mardi 31 octobre 2017

[TEST] Thimbleweed Park sur Nintendo Switch

Quand Ron Gilbert et Gary Winnick se réunissent à nouveau pour refaire un point and click, on se demande s’ils arriveront toujours à nous faire voyager grâce à leur imagination comme durant leurs anciennes collaborations (Monkey Island par exemple). Vous pourrez vous faire votre propre opinion en vous procurant Thimbleweed Park, disponible sur l’eShop Nintendo Switch, mais entre temps, laissez-moi partager avec vous ce que j’en ai pensé.


Thimbleweed Park est donc un point and click à l’ancienne. Il vous faut passer par un menu fixé en bas à gauche de votre écran vous permettant d’interagir avec le décor ou les personnages présents dans le jeu. Celui-ci vous suivra tout au long de votre enquête.

Le jeu vous propose d’élucider le mystère qui entoure la découverte d’un cadavre sous le pont à l’entrée de la ville. Dans un premier temps, vous prenez les commandes de deux agents du FBI, l’agent Ray et l’agent Reyes, tous deux venus interroger les différents habitants de Thimbleweed Park à propos d’un crime. Par la suite, vous serez amené à contrôler d’autres personnages (5 au total) car finalement le meurtre n’est que le début d’une histoire qui va se révéler particulièrement non linéaire.

En effet, les développeurs vous ont concocté des flash-back propres à chacun des personnages. Il vous faudra résoudre un bon nombre de petites énigmes, à savoir, dans les réglages du début de partie, il sera demandé de choisir entre le mode « Casu » (plus facile, car permettant d’avancer sans résoudre l’ensemble des énigmes) et le mode « difficile » (dont il faudra résoudre toutes les énigmes pour pouvoir finir le jeu au scénario parfaitement ficelé).


Au niveau du rendu graphique, nous avons affaire à du pixel art dans la même trame que les point and click d’antan (années 80-90), ce qui ravira les plus nostalgiques de la grande époque (Lucas Game tel que Monkey Island et bien d’autres). Il y a, soit dit en passant, pas mal de petits clins d’œil à ce sujet. Les décors, plutôt variés et de qualité, vous feront parfaitement plonger dans l’atmosphère mystérieuse de Thimbleweed Park.

Les musiques qui accompagnent votre aventure, vous invitent à vous plonger dans le mystère qui entoure cette petite ville. Personnellement, je me suis, bien des fois, retrouvé à vouloir reprendre ma chère Switch dans les mains dans le but de retrouver cette immersion et d’avancer pour obtenir les réponses aux questions.

Au niveau du gameplay, il vous est possible de jouer en mode portable ainsi qu’en mode TV forcément, même si toutefois ce type de jeu est bien plus adapté à jouer sur écran tactile. Le mode TV ayant le mérite d’exister, les développeurs ont pensé à tout pour rendre l’expérience aussi intuitive que possible. Vous avez, par exemple, la possibilité de déplacer le curseur à l’écran plus lentement pour cibler les objets les plus petits à l’aide du stick droit ou encore en permettant de passer d’une action à l’autre en appuyant sur un simple bouton. Mais malgré leurs efforts, je vous conseille le mode tactile, qui s’avère bien plus agréable et confortable.



Pour conclure Thimbleweed Park est, selon moi, un must have pour les nostalgiques de l’époque des point and click ou pour ceux qui souhaiteraient en découvrir un de grande qualité. La Switch offre ici une expérience de jeu d’excellente facture grâce à son écran tactile.

Test de Artch23


Ce que j'ai aimé :
  • Un scénario parfait
  • Des personnages charismatiques
  • Le choix du niveau de difficulté
  • La jouabilité au tactile
  • L’ambiance musicale

Ce que j'ai moins aimé :
  • Le mode TV (pas vraiment adapté pour ce style de jeu)

Prix : 19.99€
Genre : Aventure, Casse-tête, point and click
Taille : 975.18 MB
Éditeur : Terrible Toybox

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire