lundi 14 août 2017

[GeeKritique] Critique de Re:ZERO – Life in a different world from Zero Arc 2, Tome 1

Alors que nous avons pu découvrir, il y a quelques semaines, « Une journée à la Capitale », premier arc de la série, Re:ZERO – Life in a different world from Zero nous revient avec un deuxième arc intitulé « Une semaine au manoir ». Dans ce premier tome, ce n’est plus Daichi Matsuse mais Makoto Fugetsu qui est en charge des illustrations. La scénarisation de ce shonen est, quant à elle, toujours assurée par Nagatsuki Tappei.


Résumé de l’éditeur :
« Subaru Natsuki, un lycéen subitement invoqué dans un autre monde, utilise le seul pouvoir qu’il a acquis, la Mort réversible, afin de sauver d’un destin funeste sa bienfaitrice, la demi-elfe aux cheveux d’argent : Emilia. Malheureusement, sa semaine passée dans un manoir fastueux le plonge à nouveau dans un cycle mortel. »

Dans ce nouvel opus, le lecteur étourdi qui s’attaquerait directement à ce deuxième arc ne sera pas complètement perdu puisque celui-ci aura le droit sur une trentaine de page à un condensé de ce qu'il s’est passé précédemment. Pour les autres, c’est l’occasion de vivre un petit flash-back avant de rentrer dans le vif du sujet. Si vous vous inquiétez du fait que ces trente pages de résumé pourraient réduire le nombre de pages inédites, rassurez-vous. En effet, avec 208 pages, ce volume est assez généreux.

Une fois le résumé passé, le manga reprend exactement là où s’arrêtait son prédécesseur, à savoir au moment où Subaru, qui avait été grièvement blessé, se réveille dans le manoir. D’un naturel curieux et ne tenant pas en place, notre héros ou anti-héros, je vous laisse le soin de choisir, va se mettre à arpenter le manoir. C’est ainsi qu’il va faire la connaissance de Beatrice, fillette aux long cheveux blonds bouclés qui est aussi puissante que caractérielle et qui va le renvoyer illico presto au lit. À son réveil, Subaru fera la connaissance de Ram et Rem, deux jumelles au caractère bien trempé et officiant en tant que domestiques puis un peu plus tard de Roswaal, maître du manoir et protecteur de la charmante Satela qui s’appelle en réalité Emilia.

Au cours des pages suivantes, on découvre plus en détails les personnages que ce soit au niveau de leurs caractères ou de leurs motivations. On découvre ainsi que le monde dans lequel vivent nos protagonistes est un monde qui n’a plus de roi, ce dernier ainsi que toute sa lignée s’étant éteint, qu’un comité de grands sages cherche des candidats au trône et que tout ce qu'il s’est passé dans le premier arc n’était pas forcément le fruit du hasard. Il y a de l’intrigue et de la révélation dans l’air mais je ne vous en dirai pas plus afin de ne pas vous gâcher votre plaisir.



Une fois cette première partie basée sur la découverte des nouveaux personnages et des révélations, s’en suit une partie dédiée à la vie au manoir. On y voit Subaru prendre ses marques, s’investir et faire de son mieux pour s’intégrer et ne plus être un loser. Las d’être un fardeau, il veut se rendre utile et fait de son mieux pour aider Ram et Rem dans les tâches quotidiennes même s’il n’est pas très doué et que son côté « nature » et peu distingué détonne par rapport aux autres occupants. La vie semble se dérouler sous les meilleurs augures, Subaru se rapprochant d’Emilia et étant également apprécié par tous les habitants du manoir, jusqu’à ce matin, après une nuit pleine d’espoir et de rêve…

De ce premier tome, je retiendrais la présentation des nouveaux personnages, de l’environnement mais également les révélations concernant l’histoire et les implications que l’on sent se profiler. Ne vous attendez pas à de l’action cette fois puisque c’est vraiment l’aspect découverte et vie quotidienne qui est mis à l’honneur. C’est d’ailleurs plutôt intelligent puisque derrière cela on commence à deviner ce que pourraient être les implications, les rôles de chacun et que l’avenir ne sera pas un long fleuve tranquille. Ce dernier point est d’ailleurs confirmé par ce matin dont je vous parlais quelques instants plus tôt et dont on ne s’attendait absolument pas.

En ce qui concerne les illustrations, on sent la patte de Makoto Fugetsu mais cela est fait de façon suffisamment fine pour ne pas perturber le lecteur. Tout comme dans les précédents tomes, j’ai beaucoup apprécié les dessins tant au niveau des personnages que des décors.

Si comme moi vous aviez apprécié le premier arc, je ne saurais que vous conseiller de découvrir ce nouvel opus qui, j’en suis sûr, vous fera attendre le tome suivant avec impatience.

GeeKritique de Ikekreham


Re:ZERO - Life in a different world from Zero Arc 2 - T.1

Illustrateur : Makoto Fugetsu
Auteur : Tappei Nagatsuki

Type : Shonen
Thème : Fantasy

Éditeur : Ototo

Aucun commentaire:

Publier un commentaire