y a quasiment aucune difficulté à faire du scorring ou à débloquer les différents défis du plateau. Tout s’enchaîne rapidement, la bille à tendance à toujours aller facilement à certains endroits et c'est généralement par manque de chance totale qu'elle se perdra dans les abysses sans être ramenée illico par le sauvetage de balle...

D'ailleurs cette dernière aura différents skins que vous pourrez choisir à loisir. Il semblerait qu'elles aient des statistiques qui varient de l'une à l'autre, mais n'ayant pas vu de différence flagrante, il m'est difficile de me prononcer sur cet aspect.


Du coup le véritable challenge du jeu sera de gagner assez d'argent virtuel (et il en faudra beaucoup beaucoup) pour aller acheter les bonus dans la boutique, pour pouvoir habiller ou décorer votre protagoniste préférée et ainsi en profiter sur le flipper ou dans les modes de jeu orientés voyeurisme. Car hormis la boutique du jeu et celle de l'eShop ou d'autres tenues vous seront proposées à des prix défiant toute logique et concurrence, il y a le mode Diorama qui vous permettra de faire de jolies photos avec les différentes demoiselles dans la position que vous aurez choisi ainsi que le décor qui vous plaira, mais aussi le mode Intime qui reste le plus « sombre » puisque vous pourrez à loisir tripoter, caresser, pincer ou simplement asperger d'eau l'élue de votre cœur. Je laisserai à chacun le loisir d’apprécier ou non cette feature plutôt spéciale.

Pour conclure, je dirai que dans l'idée de base, Senra Kagura Peach ball peut être un jeu plutôt sympa et qui plaira certainement à un public averti. Le jeu est facile à prendre en main et est graphiquement très plaisant à parcourir. Les dialogues lors des phases 2D, souvent drôles car à double sens pour qui aura l'esprit assez retord pour le remarquer, sauront accompagner les joueurs qui se lanceront dans l'aventure. Le challenge par contre ne sera pas au niveau des tables de flipper elles mêmes qui restent amusantes à parcourir et dont il ne faudra pas tout prendre au premier degré vu le côté ecchi recherché, mais plutôt sur le côté fastidieux à engranger les sommes d'argent virtuel pour débloquer tout les objets in-game à avoir pour customiser ses personnages. Bien évidemment le jeu ne sera pas à mettre entre toutes les mains, surtout féminines qui y verront bien souvent un jeu dégradant, pervers et malsain. Il serait d'ailleurs difficile de leur donner tort vu les différents modes proposés qui peuvent mettre mal à l'aise si l'on ne fait pas parti du public averti. On retrouve donc ici ce qui fait que les japonais ont une vision parfois totalement différente de la notre et qui permet d'avoir des titres que l'on aurait nulle par ailleurs. Quand à savoir si c'est bien ou mal, je vous laisse seul juge.

Test de Muten Roby

Ce qu’on a aimé :
  • Le graphisme très agréable
  • La plastique générale du jeu
  • La prise en main très agréable
  • Le mode libre pour le scoring
  • Les vibrations HD
  • La durée de vie globale pour chaque protagoniste
  • La customisation des héroïnes
  • Les artworks 2D sublimes

Ce qu’on a moins aimé :
  • Le scénario ras des pâquerettes
  • Le côté malsain et dégradant du titre
  • Le challenge ridicule pour les tables de flipper
  • Le mode « Intime » pas indispensable, carrément pervers, mais qui plaira certainement à d'autres
  • Le manque d'objets à gagner sans passer par l'eShop à des prix exorbitants


Prix : 39,99€
Genre : Arcade
Langues : Anglais, Français
Taille eShop : 5 639,24 MB
Développeur/Éditeur : Marvelous Europe

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire