vendredi 30 novembre 2018

[TEST] TOKI (Retrollector Edition) sur Nintendo Switch

Certains l’ont peut-être connu en borne d’arcades, d’autres sur Amiga ou encore Atari… Et voilà qu’aujourd’hui ce singe déjanté débarque sur Nintendo Switch dans une toute nouvelle version ! En plus de sortir dans une version dite « Retrollector Edition », TOKI a intégralement été redessiné par Philippe Dessoly, qui s’est d’ailleurs chargé du portage du jeu sur Amiga. Mais il n’est pas seul aux commandes puisque Pierre Adane (programmeur) et Raphaël Gesqua (compositeur) le rejoignent dans cette aventure comme ce fut déjà le cas à l’époque de Mr Nutz. Sur ce, laissez-moi vous parler plus en détails de cette version de TOKI, exclusive à la Nintendo Switch, ainsi que du contenu de cette Retrollector Edition !


Commençons par remonter le temps pour nous diriger en 1989 chez les développeurs de Tad Corporation qui ont conçu TOKI sur borne d’arcades. Puis plus tard, le jeu s’est vu porté sur Amiga 500 et Atari ST par le studio français Ocean Software et c’est là que le succès fut ! TOKI a même ensuite été porté sur Mega Drive mais aussi sur NES, entre autres. Devenu culte à l’époque, qu’en est-il en 2018 ? Eh bien, c’est ce que nous allons voir ensemble.

Petit topo sur le scénario du jeu… La main du sorcier Bashtar a kidnappé la belle Miho sous les yeux de TOKI, son cher et tendre, qui tente de voler à son secours avant qu’un sort ne le transforme en singe, dont la tête est presque aussi grande que son corps (genre personnage SD). Notre jeune héros se lance alors à la rescousse de sa bien-aimée, souhaitant par la même occasion retrouver son apparence humaine.

TOKI est un jeu d’action/plateforme offrant un scrolling en 2D. Notre singe peut donc sauter, ce qui est pratique pour venir à bout de certains ennemis, mais il a la particularité de tirer (ou cracher) des sortes de boules de feu, ce qui est encore mieux pour éliminer des ennemis à distance. Toki va alors devoir parcourir 6 niveaux qui se ponctuent par l’élimination d’un boss, traversant des décors entièrement retravaillés. Je trouve que le rendu graphique est ici de très bonne facture, avec de belles couleurs et des arrière-plans qui ne manquent pas de détails. Les niveaux sont très bien fignolés, entièrement retravaillés et le tout à la main ! Le travail est vraiment de qualité, les effets des plus soignés et qui plus est la bande son est, elle aussi, des plus appréciables. Cette dernière colle très bien aux divers univers visités par TOKI.


Alors à titre personnel, je n’ai pas joué aux versions d’antan, quelle que soit la plateforme. Du coup, c’est ici une totale découverte et bien que TOKI ait de quoi plaire, il n’en demeure pas moins que certaines choses peuvent aussi déplaire. Je dirai déjà que le jeu est assez difficile déjà en mode Normal. Il faut savoir qu’il suffit de se faire toucher une seule fois pour mourir. On soulève que le titre propose 4 niveaux de difficulté : Facile (celle que j'ai choisi pour pouvoir finir le jeu), Normal, Difficile et Très difficile, je n’osais donc pas imaginer le challenge que cela impliquait. De ce fait, je me suis lancé en difficile et là on, ne mâchons pas nos mots, on galère comme pas possible. Mais pourquoi ? Déjà au niveau du gameplay et bien que la prise en main soit simple, usant seulement de 2 boutons d’actions, notre héros se déplace un peu trop rigidement. Nous sommes en 2018, il aurait pu en être autrement de ce côté-là. Quand on prend le remake de Wonder Boy on constate bien que le gameplay a lui aussi totalement été repensé. Ici, on reste bloqué à la bonne vieille époque, ça reste donc trop rigide. 

Je vous disais donc que malgré cela, la prise en main est simple, on dirige TOKI, il saute via un bouton et crache des projectiles de feu via un autre. Mais je ne comprends pas pourquoi on ne peut pas jouer à TOKI en utilisant qu’un seul Joy-Con… On ne peut y jouer qu’en usant la manette complète (2 Joy-Con) ou le Controller Pro. Cela reste donc un mystère et c’est fort dommage.


Passons maintenant au contenu de cette fameuse Retrollector Edition ! Je remercie d’ailleurs l’éditeur Microïds pour cette très belle édition qui embarque donc dans son gros packaging cartonné le jeu TOKI en version boîte, une BD recto/verso exclusive de 16 pages dessinée par Philippe Dessoly, 2 belles lithographies, 1 planche de stickers avec notamment les boss du jeu. Et pour couronner le tout, on retrouve diverses pièces en bois afin de monter sa propre borne d’arcade au format mini, dans laquelle on peut y insérer sa Nintendo Switch. Cette mini borne d’arcade n’est pas compliquée à monter en soi, il faut juste penser à placer de suite les petits élastiques antidérapants une fois telle ou telle planche insérée pour que le montage soit plus simple et rapide. Pour ce qui est du matériel, il est de bonne qualité avec du bois léger d’environ 2mm d’épaisseur et je trouve que la mini borne rend plutôt bien. On ne peut donc qu’apprécier ce contenu de qualité après le jeu étant assez court, certains se demanderont sûrement si le prix est ici justifié. Personnellement, je ne me prononcerai pas sur ce sujet car l’effet de ce genre de « collector » ne sera pas ressenti de la même manière d’un joueur à l’autre.


En somme, TOKI est un bon jeu d’action/plateforme au challenge relevé ! On dégomme des ennemis, ramasse des pièces et autres bonus permettant entre autres de varier les types de projectiles. Les plus férus d’entre nous apprécieront la difficulté ici présente d’autant plus qu’il faut finir le niveau dans un temps imparti. Aussi, une fois un niveau terminé, on poursuit son aventure sans sauvegarder entre deux. C’est d’une traite qu’on relève le défi ! À noter aussi que le jeu est compatible avec la capture vidéo mais il ne propose pas de switcher de la version HD à la version d’antan. On constate donc que TOKI offre du très bon notamment de par son rendu visuel de grande qualité et du moins bon aussi dans son gameplay qui semble être resté bloqué dans le passé.

N.B. : Vous trouverez un peu plus bas diverses photos personnelles de cette Retrollector Edition.

Test de Samy Joe

Ce qu’on a aimé :
  • La qualité visuelle dans sa globalité
  • Le contenu apprécié de la Retrollector Edition, la mini borne d’arcade fait son effet
  • Les affrontements face aux boss
  • La bande son appréciable
  • Certains diront que le challenge est relevé et apprécieront…

Ce qu’on a moins aimé :
  • … là où d’autres trouveront que la difficulté est trop corsée
  • Gameplay un peu trop rigide
  • Pas de switch possible avec la version originale du jeu
  • Jeu non compatible avec un seul Joy-Con
  • Assez court


Prix : 49.99€ (Retrollector Edition) - 34.99€ (jeu en version dématérialisé)
Genre : Action, Plateforme
Taille eShop : 732.95 MB
Éditeur : Microïds

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie par le distributeur. Les images et vidéo publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.




Aucun commentaire:

Publier un commentaire