lundi 2 avril 2018

[GeeKritique] Critique de Grimoire of Zero Tome 1 et Tome 2

Salut à tous, c’est Zanpil ! Aujourd'hui je vais partager avec vous ma chronique manga des deux premiers tomes de Grimoire Of Zero. Il s’agit d’un manga qui nous a été envoyé par Ototo Édition et on peut dire que la série arrive assez tard chez nous. L’animé, lui, est sorti en France bien avant le manga mais autant vous dire que j’attendais d’en apprendre davantage sur ce manga. Il a donc été publié en 2014 au Japon et se divise en 6 tomes, la parution ayant pris fin en 2017. Avant tout, il faut savoir que Grimoire of Zero n’est à l’origine qu’une adaptation d’un light novel qui est encore publié aujourd’hui au japon et il a été publié dans le magazine Dengeki Maoh édité par ASCII Media Works.


Résumé éditeur (Tome 1) :
“ En l’an 526 du calendrier liturgique, la pratique de la sorcellerie reste interdite. Les sorcières sont ainsi chassées au nom de la justice à travers tout le royaume de Venius. Seul et méprisé par le reste de la population, un mercenaire mi-homme mi-bête rêve jour et nuit de briser la malédiction qui a fait de lui un être hybride depuis sa naissance... Sa rencontre avec une sorcière du nom de Zéro pourrait bien faire de ses rêves une réalité. Elle lui propose de le transformer en humain s’il accepte de l’escorter en tant que garde du corps dans sa recherche d’un livre magique qui serait capable de provoquer des ravages, voire la fin du monde. Commence alors la quête de cet atypique duo destiné à protéger les secrets de l’art de la magie afin de rassembler humains et sorcières ! ”

On démarre la lecture avec 4 pages en couleurs magnifiques (oui je suis un fana des premières pages en couleurs, pour moi c’est rassurant et que le manga en vaut la peine). On suit un bestial blanc qui s’enfuit dans la forêt en hurlant qu’il ne veut pas mourir et servir d’offrande aux sorcières. C’est alors que dans sa fuite, il tombe sur une jeune femme mal habillée mangeant une soupe. Une rencontre plutôt marrante d’ailleurs car c’est ce qui les amènera à se lier d’amitié. On apprend donc qu’il est poursuivit par une sorcière. L’homme bête décide de poursuivre sa fuite avec la femme dans ses bras. C’est ici que l’histoire va pouvoir commencer. La jeune fille va sortir pour bloquer la sorcière qui pourchasse le bestial. Cependant cela engendre une réaction chez lui, il prend alors la fuite en apprenant que c’est elle aussi une sorcière qui les déteste au plus profond de son âme.

Donc la jeune fille, dite Zéro, décide de se mêler au combat pour contrer et capturer la sorcière. C’est ici que nos deux amis rencontre Albus le sorcier qui a pour but de tuer le bestial pour gagner en puissance et retourner dans son école de sorcellerie.

L’atmosphère de ce manga est très agréable, on voit que c’est très marrant avec une ligne de sérieux. Le duo Bestial/Zéro est des plus drôles. Le bestial déteste les sorcières et veut les mettre au bûcher quant à Zéro elle souhaite récupérer son livre pour sauver le monde et adore passer du temps avec le bestial. Mais quel lien ont-ils pour faire l’aventure ensemble ? Comme je vous l’ai dit, Zéro doit récupérer son grimoire qui est très puissant et peut être utilisé à des fins maléfiques qui pourraient détruire le monde. Le bestial lui veut juste éradiquer les sorcières, toutefois il apprend des choses qu’il ne savait pas et décide donc de lier un pacte avec Zéro. Il protégera Zéro pour retrouver son grimoire et Zéro lui offrira une forme humaine.

 
© KAKERU KOBASHIRI / TAKASHI IWASAKI KADOKAWA CORPORATION

Dans le premier tome on découvre en compagnie le bestial les bases de la magie et de la sorcellerie et que tout le monde peut pratiquer la magie, il suffit d’avoir un assez bon niveau en mana (énergie magique). Puis Zéro va lui expliquer comment les hommes bêtes sont vivants et vont donc commencer leur voyage en direction de la première ville pour récolter des informations sur les sorcières. Ce tome pose tranquillement les bases, l’histoire et les personnages principaux que nous allons suivre au cours des prochains tomes.

Le second tome met en avant nos amis Zéro et le Bestial suivant Albus qui va les amener à son école de sorciers qui se nomme la “Troupe de Zéro”. Ce sont des sorcières vagabondes. C’est ce tome qui m’a fait davantage aimer le manga si je peux me permettre. Le premier pose les bases avec les héros et l’épopée que nous allons suivre. Dans le second tome on a enfin de l’action et du mouvement dans l’histoire. Un élément déclencheur m’a d'ailleurs fait chavirer. Aussi, l’atmosphère devient plus sérieuse et inquiétante quand les héros trouvent la ville d’Albus et qu’ils découvrent la nouvelle désastreuse.

© KAKERU KOBASHIRI / TAKASHI IWASAKI KADOKAWA CORPORATION

Je dois dire que lorsque j’ai ouvert les mangas, j’ai vraiment aimé le dessin du mangaka Takashi Iwasaki. Les traits qui font paraître l’énervement, la peur, la tristesse accentuent vraiment le design et on est vraiment pris par ces états d'âmes. Ce que j’ai aimé aussi c’est la relation entre le mercenaire Bestial et Zéro qui est très drôle et respectueuse grâce à leur pacte. Le manga est drôle et très intéressant tant l’ambiance devient plus sérieuse et inquiétante pour nos héros. J’ai moins aimé le fait que le manga démarre lentement même si cela s'est vite ajusté au deuxième tome.

Pour conclure cette critique, je dirai que c’est un manga que je recommande car il est court en histoire (6 tomes) et les dessins et l’histoire sont des plus intéressants. Je trouve le scénario intrigant et j’aime voir ce bestial adorable accompagné de cette petite sorcière très forte bien qu'on ne sache pas vraiment de quoi elle est capable. Un suspens à suivre de très près dans ce seinen édité chez Ototo manga qui a le chic de proposer des séries manga qui m'intéressent fortement !

GeeKritique de Zanpil


Titre français : Grimoire of Zero 
Titre japonais : Zero Kara Hajimeru Mahou no Sho
Mangaka : Takashi Iwasaki 
Prix : 6.99 € 
Date de sortie T.1 et T.2 : 19 janvier 2018 
Nombre de volumes vo : 6 (série terminée)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire