vendredi 2 novembre 2018

[GeeKritique] Ma critique de The Promised Neverland Tome 4

Quand on pense avoir presque tout vu, sachez que ce n’est pas possible dans The Promised Neverland ! On est toujours surpris et ce à chaque tome et ce quatrième tome n’échappe pas à la règle. Une fois encore on écope d’un tome puissant et après la mort d’une personne assez importante dans le tome précédent, voilà qu’il en va de même ici mais on passe encore au niveau supérieur. À mon avis, vous en serez choqué !


Résumé de l’éditeur :
Le compte à rebours est enclenché pour Norman : Maman va le livrer aux démons ! Emma et Ray n'ont que très peu de temps devant eux pour tenter de contrecarrer l'implacable Isabella. Parviendront-ils à sauver leur ami ?!

Mission sauvetage enclenchée ! Le trio ne baisse clairement pas les bras malgré que Maman leur mette de gros bâtons dans les roues. Mais ce n’est pas pour autant ce qui va freiner nos jeunes enfants à vouloir s’évader. Tous persévèrent et s'apprêtent à lutter même sur le fait que Normal soit le prochain à être livré. En tout cas sachez qu’une personne importante sera tuée ! Désolé ce n'est pas question de vous spoiler mais plutôt de vous saisir sur cet événement et vous motiver à lire ce manga. Mais est-ce qu’il s’agit de Norman comme le laisse prétendre le début du tome 4 ? La réponse est ici dévoilée.

Préparez-vous à être choqué dans ce quatrième tome, en ce qui me concerne je l’ai été. Cette série monte en puissance et ce tome m’a retourné le cerveau. C’est à ce jour mon tome favori. Quand on pense que cela peut prendre fin, il en est tout autrement. On ne peut pas savoir à l’avance comment telle ou telle situation va se terminer. Maman a plus d’un tour dans son sac, mais les enfants de Gracefield House ne se laissent pas abattre malgré l’adversaire de taille qu’est Isabella. Cette dernière n'y allant vraiment pas de main morte non plus face à des gamins.

L’intrigue devient de plus en plus intense, on sent bien qu'Isabella n'est pas seule maître, il y a quelqu'un plus haut. Quand on découvre à quel point la tournure des événements peut s’intensifier, on ne veut qu’une chose c’est tourner la page suivante pour voir ce qu’il en découle, et ainsi de suite… En gros, on veut la suite bien plus vite ! On prend davantage plaisir à suivre ces orphelins en galère qui mettent tout en œuvre pour que leur plan d’évasion puisse aboutir. Mais voilà, comme Maman est au courant de leur plan, et elle ne leur cache pas, elle va user de bien des subterfuges pour les retarder dans leur motivation à prendre la fuite.

YAKUSOKU NO NEVERLAND © 2016 by Kaiu Shirai, Posuka Demizu/SHUEISHA Inc.

En plus d’être choquant, ce tome ne manque pas de mettre en avant vos sentiments propres, je pense qu’à un moment donné vous ne pourrez pas faire autrement que d’être attristé. Et qui plus est le trait de Demizu Pozuka y est pour beaucoup ! Le rendu graphique est tellement propre, appliqué qu’on ressent ce qu'éprouvent nos héros au travers de leurs expressions. Rien que la couverture de ce quatrième tome parle d'elle-même. Quand on voit ces 3 amis unis... Bref !

J’ai vraiment du mal à décrocher de cette série quand je me plonge dedans. C’est tellement intense et mis en scène de manière à ce qu’on soit scotché sur la scène découverte à l’instant T. Le scénario bat son plein, vous ne serez pas au bout de vos surprises croyez-moi. J’aimerais tellement vous en dévoiler davantage mais le plaisir en serait gâché. Il faut que vous lisiez cette série si ce n’est pas encore fait. Le tome 5 arrive à grands pas, ce qui fait que les éditions Kazé nous auront, en 1 an, fournis 5 tomes tous plus intéressants les uns que les autres.

C’est pour moi un gros coup de cœur si ce n’est le coup de cœur n°1 de cette année 2018 !

GeeKritique de Samy Joe


The Promised Neverland Tome 4
Scénario : Kaiu Shirai
Dessin : Posuka Demizu

Date de parution : 24 octobre 2018
Genre : Shonen, Fantastique, Thriller psychologique

Visiter le mini-site officiel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire