mardi 10 décembre 2019

[GeeKritique] Avis : Samurai 8 - La légende de Hachimaru Tome 1 et Tome 2

Nul doute que vous ayez déjà entendu parler de Naruto et de son auteur Masashi Kishimoto. Et bien voilà que ce mangaka nous revient au scénario avec sa toute nouvelle série qu’est Samurai 8 – La légende de Hachimaru. Notons que les chapitres de ce nouveau manga sont édités en France par Kana en même temps qu’au Japon, un simultrad que bon nombre de lecteurs apprécieront sûrement. Sur ce, découvrons plus en détails ce nouveau manga qu’est Samurai 8 !


Résumé de l’éditeur (Tome 1) :
Hachimaru est un jeune garçon qui n’est jamais sorti de chez lui. Malade, il joue aux jeux vidéo à longueur de temps pour tromper son ennui. C’est alors qu’un mystérieux chat-robot-samouraï fait irruption dans sa vie ! Daruma, c’est son nom, lui annonce qu’il a les capacités pour devenir samouraï et qu’il a la mission de sauver l’univers. Une nouvelle force s’empare de Hachimaru…

Comme je l’évoquais, Samurai 8 est le nouveau manga de Masashi Kishimoto qui gère donc la partie scénario, pour ce qui est des dessins nous les devons à Akira Okubo qui par la même occasion signe son premier manga. Certains viendront peut-être à penser que le pari est risqué de laisser un tel projet à un « apprenti », mais après la lecture de ces 2 premiers tomes je dirai qu’il s’en sort très bien et ne pourra aller qu’en s’améliorant. Enfin c’est mon avis…

On va donc suivre « une quête » à la recherche de 7 clés permettant d’ouvrir une « boîte de Pandore ». Cette fameuse boîte, scellée par Fudô Myôô, le Dieu de la guerre, renfermerait un secret de grande envergure, celui de sauver le monde ! Et c’est là qu’Hachimaru est mis au centre de cette histoire, il pourrait très bien être un élu. C’est alors que Daruma, un chat-robot-samouraï, va lui confier que le dieu de la guerre a manifesté sa compassion envers Hachimaru jusqu’alors branché à un appareil. Sans ces câbles branchés sur ce dit appareil le jeune Hachimaru pouvait mourir, mais le voilà désormais devenu un véritable samouraï ! Son voyage s’annonce long et mouvementé mais tel est son destin et le jeune Hachimaru est prêt à en subir les conséquences.

Son périple le conduit assez vite à l’acquisition de la 1ère clé durant le 1er tome, mais il n’en sera pas aussi simple pour le reste et on ressent bien que son voyage ne sera pas de tout repos. D’ailleurs, il va devoir affronter diverses personnes qui croiseront son chemin. Et il sen sera de même dans le second tome. On relève une bonne dose d’action, d’aventure et une pointe d’émotion durant ces 2 premiers tomes Pour ce qui est de l’émotion, cela concerne surtout la fin du tome 2. Un événement que je vous laisserai le soin de découvrir et qui aura sûrement un grand impact sur la motivation d’Hachimaru pour la suite de sa quête. L’action est donc ici bien présente, avec des affrontements plus prononcés dans le tome 2. On écope d’un coup de crayon bien maîtrisé, les personnages sont plutôt bien stylés dont certains dévoilant un puissant charisme.



Qui dit voyage, dit nouvelles rencontres et Hachimaru n’échappera pas à cette règle, faisant ainsi la rencontre de An, une jeune princesse. Elle serait « sa princesse du destin » mais tous deux semblent ne pas s’entendre à merveille. Force d’avancer dans le second tome, un nouvel ennemi va se dresser devant Hachimaru et il semblerait bien que cette rencontre change à tout jamais la destinée du jeune garçon… Pourquoi ? Car un certain événement, brièvement évoqué plus haut, viendra chambouler sa vie. Il fallait bien un événement d’envergure afin de lancer l’engagement auquel Hachimaru souhaite désormais se tenir !

Il est toujours difficile de parler ou de mettre en avant un nouveau manga sans spoiler certains moments et autres situations, qu’elles soient de natures émotionnelles, dynamiques, violentes ou autres… Sachez d’ailleurs qu’on écope aussi de légères pointes d’humour, mais je trouve que cela reste très minime. L’intrigue opte davantage sur l’action, l’aventure, la rencontre de nouveaux ennemis… Aussi, on constate que notre jeune héros se remet continuellement en cause, il se question beaucoup sur lui-même et sa future destinée. Daruma et Hayatarô (Holder d’Hachimaru : c’est un organisme vivant qui sert son maître) sont eux aussi bien mis en avant et on découvre la relation qu’ils entretiennent avec Hachimaru.

Le scénario que nous offre Masashi Kishimoto est intéressant à suivre, avec des pseudo cyber-samouraï ayant pour mission de protéger leur galaxie. J’aime beaucoup le mélange de passé/futur (samouraï/cybernétique) ici mis en avant, le tout avec des dessins de bonne facture. J’apprécie le travail fourni par Akira Okubo offrant des vignettes bien énergiques. Samurai 8 – La légende de Hachimaru s’annonce comme un shonen intéressant, où l’ère passée prend vie dans une ère futuriste !


Comme d’accoutumé, je remercie grandement Stéphanie et les éditions Kana pour le très joli kit presse reçu, m’ayant permis de vous en parler plus en détails aujourd’hui.

GeeKritique de Samy Joe

 
Samurai 8 – La légende de Hachimaru T.1 et T.2
Scénario : Masashi Kishimoto / Dessins : Akira Okubo

Aucun commentaire:

Publier un commentaire