lundi 18 juin 2018

[TEST] Shin Megami Tensei: Strange Journey Redux sur 3DS

Shin Megami Tensei, la saga vidéoludique de plus en plus connus en Europe grâce à la saga Persona (dont c’est le spin off), revient sur 3DS avec un remaster. C’est ainsi que Shin Megami Tensei: Strange Journey Redux débarque sur cette dernière. Nous avons ici entre les mains le remaster de l’épisode DS sorti en 2010 à l’occasion des 25 ans de la série. Alors qu’est-ce que ça donne ? Essayons de démystifier tout ça.


Un bien étrange voyage
Dans ce titre vous incarnez un soldat enrôlé pour une mission bien particulière : examiner une anomalie spatiale apparue sur Terre en Antarctique. Cet immense dôme d’énergie noire est rempli de démons en tout genre. À vous d’éliminer la menace tout en découvrant qu’elle est ce monde ?

D’un point de vue personnel j’ai eu beaucoup de mal à accrocher au scénario. De façon objective, ce scénario est tout à fait classique. Un mystère à résoudre, un ennemi à vaincre et un monde à sauver. Rien de plus rien de moins. L’attrait du titre vient seulement de son gameplay.

Une exploration au tour par tour
Avant de parler des combats, je vais m’attarder un peu sur les déplacements. Si vous êtes un amateur des séries comme Etryan Odyssey vous allez être servis. Il s’agit bel et bien d’un Dungeon Crawler. Vous ne savez pas ce que c’est ? Alors imaginez une vue en FPS mais sans voir vos mains ou quoi que ce soit. Vous devez avancer case par case dans ce monde. L’écran du bas de la 3DS servant pour la carte qui apparaît au fur et à mesure de votre avancée. Une jauge de présence des démons est visible, plus sa vire au rouge plus vous avez de chance de rencontrer un ennemi. Votre but : découvrir toute la carte et ses secrets pour rejoindre votre objectif.


Mais comme je l’ai dit, votre chemin sera semé de démons en tout genre. Lors d’un combat vous avez plusieurs choix avant d’engager le combat. Soit d’attaquer directement, soit de fuir ou le plus important, de négocier avec les démons. Cette fonctionnalité enclenchera alors un dialogue. Si vous répondez pile poil aux questions du démon, il rejoindra votre équipe. Vous pouvez avoir jusqu’à trois démon avec vous. Cependant si vous répondez à côté, le combat s’enclenche. Et concernant le combat en lui-même, là aussi c’est du classique. Des attaques plus ou moins fortes en fonction du démon combattu. Bref un système de tour par tour classique.

Les ajouts du remaster
Shin Megami Tensei: Strange Journey Redux profite du même moteur graphique du dernier opus Etryan Odyssey. Les personnages sont bien dessinés, mais pour ce qui est des graphismes au niveau des textures, on repassera. C’est extrêmement pixélisé par endroits. Ce remaster apporte plus de cinématiques également, les anciennes et les nouvelles sont entièrement refaites. C’est bien simple on dirait un animé et ça fait plaisir à voir.

La durée de vie se compte en plusieurs dizaines d’heures tellement il y a à faire. Si en plus vous voulez obtenir tous les démons, il faut savoir qu’il y en a 350. Donc bonne chance ! Ah oui, j’ai failli oublier : le jeu est intégralement en anglais. Et certaines situation sont compliquées à comprendre si vous n’êtes pas habitué au langage.



Conclusion
Mais pourquoi un remaster ? Je ne sais pas. Je l’avoue toujours d’un point de vue personnel, j’ai eu du mal à me plonger dans cet opus. Mais je suis ici pour mon objectivité alors restons objectif. Le jeu à tout pour plaire aux amateurs du genre. Sinon passez votre chemin, il ne vous plaira pas. Cependant il a tout de même des qualités qu’on ne peut lui enlever. Si vous décidez de le faire, accrochez-vous car c’est vraiment un bien étrange voyage !

Test de Pikabsynthe


Ce qu'on a aimé :
  • La mécanique de « capture » des démons
  • Les niveaux sont immenses
  • Les cinématiques
  • Les vrais ajouts d’un remaster

Ce qu'on a moins aimé :
  • Do you speak English ? Non ? Tant pis.
  • Le scénario
  • Certaines textures vraiment bof

Prix : 39.99€
Genre : Action, Aventure, RPG, Stratégie
Taille : 13667 blocs
Développeur/Éditeur/distributeur : Atlus / Deep Silver / Koch Media

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par le distributeur. Les images publiées dans ce test sont elles aussi issues du kit presse de l'éditeur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire