mardi 13 août 2019

[GeeKritique] Notre avis sur KakushiGoto Tome 2

Les éditions VEGA nous régalent avec des titres hors du commun et aujourd'hui nous allons continuer de découvrir la progression d'un manga qui a sa propre identité avec le second tome de KakushiGoto, un manga de Kumeta Kouji.


Avant d'en parler, voici un résumé de l'œuvre.
« Goto Kakushi est auteur de manga et père célibataire d'une petite jeune fille, Hime. Dès le début de l'aventure, la jeune Hime découvre fortuitement le métier de son père, auteur de manga populaires bas de gamme. Problème, Goto n'assume pas du tout son métier, peu considéré par ailleurs au Japon. Et ce dernier cherche par tous les moyens à le cacher à sa fille, alors qu'il travaille chez lui. S'ensuit un jeu de cache-cache permanent où le père qui se fait passer pour un salaryman basique, mène quasiment une double vie. Problèmes : ses amis, ses fans, l'administration, son éditeur... tous savent qu'il est auteur de manga. Tout cela sous l’œil circonspect de la jeune Hime, qui ne comprend pas les gesticulations de son père, mais décide de respecter son besoin de secret. »

Vous connaissez déjà le scénario de ce manga, mais le second tome est assez différent du premier. Dans le premier tome, c'est plus le côté mangaka qui est souligné, tandis que dans le second, c'est plus le côté paternel de notre mangaka qui est montré. On y voit donc beaucoup plus sa fille, mais on y voit toujours son quotidien de mangaka avec toujours autant de gags.

Graphiquement parlant, le manga a sa propre identité puisque les dessins disposent d'une patte assez atypique, ils sont relativement plats à l'œil, mais pas dénués de charme. Les planches de ce manga sont très bien ordonnées avec des cases souvent petites, chose assez rare et il y a souvent des personnages hors case.

Je ne vous cache pas que ma lecture au début fut assez difficile. Déjà les dessins sont assez déroutant, vu qu'ils sont très géométriques, les fonds peu détaillés et avec tout cela beaucoup de personnages hors case. Ce qui explique que je ne savais pas où donner de la tête au début du premier tome. Au final, au fur et à mesure de ma lecture, je me suis attaché à l'œuvre qui est très rafraîchissante que ce soit sur le plan humoristique comme philosophique, et j'ai appris à apprécier les graphismes de cette œuvre. Le second tome à réussi à faire mieux que le premier et ce n'était pas évident. La série est vraiment agréable, mais je ne la conseillerai pas à tout le monde, puisqu'il faut avoir un certain recul sur les sujets traitées dans cette œuvre.

Je vous remercie d'avoir lu cette seconde chronique sur KakushiGoto et je tiens également à remercier VEGA pour l'envoi du tome.

GeeKritique de Swordy

KakushiGoto Tome 2
de  Kumeta Kouji

Aucun commentaire:

Publier un commentaire