mardi 29 octobre 2019

[GeeKritique] Avis : Natsuko no Sake Tome 1

Aaaah le Saké, ce breuvage alcoolisé à base de riz, très populaire au Japon, que c'est bon ! À consommer avec modération, bien entendu ! C'est avec cette introduction des plus... étranges que je vous écris ces quelques lignes au sujet du manga Natsuko no Sake, disponible aux éditions VEGA.


Résumé de l'éditeur :
« Après deux années passées à se faire une place dans une agence de publicité à Tokyo, la jeune Natsuko Saeki revient dans sa province natale auprès de sa famille, producteurs de saké artisanal. Elle y retrouve son grand frère Yasuo avec qui elle partage un même rêve : réussir à faire pousser le Tatsu-Nishiki, ou « dragon merveilleux » : un riz réputé très difficile à cultiver, mais dont ils espèrent tirer le meilleur saké du monde ! 
Malheureusement, Yasuo est très malade et décède peu après la visite de Natsuko. Cette dernière décide alors d'abandonner sa carrière et de reprendre le rêve de son frère dans l'exploitation familiale. Mais, si elle s'avère experte quant à gouter et estimer les sakés, elle ne connait rien à 'l’agriculture ni à la production de ce breuvage traditionnel. Affrontant le scepticisme des uns, la jalousie des autres., la jeune femme urbaine va devoir apprendre et relever les plus rudes défis pour s'imposer et donner vie à son rêve. »

Pour ce premier tome, les éditions Vega nous ont pondu un gros bébé disposant de 452 pages. Ce qui amène à ce gros format d'avoir un prix plus élevé que ses congénères qui adopte un format classe, avec un tome au prix de 11€. La série disposera de six tomes en France et on soulève que le manga date de 1999 et son mangaka, Oze Akira, fait des mangas depuis 1971.

Il faut savoir que les dessins ont été ma plus grosse surprise dans cette lecture. On pourrait croire que le style vieillissant des traits soit assez rebutant, mais pas du tout. Pour ce manga qui se veut réaliste la recette fait mouche. Entre des personnages très bien représentés, avec des émotions et des positions très réalistes... Gros coup de cœur aussi sur les décors qui sont très détaillés, notamment les endroits en pleine campagne. Au travers du dessin, on remarque que le mangaka connaît le sujet traité, comme s'il l'avait déjà vécu en vrai.

Pour ce premier tome, il faut savoir que le scénario est en soi assez lent à se mettre en place, mais c'est un mal nécessaire au développement de cette intrigue très mature et réfléchie. Notre héroïne agit avec témérité, ce qui l'amène à enchaîner quelques galères. Le fil principal de ce premier tome est le malheureux décès de son grand frère adoré et l'éventuelle reprise de la brasserie de saké familiale.

Au final, même si j'étais assez méfiant de l'œuvre au vu de son âge, ce fut une réelle surprise. Ce premier tome se lit comme du petit lait, malgré une intrigue légèrement trop lente à mon goût. Les dessins y sont très agréables à l'œil et on remarque que le mangaka sait de quoi il parle. Les explications sont nombreuses, mais ça ne rend pas l'ensemble rébarbatif. Si vous aimez les sujets réalistes et relativement matures, avec une légère touche shonen classique, alors sautez sur ce premier tome fort intéressant ! J'ai vraiment hâte de lire la suite. Et merci aux éditions VEGA pour ce magnifique manga.

Sur ce à la prochaine pour une nouvelle chronique et veuillez consommer de l'alcool avec modération s'il vous plait ! 

GeeKritique de Swordy

Natsuko no Sake Tome 1
de Oze Akira

Aucun commentaire:

Publier un commentaire