lundi 16 avril 2018

[GeeKritique] Pourquoi il faut regarder l'animé L'ère des cristaux

Je vais aujourd’hui vous proposer une nouvelle chronique d'une série animée et m’attarder sur L’ère des cristaux, issue du studio Orange et disponible en streaming légal sur Anime Digital Network (ADN). Cette série qui compte pour lors 12 épisodes est adaptée du manga de Haruko Ichikawa qui compte, lui, à ce jour 8 tomes et dont la parution est toujours en cours au Japon. Curieux de l’univers ici mis en avant, c’est avec plaisir que je partage avec vous mon avis sur cette série.


Résumé de la série par ADN :
Rongée par des organismes microscopiques, la planète n'est plus celle que l'on connaissait autrefois. Une nouvelle forme de vie s'y est même développée : les gemmes. Cependant, une vraie menace plane sur ces êtres de cristal. Des chasseurs venus de lunes environnantes les tuent pour en faire des parures. Les 28 gemmes luttent donc pour assurer leur survie. Soldat, médecin, ils ont tous un rôle à jouer dans cette terrible guerre. Enfin pas tout à fait. Phos (Phosphophyllite), le plus jeune d'entre eux et le plus fragile aussi,n'a pas encore reçu de mission. Tout change quand Vajra, le chef des gemmes, le charge de rédiger une histoire naturelle. Entraîné lui aussi dans le combat contre les chasseurs de lunes, Phos fera équipe avec le Cinabre, le cristal solitaire dont il deviendra l'ami. Sauront-ils mettre fin à la guerre ?

Mais quelle surprise ! Je ne m’attendais pas du tout à découvrir un animé de ce genre. Je trouvais déjà le synopsis intéressant, puis j’ai eu de très bons échos sur la série animée. Du coup, je me suis lancé et j’ai découvert un univers imaginaire, très coloré, avec des personnages attachants, le tout offrant même une certaine dose d’émotions. La série s’avère être assez émouvante mais ne manque pas d’offrir son petit lot de scènes d’actions avec des combats entre les cristaux et les Séléniens. Ces combats sont relativement courts dans l’ensemble je trouve, mais il n’en demeure pas moins intenses. Par moments, on retrouve Phos, Cinabre ou d’autres en mauvaise postures et à d’autres endroits on ne voit pas venir le fin mot de l’histoire et on écope d’une fin d’épisode plutôt inattendue.

J’ai apprécié le principe de dureté et autres spécificités dont chacun des protagonistes disposent. Tous les cristaux ne sont pas aussi solides les uns que les autres et il en va de même ici. Du coup, lors d’un combat par exemple, il va arriver que certains se cassent tel ou tel membre mais fort heureusement ils seront rafistolés. Ces derniers événements s’avèrent être assez marquants sur le moment, car on ne s’y attend pas forcément la première fois que cela se produit. Du coup, quand d’autres événements du même genre se produisent on est moins surpris, jusqu’au moment où il en sera autrement. L’ère des cristaux ne tombe donc pas dans la monotonie lors de ces dites phases et nous dévoile par contre de bons rebondissements.


Le scénario ici présent est plaisant à suivre et arbore certains aléas de la vie que l’on pourrait nous-mêmes vivre. Je ne vais pas trop en dire mais par exemple, si on prend Phos, souvent au centre de cette série, on le sent assez fragile surtout au début mais il va s’endurcir. Aussi, il est plutôt maladroit et ne sait pas trop quoi faire pour se rendre utile, on le voit un peu largué même. Chose que tout humain pourrait ressentir lui aussi. Cependant, Phos va tout mettre en œuvre pour devenir important et ainsi pouvoir venir en aide à ses camarades. C’est ici un exemple et je pourrais en donner un autre avec Cinabre et son côté très solitaire, mais chaque cristal a son propre tempérament, sa propre volonté d’action et j’en passe… De ce fait, on pourra même s’identifier à l’un des personnages, en fonction de son propre caractère ou tout autre comportement venant de ce dernier.

Je ne vais plus trop m’attarder sur l’intrigue en elle-même, pour vous laisser le plaisir de découvrir cette série qui offre bon nombre d’affrontements, qui met en avant certains personnages plus que d’autres, mais on découvre aussi une transformation intéressante, un nouveau personnage qui s’éveille, une mise en avant de la relation entre le Maître et les Séléniens et bien d’autres choses encore…

J’ai vraiment apprécié le temps passé à découvrir ces 12 épisodes dont l’animation est de bonne facture. J’aime beaucoup les angles de caméra choisis, proche du protagoniste, lors de certains combats. Cela nous plonge en plein cœur de l’action et j’adore ! Le studio Orange a vraiment fait du très bon travail pour donner vie à cette série dans un univers imaginaire d’une grande splendeur. Je dirais même que certains épisodes sont assez poétiques, bercés par de belles mélodies. Alors bien que par moments le déroulement d’un épisode peut paraître lent, il faut alors voir quelle autre facette on peut apprécier de ces mêmes instants.


Autre point que je trouve des plus intéressants et qui m’a au préalable interpellé est que les personnages de L’ère des cristaux sont asexués. Niveau physique ils sont assez efféminés, toutefois il n’en est rien en terme d'identité sexuelle à proprement dit. Ni masculin, ni féminin, ils sont à prendre tels des cristaux ou autres gemmes. Si on compare leurs relations à celle des êtres humains, on peut alors remarquer que ces gemmes disposent de leurs propres sentiments envers ceux de leur espèce, de la même manière qu’un humain. L’un n’empêchant pas l’autre, on constate donc que des affinités se créent entre eux. Je dirais qu’en quelque sorte, on peut oublier qu’ils soient des cristaux en les considérant de la même manière qu’un humain peut se lier d’amitié ou ressentir une émotion envers un autre humain.

N’ayant pas lu le manga, je ne pourrai donc pas faire de comparaison entre ce dernier et cette œuvre animée. Ce que je peux par contre vous dire, c’est que j’ai vraiment apprécié ces 12 épisodes et que mon fils, âgé de 10 ans et lui aussi dans ce cas. Alors certes, il n’a pas forcément tout compris, mais cela ne l’a pas empêché de passer un bon moment. Il espère tout comme moi découvrir la suite très prochainement. 

Alors oui, selon moi, il faut découvrir L’ére des cristaux !

GeeKritique de Samy Joe

Trailer et images (qui peuvent contenir des spoils) ci-dessous.







  




  







Aucun commentaire:

Publier un commentaire