lundi 11 février 2019

[GeeKritique] Critique de GranBlue Fantasy Tome 1 et Tome 2

Eh bien... Quel drôle d’exercice pour moi que de proposer la critique d’un manga. J’ai plutôt l’habitude des jeux vidéo. Mais notre cher Sam a eu l’extrême bonté de me tendre la main pour tenter de nouvelles aventures. Et quoi de mieux que de commencer par un manga édité par Pika Edition et parlant d’Aventure avec un grand A. GranBlue Fantasy est un manga tout droit tiré de la série de jeu vidéo éponyme. Au départ un gatcha game sur mobile, la saga va connaître une jolie évolution avec un titre à paraître sur nos consoles actuelles. Bref dans cet article nous parlerons manga et je vous propose de commencer sans plus attendre avec la phrase écrite sur chaque tomes : Il existe un monde où d’innombrables îles flottes dans une mer de nuages… Un monde abandonné par les dieux.


Résumé de l’éditeur (Tome 1) :
Gran est un jeune garçon qui rêve de découvrir Estalucia, l’île des étoiles. Un jour, il fait la connaissance de Lyria, une fille aux cheveux bleus qui se trouve être poursuivie par le redoutable « Empire Erste ». Ils ne le savent pas encore, mais cette rencontre marque le début d’une fantastique épopée à travers les cieux.

On suit donc non pas un mais bien deux personnages qui se retrouvent liés l’un à l’autre et vont devenir inséparable. D’un côté Gran, jeune aventurier sur son île avec un rêve bien particulier. Ce jeune garçon s’entraîne tous les jours dans la forêt pour être prêt le jour où il pourra quitter son île. D’un autre côté Lyria, une jeune femme possédant un pouvoir particulier. Fuyant l’Empire Erste, les deux protagonistes se retrouvent liés l’un à l’autre pour la vie. Nos joyeux personnages vont être accompagnés par la garde du corps de Lyria et le petit Dragon de Gran. Leur but : fuir l’Empire et atteindre l’île aux étoiles.


Le scénario peut paraître tout à fait classique pour un manga. En effet, ce n’est pas par son originalité de ce côté-là que nous suivrons avec intérêt les aventures de notre petit groupe. Quelques mystères s’épaississent tout au long de ce premier et second tome. On retrouve tout de même des éléments très classiques des shonens Heroic Fantasy : la perte de l’estime de soi pour que quelques pages plus loin tous les amis d’un ou des personnages redonnent confiance en eux et pour repartir de plus belle. Les combats contre d’énormes monstres sont bien évidemment de la partie (avec des noms comme Tiamat ou Bahamut qui doivent vous tilter à l’oreille). Bien évidemment à chaque fin de tomes, un élément fin suscite notre attention avec un seul mot à la bouche par la suite « Et ? ». Et ? Quoi ? Que ? La suite !

Coté dessins, je dois avouer que je suis impressionné. Les images sont très détaillées, les sorts utilisés ou les techniques de combats sont très bien retranscrits sur le papier. C’est vivant, beau, on ressent les impacts des coups portés à l’adversaire et c’est très agréable à l’œil. Et c’est là que se trouve l’intérêt de ce manga. Petit point noir : j’espère un peu plus d’humour dans les prochains tomes. Les rares fois où il y en a ça fait mouche, j’avoue avoir soufflé du nez lors de ma lecture.

GRANBLUE FANTASY © Cygames, Inc. © Cocho / Makoto Fugetsu / Kodansha Ltd.

En bref, ces deux premiers tomes sont une bonne découverte pour moi. Je voulais me les prendre avant que Sam me propose d’en rédiger la critique pour le site. Et je ne suis pas déçu. Malgré le côté ultra classique du scénario, je suis émerveillé par les dessins. Et puis les quelques mystères dans ces tomes vont faire que… Bah j’ai envie de connaître la suite. Que veut l’Empire ? Pourquoi Lyria fuit ? Gran arrivera-t-il au bout de son voyage ? Et *spoil* *spoil* *spoil* ? Qu’elle sera la prochaine créature mythique à faire son apparition ? Autant de questions qui trouveront, j’espère des réponses dans les prochains tomes de GranBlue Fantasy !

GeeKritique de Pikabsynthe


 
GranBlue Fantasy Tome 1 et Tome 2
Dessinateur : Cocho
Scénariste : Makoto Fugetsu
D’après l’œuvre de Cygames

Aucun commentaire:

Publier un commentaire