jeudi 15 mars 2018

[TEST] PAYDAY 2 sur Nintendo Switch

Bien que le jeu soit sorti depuis plusieurs années déjà sur PC, sachez que je fais parti des joueurs qui découvrent PAYDAY 2 sur Nintendo Switch. Certes, je connaissais le jeu de nom, mais je n’avais jamais joué les braqueurs avant aujourd’hui, à savoir sur Nintendo Switch. C’est donc avec plaisir que je me suis intéressé de plus près à cette mouture afin de découvrir d’une part le jeu mais aussi de pouvoir en parler librement du fait que c’est une totale découverte pour moi. J’enfile donc mon masque, m’équipe de mes Joy-Con et suis prêt à tout braquer !


Pour ceux qui, comme moi, découvre le jeu, il faut savoir donc que PAYDAY 2 est un jeu de tir coopératif pour 4 joueurs. Le jeu tire donc tout son intérêt en jouant à plusieurs, la coopération est vraiment l’atout majeur de PAYDAY 2. De base, le scénario met en avant 4 braqueurs, à savoir Dallas, Howton, Chains et Wolf et tous font route pour Washington afin de réaliser moult crimes en tous genres et c'est que je me suis amusé à découvrir.

Il semblerait que PAYDAY 2 dispose d’une certaine renommée sur PC avec plus de 5.5 millions de membres, alors quand Nintendo a annoncé la sortie du jeu sur Nintendo Switch j’ai d’abord été surpris avant d’affirmer mon intéressement total à cette version. Toutefois, une petite chose me faisait peur lors de l’annonce et j’avoue avoir toujours quelques craintes aujourd’hui encore au niveau des éventuelles mises à jour du jeu et du nombre de joueurs avec qui on peut jouer en ligne. J’espère que le jeu ne sera pas abandonné par sa communauté. En tout cas, sur mes diverses sessions de jeu en ligne, j’ai toujours eu l’occasion de trouver du monde, par contre c’est une galère sans nom pour rejoindre un ami. Ce dernier doit vous inviter et je n’ai trouvé aucun moyen de pouvoir de suite et facilement rejoindre un ami. Franchement, c’est loin d’être pratique. Les développeurs auraient pu trouver mieux et plus simple je pense. C’est un peu comme pour la prise en main. Pour un jeu qui sort en 2018 sur Switch, je trouve cela fort dommage de ne pas voir les développeurs tirer avantage du gyroscope par exemple. Cela aurait été un gros atout de pouvoir utiliser la visée via gyroscope, mais du coup ici la visée est bien trop rigide. On fait de bien meilleure chose de nos jours, la preuve avec DOOM qui a écopé d’une mise à jour activant la fonction du gyroscope !

Sinon, en termes de prise en main globale, c’est assez correct dans l’ensemble, les boutons sont bien configurés en mode manette et tout réagit correctement. Cependant, le jeu utilise une fonction de la Switch, à savoir son écran tactile qui offre donc une prise en main intégrale pour les menus du jeu. À titre personnel, je trouve que cela reste minime et n’y ait pas trouvé de réel intérêt, là où le gyroscope avait pleinement sa place. Enfin bref… Sinon on constate que la fonction de vibrations fait, quant à elle, bien parti du jeu.


PAYDAY 2 embarque un contenu assez appréciable avec plus de 50 braquages, plus de 150 armes en tous genres et une ribambelle de braqueurs de divers âges et origines. On soulèvera que cette mouture Switch écope d’un nouveau braqueur, du moins une nouvelle braqueuse du nom de JOY, équipée de son masque et de ses armes spécifiques. Il est d’ailleurs possible de personnaliser son braqueur, son équipement sans oublier un des principaux accessoires : son masque ! Et là vous aurez le choix car la gamme est très large, il y en a une flopée ! Qui plus est, vous avez la possibilité de customiser vos propres masques, ce qui pour le coup s’apprécie. PAYDAY 2 offre donc de quoi bien s’équiper en armes, que ce soit des fusils d’assaut, Sniper et autres mitraillettes, qui pourront être équipés de silencieux, viseurs et autres canons… Tout est ici disponible pour vous équiper en bon et due forme avant tel ou tel contrat.

Et en parlant de contrats, vous avez de quoi faire et ce que ce soit en mode en ligne ou hors ligne. PAYDAY 2 propose divers modes et bien que CRIME.net puisse se jouer en hors-ligne, l’intérêt du jeu se porte sur le mode en ligne. Dans CRIME.net et en ligne, on peut aussi soulever le fait de pouvoir jouer de manière local, jusqu'à 4 Switch connectées les unes aux autres. Toutefois, je n’ai pas pu tester ce mode, je me suis donc consacré au mode en ligne traditionnel. Une fois connecté donc, la carte affiche toutes les missions en cours ainsi que leur niveau de difficulté. Une chose est assez intéressante en ce qui concerne les contrats car même si vous choisissez plusieurs fois le même braquage son déroulement n’est pas identique au précédent. Les lieux, emplacements et autres événements sont générés de manière aléatoire et ça c’est plutôt cool. Une fois ces fameux contrats réussis, on empoche la récompense, on gagne en expérience et force de gagner en expérience on peut ensuite se spécialiser dans une spécialité telle que Cerveau, Exécuteur, Fantôme, Technicien ou Fugitif. À vous de voir là où vous êtes le plus à l’aise pour parfaire votre technique.


Outre le fait de pouvoir se rendre sur CRIME.net, vous avez accès à votre « planque », endroit assez important vous concernant. C’est là que vous pourrez, en plus d’accéder à CRIME.net, avoir accès aux caméras, utiliser plusieurs pièces pour entreposer masques ou tout autre chose. Aussi, il existe un mode dit « Infamie » mais pour y accéder il faut disposer d’une réputation de niveau 100 et de $200 000 000 sur votre compte offshore, afin de payer les frais d’entrée. À savoir qu’il faut aussi sacrifier son liquide disponible et ses points de compétences pour y entrer. Là vous accéder à divers bonus et autres objets en tous genres.

Me concernant, je dirais que la venue de PAYDAY 2 sur Nintendo Switch est plutôt une bonne chose et le fun est bien là, surtout lors de sessions en ligne, que l’on connaisse ou non les joueurs avec lesquels on joue. Et bien que chaque braqueur soit là pour son propre compte, ces derniers ne manqueront pas de vous venir en aide si vous êtes à terre. Cela va sans dire qu’une personne en moins lors d’un braquage est assez difficile à encaisser pour finaliser à bien le contrat et empocher les dollars.



Pour conclure, je dirais que cette version de PAYDAY 2 sur Nintendo Switch est assez appréciable bien qu’elle soit dépourvue de fonctions assez importantes comme la visée au gyroscope ou encore l’utilisation du micro. Quand on part sur le principe que le jeu se joue en coop, il faut s’attendre à ce que les joueurs souhaitent se parler entre eux. Ce genre de pratique rendrait l’expérience de jeu bien plus immersive, de la même manière que les braqueurs puissent parler entre eux. On relève aussi le rendu graphique qui s’avère être un poil vieillot de nos jours, un lifting aurait été appréciable. Toutefois, PAYDAY 2 se joue de manière agréable, aussi bien sur une TV qu’en mode portable. D’ailleurs, on appréciera fortement cette dernière configuration notamment via un partage de connexion grâce à son smartphone. Sur ce, un nouveau contrat vous attend, alors n’oubliez pas d’enfiler votre masque.

Test de Samy Joe


Toutes les images publiées dans ce test sont issues de mes sessions de jeu. 

Ce que j’ai aimé :
  • Le contenu bien étoffé en armes, masques, personnages…
  • Son côté fun lors de braquages en ligne
  • Le paramétrage des braquages généré de manière aléatoire
  • La customisation des masques

Ce que j’ai moins aimé :
  • Pas de visée au gyroscope
  • Pas de fonction micro
  • Un rendu graphique qui a fait son temps
  • Une prise en main trop obsolète, trop rigide

Prix : 49.99€
Genre : FPS, Action
Taille : 10 507.78 MB
Développeur/Éditeur : Overkill Software, Starbreeze Studio / Starbreeze AB

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par l’éditeur.

La parole aux joueurs !

Merci à Mathieu d'avoir joué le jeu !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire