mardi 18 juin 2019

[TEST] The Padre sur Nintendo Switch

Bonjour chers amis gamers, c'est Laylorane et je reviens vers vous aujourd’hui pour vous parler d’un jeu qui m'a laissé sur ma faim. Imaginez-vous dans un univers à la Resident Evil premier du nom avec des design très minecraftien, le tout avec un prêtre et un acolyte très spécial. En ce jour, je vais vous parler de The Padre, titre disponible sur Nintendo Switch !


I - Il était une fois un exorciste en noir lors d’une nuit noire...
Vous êtes mandaté par vos pères, afin de percer le mystère d’un cardinal disparu, qui n’est autre que votre ancien mentor. À vous de résoudre l’énigme d’un pouvoir démoniaque qui a surgit de nulle part. Il vous faudra affronter vos démons au sein d’un sinistre manoir et serez accompagné d’une bible possédée par un ancien prêtre devenu fou. Celui-ci vous donnera des indications ou se permettra des commentaires parfois glauques.

Bon, je pense que vous comprenez pourquoi je fais la référence au premier Resident Evil. Du coup je vous propose de passer à la partie gameplay pour vous en racontez un peu plus.

II - Zombies, esprits et caméra foireuse ?!
Bon, par où commencer… On est sur un gameplay à la Silent Hill et Resident Evil (oui je me répète, mais ça m’a vraiment marquée). Maintenant laissez-moi vous expliquez pourquoi !

Le jeu se joue de salle en salle avec une caméra qui se déplace dans certains angles. Pour ce qui est du jeu, il vous faudra explorer de fond en comble chacune des salles et résoudre les énigmes, s’il y en a. Vous vous retrouverez souvent face à des portes fermées à double tours, à vous de retrouver le bon item pour passer l'obstacle. Sinon, vous allez vous retrouver dans des pièces assez lugubres… Celle qui m’a marquée c’est une chambre avec un lit vide avec sur le côté le cadavre d’une femme chantant une berceuse… Que faire ? Car si vous vous approchez elle tentera de vous manger. Je ne vous en dis pas plus, à vous de découvrir le but de cette énigme. Je ne vais quand même pas vous donner la solution non plus.


De côté des déplacements, notre prêtre possède des mouvements assez lourds et j’avoue que les déplacements de la caméra n’aide absolument pas… Autant avec RE et Silent Hill la caméra n’était pas folle car nous avions le droit à une caméra FIXE. Car oui, Jean-Michel caméra passe son temps à changer d’angle dès que vous vous déplacez pour esquiver durant les combats. Et les mouvements lourds de notre personnage n’aident absolument pas. Voilà c’était mon petit coup de gueule rubrique caméra.

Côté utilisation des items on retrouve le même principe, vous devez :
  • Ouvrir le menu
  • Sélectionner l’item
  • Sélectionner utiliser
  • Et enfin sortir du menu et utiliser l’item sur l’objet désiré…
Heureusement que le menu est plus fluide que votre personnage. À noter que pour l’utilisation des armes à feu il faut penser à prendre en compte les temps de rechargement de celles-ci.


III - Côté graphisme et ambiance
Le côté minecraftien (cubique) du jeu rend vraiment bien. C’est pixelisé, mais pas trop non plus, ce qui donne un petit plus au côté horrifique du jeu. Le jeu est assez sombre (normal pour un jeu du genre) mais du coup pour y jouer (mais surtout pour y voir est distinguer correctement) je vous conseille de vous mettre en immersion totale, à savoir jouer dans le noir pour distinguer des choses qui ne vous sauterez pas immédiatement aux yeux.

Côté ambiance la musique pose bien les bases. Elle rajoute tout ce qu’il faut pour donner le ton. D’ailleurs je vous conseille fortement de faire le jeu avec un casque pour ressentir toutes cette ambiance.

Ah, et petit plus que j’ai failli oublier. La voix de notre héros est vraiment excellente ! Elle rajoute sa marque au tableau qui rend l’ambiance vraiment prenante.


VI - Conclusion !
The Padre est un bon jeu d’ambiance, avec de très bonnes idées. Sachez que le jeu est en anglais mais sous-titré français. Donc n’hésitez pas tenter l’aventure, même si l’anglais et vous ne faites pas bons ménage. Malheureusement pour moi, le problème demeure dans cette caméra folle. Elle m’a beaucoup trop sortie du jeu, ce que je trouve vraiment dommage. Au vue de tout ce que propose ce jeu, j’ai envie de pouvoir continuer l’aventure mais sans la caméra. Après, il s’agit de mon expérience, donc ne vous arrêtez pas à cela et tentez le coup. N'hésitez pas à me donner votre avis et vos divers ressentis.

Sur ce les dragons, je vous laisse pour partir sur de nouvelles aventures.

Test de Laylorane

Ce qu'on a aimé :
  • L’ambiance
  • Les graphismes
  • Les énigmes
  • Les doublages
  • Les musiques

Ce qu'on a détesté :
  • Jean-Michel caméra avec sa fâcheuse manie de partir chez mamie


Prix : 19.99€
Genre : Aventure
Taille eShop : 3 199.21 MB
Développeur / Éditeur : Shotgun With Glitters / Feardemic

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues du kit presse de l'éditeur et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire