dimanche 8 mars 2020

[TEST] Speedway Racing sur Nintendo Switch

Gentlemen, start your engine! Cette phrase mythique rappellera certainement des souvenirs aux plus vieux d'entre nous mais laissera peut-être de marbre nombre de jeunes joueurs. Pourtant, elle a fait vibrer de nombreux joueurs fans des salles d'arcades et surtout des jeux de courses d'antan Made in Sega. C'est certainement sous cette fibre nostalgique que l'équipe de SuperpowerupGames a décidé de créer Speedway Racing qui nous ramène à nos anciens souvenirs dès l'écran de présentation. Mais le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? La réponse en quelques lignes...


Comme vous l'aurez certainement déduit par vous même, nous sommes ici dans un jeu de Nascar typé arcade où votre but premier sera de terminer... Premier ! Et pour cela, rien de plus simple avec 3 modes de jeu qui s'offrent à vous pour tenter l'aventure :
  • Le classique mode Arcade, où vous affronterez 19 autres concurrents, choisirez votre circuit parmi 6 "ovales" typés Nascar et devrez finir la course dans le temps imparti en récupérant du temps à chaque checkpoint. Ce qui vous permettra accessoirement de débloquer 6 voitures avec des caractéristiques différentes, ou simplement en faisant du time-attack pour faire le meilleur chrono et le partager en ligne avec les joueurs du monde entier.
  • Le mode Championnat où cette fois vous choisirez 3 courses à faire d'affilé pour tenter de le remporter grâce aux points obtenus selon votre classement à chacune des épreuves.
  • Le mode Multi, où vous pourrez affronter 3 de vos amis en écran splitté jusqu'à 4, mais où vous n'aurez aucun adversaire IA.

Maintenant que les présentations sont faites, nous allons pouvoir passer au plat de résistance, à savoir si le jeu tient la route aussi bien techniquement qu'au niveau de son gameplay. Nous allons garder la conduite pour le dessert mais aborder la partie graphique immédiatement.


Tout d'abord il faut savoir que le jeu en lui même est très léger niveau poids. En effet, il ne pèse que 535 Mo, et de ce fait il ne faut pas s'attendre à des miracles. Et on le ressent immédiatement lorsqu'on lance le jeu. On se rend compte que malgré de jolis effets de lumière, notamment avec le soleil couchant, le jeu est très simple techniquement. Certes il est lisible mais dispose d'un aliasing prononcé, des aplats de textures sur les gradins dignes d'un jeu PS1 et ne semble tourner qu'en 30fps max. Ceci dit au moins il n'a pas de ralentissements, ce qui avouez-le serait un comble. Les voitures sont bien modélisées, mais là aussi on sent qu'il manque un peu de détails pour sublimer tout ça. Les ombres sont franchement pas terribles et les effets manquent de punch. Heureusement, 3 vues différentes permettront de varier les plaisirs. La vue raz du sol pour des effets de vitesse sublimés, la vue capot légèrement plus haute et la vue arrière au-dessus de la voiture pour un meilleur confort visuel, qui sera assez important. Bref nous sommes ici sur un type arcade pas si éloigné de ce qui se faisait à l'époque finalement.

D'ailleurs, l'ambiance sonore s'en inspire elle aussi grandement. À grand renfort de musiques un peu rock et du commentateur qui semble vous interpeller dans son haut parleur, on est rapidement dans le bain et c'est plutôt cool à vrai dire. On regrettera juste le bruitage de la voiture qui fait penser à un vieil aspirateur asthmatique, surtout quand on roule à fond pendant plusieurs tours et que du coup on reste toujours sur la même sonorité. Niveau affichage, ce sera simple mais efficace. Le circuit avec tous les adversaires représentés par des points de couleur ainsi que votre rival qui généralement est le premier en course. Le compteur de vitesse qui reste en Miles et non en Km/h, votre classement et le nombre de tours restants.


Mais j'ai bien compris que ce qui vous intéresse, c'est avant tout les sensations de conduite. Bon autant être franc, je m'attendais à bien pire. Alors certes on est loin d'un jeu de course traditionnel où tout est sensible et se conduit aux petits oignons, mais on est pas non plus dans une conduite catastrophique. En fait, le jeu garde son aspect arcade prononcé, à savoir que la voiture réagira assez étrangement selon les situations. Disons que vous devrez toujours plus ou moins être sur le fil notamment dans les virages. Car si la conduite en elle même ne vous posera au final pas tant de soucis que ça une fois maîtrisée, ce sont surtout les adversaires dont l'IA est proche de celle d'un bulot mort qui sera votre plus grand défi. Croyez-moi, il va vous falloir beaucoup de sang froid pour ne pas pester plus d'une fois. Et c'est ce qui, à mon sens, gâche le plus l'expérience ! L'ordi ne fait que suivre la plupart du temps sa trajectoire et de ce fait, qu'il soit premier, ou dernier il restera sur cette ligne la plupart du temps. Or quand il y a 20 voitures sur le circuit et qu'au moindre choc on risque de se retrouver dans le décor c'est nettement plus problématique. D'autant que l'IA elle même passe son temps à exploser les autres concurrents ce qui nous fait nombre de voitures disséminées le plus souvent dans les virages qui risquent de vous pénaliser. Surtout que ça va vite, très vite et qu'il faut parfois prier pour éviter le carambolage.

Ceci dit, ça fait parti du sport. En Nascar les accidents sont nombreux et spectaculaires, seulement ici, c'est souvent l'ordi qui nous pourri la vie. Il ne fera rien ou presque pour vous éviter ou éviter un autre concurrent et à partir de là c'est quitte ou double ! Surtout que le temps de repartir de votre accident vous aurez perdu un temps vraiment précieux.


En conclusion, on peut dire que Speedway Racing est un jeu qui a le cul entre deux chaises. D'un côté il nous rappelle notre fibre nostalgique avec une ambiance arcade plutôt sympa, une conduite certes perfectible, mais que l'on va réussir à maîtriser sans trop de souci, une vitesse bien rendue et un mode multi local plutôt fun et d'un autre une technique trop légère, du 30fps alors que 60 aurait été certainement facile à faire, un aliasing prononcé et une IA qui gâche notre plaisir et nous fait pester plus d'une fois. On peut toujours espérer une mise à jour qui améliorerait un peu tout ça, mais en l'état le jeu n'arrivera pas à vous procurer le plaisir d'un bon vieux jeu d'arcade d'antan.

Test de Muten Roby

Ce qu'on a aimé :
  • La fibre nostalgique
  • Les voitures à débloquer
  • Ça va plutôt vite
  • L'ambiance générale bien rendue
  • Le coucher de soleil

Ce qu'on a moins aimé :
  • Une maniabilité pas toujours géniale mais qui se maîtrise
  • Graphiquement trop limité
  • Une IA à se tirer les cheveux et dieu sait que j'en ai déjà plus...
  • Seulement 6 circuits
  • On a l'impression de passer l'aspi en jouant


Prix : 9.99€
Genre : Course, Sports, Simulation, Arcade
Taille eShop : 535 MB
Développeur/Éditeur : SuperPowerUpGames

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images et vidéo de gameplay publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire