vendredi 21 octobre 2016

[GeeKritique] Ma critique de Piano Forest - Édition collector DVD/BR

Alors qu’il est sorti en juillet 2007 au Japon, Piano Forest s’est installé en France bien plus tard, le 17 juin 2009 plus précisément. Ce film animé de Masayuki Kojima, connu pour son travail sur Monster, est une adaptation du manga écrit par Makoto Isshiki et dont la production a été confiée au studio Madhouse connu de leur côté avec Summer Wars ou encore le récent One Punch Man. Je vous en parle aujourd’hui suite à la réédition du film Piano Forest chez Kazé, proposé dans une belle édition collector intégrant le film en version DVD et Blu-ray, le tout accompagné d’un livret de 64 pages.


Synopsis de l’éditeur :
Lorsque le jeune Shuhei arrive dans sa nouvelle école, ses camarades de classe lui parlent d’une forêt magique où trône un piano capable des plus belles mélodies. Pianiste depuis sa plus tendre enfance, Shuhei n’ose croire à cette rumeur. Or le piano existe bel et bien, et sa musique provient du talent d’un jeune prodige, Kai. Commence alors une aventure qui liera nos deux inséparables amis jusqu’à un concours national de piano pour jeunes talents.

L’amitié quoi de plus beau à cet âge, surtout quand on y ajoute une pincée de compétitivité. Ici, ces deux jeunes garçons nous offrent des moments intenses, joyeux, bon enfant autour d’une relation passionnelle qui prend vie grâce à un même instrument, le piano. Toutefois, au vue de la différence de classe sociale, on pourrait croire que cela soit une barrière entre Kai et Amamiya que d'établir une bonne entente amicale. Eh bien, ce préjugé n’a pas lieu d’être malgré les clichés que l’on peut voir ici. Kai est un jeune garçon plein de vie au tempérament assez dynamique, un brin taquin même et issu d’une modeste famille alors qu’Amamiya est un jeune garçon au tempérament plutôt discret issu d'une famille aisée. En y réfléchissant bien, on se retrouve avec le schéma du pauvre face au riche, à qui pour ce dernier, la musique s'ouvre à bras ouverts de par son statut social. Mais l'histoire contée dans Piano Forest va au-delà de cette idée que la société puisse se faire à savoir que la musique est plus facilement accessible aux personnes issues d’un certain milieu.

©2007 Makoto Isshiki / THE PIANO FOREST Film Partners

Bien que j’ai trouvé le scénario de Piano Forest assez léger, j’ai cependant apprécié la relation ici présente entre nos deux principaux jeunes garçons, mais pas que. L’accent est aussi porté sur la contact et le relationnel entre chacun d'eux, celle d'un professeur de musique et d’autres camarades d’école. Le scénario mis en place n'est pas des plus drôles, nos héros ne vivant pas un conte de fées, mais ils nous offrent une liaison musicale entre ces deux jeunes enfants très tendre. Masayuki Kojima plonge le spectateur de Piano Forest à suivre un apprentissage musical pas toujours évident où le talent vient faire la différence. La rivalité est assez bien mise en avant et ce de manière très plaisante, remplie de sagesse auditive et de douceur visuelle. J'ai trouvé cette œuvre très sensible, j'ai moi même été ému par moments tant nos deux rivaux sont apprécié l’un de l'autre. Ces deux jeunes garçons innocents dans leur attitude font preuve d’une belle rivalité où l'amitié est au centre de ce sentiment d’être meilleur que l'autre.

J’aime beaucoup la réalisation, aux décors très soignés et à la palette graphique bien colorée mais je trouve qu'il manque un je-ne-sais-quoi en ce qui concerne les personnages, peut-être du point de vue design que je trouve un peu trop simpliste. Ça manque légèrement de présence, de charisme. Ce qui n’est pas le cas des décors avec une nature chatoyante, une forêt où une lune resplendissante illumine à elle seule la forêt et plus précisément le piano, une salle de concert remplies de lumières vives. Je trouve que tout ça réuni offre une ambiance très réussie avec un contraste vraiment poétique entre ces deux milieux. N’oublions pas d’évoquer le thème musical ici présent avec une musique classique qui nous emporte, faites alors place à Mozart, Beethoven parmi d'autres. Pas de fausses notes pour ces deniers points, c'est une belle partition musicalement et visuellement bien orchestrée. Niveau musicale ce n'est pas ce que je préfère certes, car pour moi rien de tel qu'un bon rock, mais on se laisse aisément porter par les sons qui sont ici joués.



En plus de profiter d’une belle œuvre, Kazé nous offre une belle édition collector cartonnée avec un insert intégrant le film en version DVD d’un côté et en version Blu-ray de l'autre. D'ailleurs, sur le Blu-ray la forêt est un peu en relief, une petite attention que j'apprécie. Le film est accompagné d'un livret de 64 pages que je trouve à la fois intéressant et instructif. On y retrouve entre autres des détails sur les personnages, la musique ou encore les décors. Je vous confirme donc avoir passé un bon moment en visionnant Piano Forest que je découvrais pour la première fois et vous invite à mon tour à découvrir cet œuvre signée Masayuki Kojima.

«Piano Forest est un film d'animation réussi malgré un scénario légèrement faible. Cependant, on apprécie l'amitié et la rivalité qui en émanent faisant tous les deux bon ménage pour nous offrir une œuvre élégante et pleines de bonnes notes.»
GeeKritique de Samy Joe

Titre : Piano Forest (Titre original : Piano No Mori)
Genres : Comédie, Sentimental

Studio : Madhouse - Réalisateur : Masayuki KOJIMA
D'après l'œuvre de : Makoto ISSHIKI
Scénariste : Ryuta HOURAI - Chara designer : Shigeru FUJITA
Musique : Keisuke SHINOHARA - Directeur Artistique : Kazuki HIGASHIJI
Production : Miho Ichii, Rika Tsuruzaki, Tatsuji Yamazaki, Yuichiro Saito
Langues : Français - Japonais - Italien - Allemand
Sous-titres : Français - Italien - Allemand - Néerlandais



Commander le film sur le site de Kazé.
Voir le film en HD sur le site Anime Digital Network.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire