mardi 29 août 2017

[TEST] Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle sur Nintendo Switch

On connaît tous Mario et on connaît aussi très bien les Lapins Crétins. Tous deux sont aujourd’hui des personnages emblématiques à tel point que cela va bien au-delà du simple jeu vidéo. On ne présente plus Mario Bros., ce plombier et mascotte bien connu de l’entreprise Nintendo quant aux Lapins Crétins, est-ce vraiment indispensable de les présenter ? Ces lapins déjantés à souhait qui ont déjà fait leurs preuves aux côtés de Rayman avant d’être les héros de leurs propres jeux, devenus aussi des stars de la télé grâce à leur série animée. Mais passons… Et voilà qu’en 2017, le 29 août précisément les deux univers se rencontre pour ne faire qu’un ! Issu des studios d’Ubisoft Paris (Montreuil) avec Xavier Manzanares au poste de producteur et Ubisoft Milan avec Davide Soliani en tant que Directeur Créatif, tous deux que que je félicite au passage pour ce jeu original qui a vu le jour après plusieurs années de développement aux côté de Nintendo. Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle vient semer la crétinerie sur Nintendo Switch dans, ne mâchons pas les mots, un Tactical-RPG de très grande qualité où l'humour est au centre de cette aventure et je vais vous expliquer pourquoi.


Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle ouvre le bal sur une cinématique d’intro (parlée en anglais avec sous-titres en français) mettant en avant un certain personnage, une jeune fille qui bricole une sorte de casque virtuel surnommé le casque de Superfusion tentant d’arranger BEEP-0, un assistant scientifique de recherche et d’opération intelligent et qui plus est autonome. Cette jeune fille tente de réparer un problème de surchauffe mais ne parvenant pas à régler son casque, elle décide de faire une pause. Une fois qu’elle a quitté sa chambre, surgit de nulle part une machine à laver et à voyager dans le temps remplie de moult Lapins Crétins. Forcément, l’un d’eux ne peut s’empêcher d’enfiler le casque de Superfusion et là les ennuis commencent. Tout part en vrille, le Lapins Crétins ne peut contenir les pouvoirs du casque, la machine à voyager dans le temps est de nouveau prête à se téléporter après qu’elle ait elle-même été chamboulée. Tous disparaissent…

On démarre fort dans cette première introduction où j’ai apprécié les nombreux clins d’œil à l’univers Nintendo : poster figurine et autres objets, même le tapis représentant une manette NES présent dans la chambre. Ce sont ces petits éléments dès le départ qui montrent que l’univers Nintendo tient une place importante.


D’un autre côté, Mario et ses amis sont en pleine commémoration au royaume Champignon où une statuette géante à l’effigie de Peach est dévoilée quand un trou spatio-temporel se crée dans le ciel aspirant Luigi, Toad, Peach sans oublier Mario qui, après une tentative de sauvetage, est lui aussi aspiré. Tous s’apprêtent à rejoindre ceux qui sont à l’origine de cette perturbation temporelle, appelée le Mégabug.

Là, BEEP-0 se retrouve face à ce Lapin Crétin à l’origine de ce problème et ce dernier continue de faire des siennes. Il s’avère que ce Lapin Crétin, surnommé Spawny par Bowser Jr., a été corrompu par le casque de Superfusion qui a alors pris possession de son corps. Dès lors, il fusionne tous ce qu’il vise, deux objets ne forment donc qu’un. On découvre alors comment les Lapins Crétins ont fusionné lors de leurs chutes dans ce monde où tous ont atterris. BEEP-0 est alors sauvé par Mario qui fait la rencontre de Lapin Peach et Lapin Luigi. BEEP-0 met en garde Mario sur le fait que le casque de Superfusion a peut-être été corrompu lui-même une fois débarqué dans ce monde. Si tel est le cas, tous courent un grand danger. Ils doivent donc mettre la main sur ce fameux Lapin Crétin qui a fusionné avec le casque afin de rétablir la paix.

Dès lors, votre aventure débute en commençant par apprendre les bases du jeu.


Tout est expliqué de manière très explicite et sans embrouille. Le tutoriel est très clair à tous niveaux. Lors d’un combat, vous apprenez à vous déplacer certes, mais on vous explique comment changer l’angle de la caméra via le stick droit, histoire de vérifier les alentours. Par contre, il n’est possible que de voir sur les côtés, on ne peut pas du tout lever ou baisser l’angle de vue. C’est un peu dommage mais il est tout de même possible de remédier à ce désagrément en optant pour la caméra tactique (bouton X). Vous pouvez d’ailleurs user de ce système en combat mais aussi avant d’entamer votre duel en choisissant « préparation au combat » avant de partir pour la bataille, la vraie ! Si je peux me permettre, je vous conseille de ne pas partir au combat tête baissée et de penser à utiliser cette option de caméra tactique afin de mieux penser votre stratégie d’attaque et de défense. D’une part vous partez sur de bonnes bases et vous pouvez découvrir le terrain dans sa totalité et d’autre part cela vous permet de garder un œil sur les moindres recoins du niveau tout en n’oubliant rien sur la route tel que les bonus et autres pièces. Aussi, le mauvais angle de départ lors du lancement de votre attaque peut influer sur la visibilité des attaques qui se voient être légèrement cachées par des blocs si la caméra n’a pas été tournée avant son attaque. Ces premières phases d'entraînement vous apprennent aussi comment changer de personnage via L/R ou d’armes avec ZR/ZL.

Ce tutoriel vous enseigne donc les rudiments de bases, pour bien gérer vos déplacements, ou encore comment combiner plusieurs actions en un seul tour avec une charge puis un saut de coéquipier avant de tirer. Cela devient ensuite très intuitif à réaliser. En parlant de tour, il faut savoir que vous disposez de certains critères pour avoir la note maximal en fin de niveau en finissant avec tous les personnages mais aussi en respectant une limite de tour. Donc, pour réussir pleinement votre objectif, vous devrez veiller à ce que votre équipe donne le maximum, c’est-à-dire qu’une fois les 3 personnages joués vous avez effectué un premier tour et vous devez donc combler des combats en 4, ou en 5, 6 etc. Précisons que le tour de l'ennemi peut être accéléré, il suffit d'activer l'avance rapide. On parlait aussi je saut. Dans Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle, il n’est pas possible de sauter à proprement dit, ce sont vos coéquipiers qui vous envoient valdinguer dans les airs pour atteindre d’autres plateformes positionnées plus loin. Cependant, il existe un pouvoir, celui du rebond, qui une fois lancé par son coéquipier va la faire rebondir sur la tête d’un Lapin Crétin ennemi.


Les terrains où ont lieu les affrontements peuvent être de toutes sortes, reliés entre eux et même surélevés, ce qui ajoute une autre vision des choses, une toute autre dynamique et une stratégie en plusieurs étapes et sur plusieurs étages. Certains terrains sont assez grands, avec donc des plateformes reliés par des lapins tunnels ou autres ponts. On prend son temps à préparer son attaque et à apprécier aussi les éléments du décor présents lors de ces phases. Dans les niveaux, on y joue de jour, de nuit, dans le désert, on affronte des mini-boss à la moitié du monde et on termine par se retrouver face au boss de fin de monde qui dispose de ses propres attaques et autres spécificités. Précisons que Mario + Lapins Crétins Kingdom Battle offre un total de 4 mondes, chacun proposant 9 niveaux. Une fois un monde terminé, vous retournez au château de Peach et là de nouvelles constructions sont accessibles.

En cours d’aventures vos actions s’agrandissent, vous débloquez et apprenez de nouvelles actions. Il en va de même pour BEEP-0 qui reçoit des notifications et des fichiers joints, comme dans un mail, ce qui permet ensuite aux membres de l’équipe d’agrandir sa panoplie d’actions. Ce types de notifications vous débloquent par exemple le fait de pouvoir attaquer via des charges sur ennemi, faire les fameux sauts d’équipe pour plus de dégâts. Vous prendrez donc le soin, je pense, à trouver vos propres combos qui provoqueront une bwaaaaaattaque de qualité ! On s’amuse comme un petit, on se sent presque crétin de faire un p’tit croche-pied au passage alors qu’on finit son tour et qu’on file se cacher derrière un bloc. On peut préciser aussi que lors d’un combat vous choisissez l’ordre de vos actions, vous pouvez donc tirer puis vous déplacer, puis user d’un pouvoir ou inversement. D’ailleurs, si vous trouvez un combat trop difficile, vous avez la possibilité avant t’entamer celui-ci d’activer un mode facile. Dès lors, vos PV sont augmentés de 50 %.

Vous êtes fins prêt à en découdre et savez tout ou presque car il n’y a rien de mieux que de découvrir par soi-même, d’autant que vous vivrez ici une expérience de jeu très agréable pour un T-RPG où le fun est le mot d’ordre.


J’évoquais que BEEP-0 gagnait lui aussi de nouvelles aptitudes et autres compétences, ce qui lui permet d’interagir avec certains éléments du décor qui ne sont pas toujours accessibles quand on les découvre. On peut donc revenir plus tard à tel ou tel endroit afin d’accéder à la zone bloquée au préalable. BEEP-0 se voit attribuer notamment une fonction de téléportation GPS appelée « Sploïng », ce qui vous envoie directement au château de Peach. Aussi, vous pourrez d’une expulsion de lapin canon être renvoyé là où vous étiez. Après diverses étapes passées, vous accédez donc à de nouveaux endroits, dont je ne citerai que les premiers qui sont QG de combat ou encore Musée, amiibo…  De même que l'on peut refaire un précédent chapitre en se rendant à la Machine à Laver afin de le recommencer pour obtenir le meilleur des trophées et on peut aussi participer à des défis en retrouvant une certaine personne. 

Le QG de combat permet grand nombre de choses : Sélection d’équipe, Sélection d’armes et viendra ensuite s’ajouter L’arbre de compétences qui permet d’améliorer ses héros. On gagne des orbes de puissance qui permettent de progresser dans l’arbre. Les orbes peuvent être dépensés au QG de combat et vous seront bien utiles car ce sont elles qui attribuent les nouvelles actions possible de vos héros. Mais dites-vous une chose, si vos héros peuvent agrandir leur pouvoirs, sachez que certains Lapins Crétins ennemis useront eux aussi de divers pouvoirs contre vous. Le match ne serait pas équitable sinon.


Dans sélection d’équipe : vous choisissez les membres de votre équipe parmi et prenez connaissance de leurs caractéristiques et autres aptitudes au combat. Vous pouvez y voir les PV, leur mobilité et connaître le nombre de cases de déplacement, les PV qu’ils octroient à l’ennemi en charge ou en tir et j’en passe. Tout est ici détaillé. Libre à vous aussi de changer quand vous voulez les membres de votre équipe avant un combat. À noter que Mario étant leader il ne peut être remplacé, vous ne pouvez donc que changer 2 membres entre Lapin Luigi, Lapin Peach, Luigi, Lapin Mario, Peach, Yoshi et Lapin Yoshi. Et puis Mario c’est un peu la star du jeu aussi, normal qu’il soit leader quoi que certains Lapins puissent bien lui voler la vedette.

Dans la sélection d’armes, chaque personnage peut s’acheter diverses armes principales puis secondaires. Ici, aussi tout est détaillé quant aux dégâts infligés, à la portée de tir aux dégâts causés et toutes autres informations. Sachez qu’il existe plus d’une vingtaine d’armes par personnages que vous pouvez acheter.

Chaque arme dispose d’un pouvoir et variés et elle ne vise pas toujours droit, à savoir que certaines armes proposent de lancer des projectiles qui ne partent pas droit mais qui vont alors rebondir, ce qui signifie qu’avec une arme de ce calibre on peut être caché derrière un bloc et lancer par le dessus pour atteindre son adversaire en toute sérénité. Comme évoqué, c’est vraiment varié, on dispose de toutes sortes d’armes, vous trouverez bien celles qui conviennent le mieux à votre style de jeu.


Outre le fait d’acheter des armes, vous pourrez aussi en récupérer gratuitement via la fonction amiibo déblocable un plus loin dans votre aventure. Une fois que R&D amiibo est accessible, vous scannez donc Mario, Luigi, Yoshi ou Peach et cela débloque du nouveau contenu directement accessible dans la sélection d’armes. Me concernant je dispose des amiibo Peach qui débloque Tonoblaster pour Lapin Peach et Interrogateur pour Peach, Mario qui propose Fracasseur pour Lapin Mario et Poing Furieux pour Mario quant à Yoshi il propose d’utiliser Clown qui rit pour Lapin Yoshi et Torpille pour Yoshi. Après recherche, sachez que l’amiibo Yoshi débloque Question Brûlante pour Lapin Yoshi et Phosphorus pour Luigi. À vous de jouer !

Au Musée, vous pourrez découvrir des illustrations, écouter la bande-son, admirer des modèles de figurine en 3D et autres cartes de tarot. Ici, c’est plus une rubrique bonus, vous en découvrirez d’autres en cours de jeu. Sur votre chemin, vous récupérez donc de nombreux objets vous débloquant la vente d’une arme par exemple mais vous tomberez aussi sur des items bien connus de l’univers Mario comme le champignon par exemple qui remontera vos PV d’une certaine quantité mais vous trouverez aussi des lapins canons bleus qui vous amèneront à un niveau bonus chronométré avec une récolte de pièce à faire notamment.

Dans Mario + Lapins Crétins Kingdom Battle on affronte toutes sortes d’ennemis tous plus crétins les uns que les autres de prime abord car en combat certains ne se laissent pas faire et usent d’une bonne stratégie. Ces derniers n'hésitent pas à user eux aussi de charges et autres attaques avant d'aller se cacher derrière un bloc ou autre tuyau. Le combat est alors assez intense, on essaie de voir sur quel ennemi on pourra causer le plus de dégâts possibles et lequel on aura le plus de chance de toucher. Car oui, avant de lancer son attaque, nous avons la possibilité de voir quel est notre pourcentage de réussite à toucher l'adversaire : 0 %, 50 % ou 100%. Aussi, en fonction des aptitudes et armes dont vous disposez, vous pourrez constater qu'un petit symbole apparaît aussi à côté du pourcentage, ce qui indique que vous procurerez des dommages supplémentaires sur le Lapins Crétins que vous toucherez.


On trouve vraiment des Lapins Crétins de toutes sortes : punk, bondissants, d’énormes Lapins à taille de yéti appelés démolisseurs et j’en passe. Vous aurez le soin de les découvrir avec grand plaisir. La diversité est de mise, une attention particulière a été faite au niveau de leurs tenues et c’est très appréciable car en plus d’évoluer dans des niveaux très colorés et bien aboutis, le design des Lapins Crétins n’a pas été laissé pour compte. La direction artistique fait plaisir à voir et l'animation est vraiment géniale. Ce jeu a vraiment tout pour plaire et je m'en donne à cœur joie !

On est vite pris dans le jeu où l’on découvre un univers riche et coloré, avec des éléments du décor vivants. J’ai été bluffé par la qualité visuelle que propose le jeu, les développeurs d’Ubisoft ont vraiment fait du travail de qualité, c’est vraiment très propre sur une TV. On perd juste un peu en finesse en jouant en version portable mais rien de méchant, c’est assez minime je trouve et le jeu reste sublime. La prise en main est sans faille et le charme opère sans souci. Pour vous dire je ne suis pas un grand adepte des T-RPG, mais depuis l’annonce de Mario + Lapins Crétins Kingdom Battle je me suis demandé comment ces deux univers pouvaient allez ensemble. Et c’est assez vite que j’ai été hypé par le jeu dès lors qu’Ubisoft a fait son show à l’E3 2017 !

Humour, humour...

Le gameplay proposé ici est vraiment intuitif, assez addictif et dynamique à souhait, pour ne pas dire explosif. D’ailleurs en parlant d’explosifs, en cours de combat, il se peut que des caisses avec des objets particuliers à l’intérieur soient disséminées sur l’air de combat. Ces caisses prêtes à exploser peuvent s’avérer assez dangereuse alors un conseil évitez d’utiliser une armes quand vous êtes proches. Par contre, n’hésitez pas à tirer dessus si un Lapins Crétins s’y colle de trop près. On retrouve aussi d’autres personnages comme Chomp qui se balade dans la zone de combat. Ce sont là de petits détails mais ils ajoutent tout de même du piquant au combat.

Il faut savoir qu’à chaque bataille remportée, vous ne récupérez pas pour autant vos points de vie, par contre si vous perdez un allié en combat, vous pouvez dire au revoir au « parfait » même si vous avez fini le combat dans le nombre de tour maximum demandé. Vous conserverez une bonne appréciation mais pas la coupe ultime.


On prend vraiment goût à avancer dans les niveaux où la difficulté est bien dosée et se veut de nature croissante. L’aventure est vraiment très drôle, où l’humour n’est pas barbante, les clins d’œil sont nombreux et le côté technique/stratégique est vraiment de bonne augure. Tous les ingrédients sont là pour offrir une expérience de jeu à la fois intense et attachante avec une bonne gestion de son équipe, de son arsenal et de ses autres capacités/aptitudes personnelles. Il faut savoir que chaque personnage peut avoir lors de son tour de jeu le choix entre 2 armes, 2 pouvoirs en plus du déplacement du personnage. Ce qui fait 5 actions au choix possibles, mais elles ne peuvent être lancées les 5, ce qui est plutôt pas mal. Sachez que si vous lancez l'arme secondaire, cela empêchera d’utiliser la primaire sur ce même tour, puis sera inaccessible pendants certains tours. Il en va de même pour les pouvoirs que vous pouvez utiliser dans le même tout par contre, mais seront aussi inaccessible pendant un nombre de tours.

J’aimerais tout de même évoquer un mode de jeu assez appréciable qui porte de nom de Dôme coop. Avec un ami, on montre de quel bois on se chauffe aux Lapins Crétins. Chaque joueur gère 2 personnages, équipe de 4 et non plus 3 comme dans la campagne principale, et doit soit vaincre autant d’ennemis, soit accéder à une zone par exemple ou réaliser un tout autre objectif. Soit on joue ses deux personnages l’un à la suite de l’autre soit on passe la main à son ami qui peut jouer un de ses héros et vous rendre à nouveau la main soit finaliser son tour avant que vous puissiez vous-même finaliser.

Mode Coop.

Je trouve ce Mode coop très complet, avec une bonne gestion des touches pour adapter la maniabilité à un Joy-Con par joueur. On retrouve toutes les fonctions comme pour la prise en main de la manette complète. Cependant, on ne peut pas jouer l’un contre l’autre comme l’indique le mode ce n’est que de la coop contre une ribambelle d’ennemis sur plusieurs monde et sous niveaux. La maniabilité est très bien adaptée à la Nintendo Switch où il est très simple et rapide de passer d’une partie un joueur à deux, une fois les Joy-con séparés. On peut aussi ajouter que les missions en mode Coop de Mario + Lapins Crétins Kingdom Battle propose 5 mondes dont le premier ne sert que d’entraînement. On écope donc réellement de 4 mondes dans ce mode, chacun proposant plusieurs niveaux et il n’est pas toujours simple ni rapide d’en venir à bout. Vous passerez plusieurs dizaines de minutes sur un niveaux, ce qui rallonge davantage la durée de vie du jeu. Vaincre 14 ennemis ne se fait pas en un claquement de doigt. Vous élaborez alors une stratégie ensemble et c’est tout là l’intérêt de ce mode : le travail d’équipe !

On a déjà évoqué l’excellent côté artistique du jeu avec un rendu graphique très fin et de qualité, tournant sur le moteur Snowdrop utilisé notamment sur The Division, mais qu’en est-il de la bande son ? Eh bien, Mario + Lapins Crétins Kingdom Battle est agrémenté d’une bande son qui fait plaisir à vos tympans avec des musiques de très bonnes factures. Il faut savoir que ce n’est pas n’importe qui aux commandes de la bande son, ce plaisir auditif nous le devons à Grant Kirkhope, qui a aussi contribué à de nombreux gros titres comme Perfect Dark, Banjo-Tooie, Donkey Kong Country 1 et 2 ou le récent Yooka-Laylee et j’en passe ! Rien à reprocher à ce niveau et les sonorités issues de l’univers Mario sont très appréciables tout comme celles dans la globalité du jeu. Un travail de qualité à n’en point douter.



Ce Mario + The Lapins Crétins Kingdom Battle est d’un pur délire, c’est très bien mené et très appréciable. La surprise est vraiment de taille et que l’on soit grand ou petit, on y trouvera son intérêt et on appréciera une petite partie en coop avec un ami certes, mais aussi avec l’un de ses enfants, petit frère/sœur etc. Il semblerait qu’Ubisoft mise d‘autant plus fort et croit en son potentiel car un Season Pass, vendu 19.99€, est déjà prévu où une nouvelle aventure pour le mode histoire sera proposée courant 2018. En attendant, nous écoperons de 8 armes exclusives steampunk, de nouveaux modes défis solo et de nouvelles maps jouable en coop. En somme, le jeu dispose d’une durée de vie assez importante. Ubisoft a réussi un pari qui pouvait s'avérer risqué au départ et nous offre un tactical-RPG original comme on aimerait en voir plus souvent. En tout cas, il n'y a pas que Nintendo qui sait réaliser un excellent jeu estampillé Mario !

Sur ce, je vous souhaite un bon jeu, une bonne réflexion et élaboration de stratégie afin de profiter pleinement de ce titre bwaaaagréablement jouissif et déjanté à souhaits !

Test de Samy Joe


Ce que j’ai aimé :
  • Le mélange des deux univers très accueillant
  • Les décors très fins et colorés
  • Le design des Lapins Crétins
  • Le côté tactique très détaillé
  • La panoplie d’armes par personnage assez conséquente
  • Un jeu totalement déjanté et stratégique à la fois
  • Une IA bien dosée
  • Le mode Coop fendaaaaard
  • Les nombreux clins d’œil à l’univers de Nintendo
  • Une bwaaaaande son grandiose
  • Une direction artistique très appréciable
  • Le comportement des Lapins Crétins de notre équipe, surtout Lapin Peach
  • La durée de vie conséquente

Ce que j’ai moins aimé :
  • Certains éléments du décor qui cachent la visibilité lors de certaines phases de tirs suite à un mauvais angle de vue au départ de l’action.

Genre ; Tactival-RPG
Taille : 2 523.92 MB
Développeur : Ubisoft Milan, Ubisoft Paris
Éditeur : Ubisoft

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire