mardi 29 octobre 2019

[TEST] Trine 4: The Nightmare Prince sur Nintendo Switch

Il y a plusieurs années déjà que j’ai terminé les opus 1 et 2 mais je n’ai pas du tout eu l’occasion de jouer au 3ème volet de Trine intitulé The Artefacts of Power. Toutefois, à l’époque j’étais curieux et j’ai donc lu quelques tests de ce Trine 3, histoire de voir ce qu’il avait de nouveau à proposer. Car oui, le 3ème volet avait abandonné le gameplay en scrolling 2.5D pour s’orienter vers la 3D et il semblerait que ce changement n’ait pas fait l’unanimité auprès des joueurs. Je ne pourrai donc pas me prononcer à ce sujet mais si j’ai soulevé ce point c’est pour spécifier que Trine 4: The Nightmare Prince revient sous sa forme d’origine, repassant ainsi au scrolling horizontal. Me concernant, je garde un très bon souvenir des 2 premiers opus de Trine pour ce qui est de la prise en main, du coup sachant que Trine 4 écope du même type de gameplay, je me dis que les développeurs de Frozenbyte ont peut-être écouté les fans de la licence qui n’auraient pas apprécié le changement de la direction artistique adopté dans Trine 3. Sur ce, voyons donc ce que j’ai pensé de Trine 4: The Nightmare Prince, opus disponible sur Nintendo Switch.


On retrouve donc la voleuse Zoya, équipée de son arc et de son grappin, le chevalier Pontius armé d’une épée et de son bouclier, et le sorcier Amadeus qui use donc de sa magie. Nos 3 héros partent à la recherche d’un prince, le Prince Selius. Ce dernier n’est pas un Prince comme les autres. En effet, étant le « Prince des Cauchemars », il s’est retrouvé à rendre réel de monstrueux cauchemars et cela ne donne rien qui vaille car le monde peut alors se retrouver enfoui dans l’ombre. Le monde féérique que l’on connaissais jusqu'à lors est donc menacé.

Niveau scénario, on est sur un classique du genre : retrouver une personne avant que le chaos ne soit semé. Du coup, on commence par 3 petits niveaux, assez simples, histoire de (re)prendre en main chacun des 3 protagonistes et de (re)découvrir leurs aptitudes. Une fois cela effectué, le voyage peut alors vraiment commencer. Trine 4 est un jeu d’aventure/plateforme qui peut se jouer seul en switchant d’un personnage à l’autre au besoin mais il est aussi pensé pour être joué en multijoueurs et je dois bien avouer que l’aventure n’en est que plus joyeuse. Pour ce qui est du jeu solo, il vous revient de choisir tel ou tel personnage pour résoudre telle ou telle énigme afin d’avancer dans votre voyage mais c’est à plusieurs que le jeu prend davantage d’intérêt. Chacun dispose d’un personnage et c’est à lui d’user de son aptitude là où il faut. Nous sommes donc ici en présence d’une phase à 3 joueurs, mais le jeu propose un nouveau mode : le mode illimité à 4 joueurs. Je reste sur ma position par contre que le jeu à 3 est l’idéal, chacun des joueurs s’apparentant à un des héros. Il n’y a ainsi pas de personnage « superflu », on incarne les 3 protagonistes de base à l’histoire.


Pour ceux qui découvrirez la série, sachez donc qu’Amadeus pourra créer et faire léviter des objets, Pontius usera de sa force et de son bouclier pour mieux affronter les ennemis au corps à corps là où Zoya sera davantage mise à contribution pour les attaques à distances à l’aide de son arc et de son aptitude à manier le grappin. La prise en main est donc légèrement différente d’un personnage à l’autre, les mécaniques de jeu étant unique à chacun d’eux.

Force d’avancer dans le jeu, on constate que nos 3 compagnons sont assez complémentaires, le même niveau demandant à ce que chacun soit mis en lumière par différentes énigmes. La collaboration est donc de mise et voilà pourquoi jouer à 3 est davantage bénéfique car cela ajoute en plus une bonne dose de convivialité. J’évoquais les diverses capacités de chacun de nos héros, sachez donc qu’il vous est ici possible de les personnaliser grâce à des arbres de compétences. Ces nouvelles capacités offrent donc des possibilités nouvelles lors d’affrontements mais aussi en matière d’exploration. Ces divers choix d’aptitudes n’appartiennent donc qu’à vous.


Ayant joué aux 2 premiers opus, je dois avouer que la prise en main est similaire, rien n’a changé à ce niveau et on prend plaisir à parcourir les niveaux en compagnie de notre brave trio. On se retrouve alors face à moult énigmes, diverses et variées avec déplacement d’objets, mécanismes à activer, cordages à accrocher et j’en passe… Même des boss sont ici de mises ! Et il faut dire que le gameplay est vraiment l’un des points forts de ce jeu. Et ce n’est pas le seul, la direction artistique est somptueuse, tout comme le rendu visuel est très propre. Cet univers magique est très plaisant à parcourir, les effets de lumières sont très réussis et les décors bien fournis. C’est agréable de jouer avec un rendu visuel de si bonne facture. Vraiment, on prend plaisir à parcourir les divers environnements, surtout que des éléments secondaires viennent par moment prendre part à l’action.

Pour ce qui des énigmes au cours de l’aventure, ce 4ème opus n’est pas des plus compliqués, la difficulté est moindre face aux 2 premiers opus. Je me souviens avoir bien plus galéré sur certaines énigmes de Trine 2, mais ne nous étalons pas là-dessus… Et si seulement on pouvait s’arrêter là pour ce qui est du positif mais non car le jeu profite aussi d’une très bonne bande son. Elle est agréable à écouter et écope d’une attention particulière je dirais car elle accompagne magistralement bien nos héros durant leur périple. Un périple qui pourra durer une bonne quinzaine d’heures, tenant compte de votre esprit de déduction sur les casses-tête mais aussi si vous souhaitez tout récolter en cours de niveau.


Avec sa réalisation maîtrisée, ou encore son level design de très bon facture, les développeurs de chez Frozenbyte nous offre là un nouvel opus de grande qualité. Il est donc impossible de s’ennuyer en compagnie de ce Trine 4 ! Que l’on y joue seul ou en coop, on appréciera son gameplay riche et accessible à tous, tant les énigmes sont plutôt simple à résoudre. Je reprocherai cependant une petite chose, j’aurais aimé que les développeurs prennent un certain risque : ajouter un tout nouveau personnage. Aussi, je me dis qu’ils avaient déjà pris un risque dans Trine 3 en basculant vers la 3D et que cela n’ait pas forcément plus aux joueurs. Cela aurait peut-être servi de leçons les forçant du coup à ne pas sortir de leur zone de confort.

Me concernant, l’expérience de jeu était des plus appréciables et le retour de notre trio fort plaisant ! Trine 4: The Nightmare Prince est un jeu qui saura vous enchanter notamment grâce à son univers varié et de bonne facture, son gameplay précis, sa bande son riche et sa direction artistique des plus soignées. Ajoutez à cela une bonne session en coop et le tour est joué !

Test de Samy Joe

Ce que j’ai aimé :
  • Une bonne durée de vie
  • Le fun en coop
  • La maniabilité variée et sans faille
  • Les arbres de compétences
  • Un level design toujours aussi intéressant
  • Une direction artistique maîtrisée
  • Un visuel coloré et très bien peaufiné
  • Une difficulté accessible à tous…

Ce que j’ai moins aimé :
  • … mais du coup avec des énigmes trop simples pour certains
  • Pourquoi pas de nouveau personnage ?
  • Un scénario un peu bateau


Prix : 34.99€
Genre : Aventure, Plateforme, Casse-tête
Taille eShop : 3 608.15 MB
Développeur / Éditeur : Frozenbyte / Modus Games

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire