lundi 6 avril 2020

[TEST] Dead or School sur Nintendo Switch

Voilà 3 générations que l'être humain est confiné dans les bas fonds de la terre à cause d'un virus (c'est la période on dirait) qui a transformé les habitants en zombies et autres créatures immondes. Mais Hisako qui ne connaît pas ou peu le monde de la surface apprend qu'il y avait des écoles il y a de cela bien longtemps. Prenant son courage à deux mains, elle rêve de retourner à l'air libre pour reprendre une vie normale d'étudiante. Mais forcément tout ne sera pas de tout repos. Marvelous Europe nous offre ici un jeu d'action aventure en 2,5D, développé par Studio Nanafushi, qui vous fera visiter Tokyo (ou ce qu'il en reste) à travers différentes stations de métro bien connues et quelques séquences animées bien travaillées.


Comme dit précédemment, ici vous contrôlez Hisako, une ado intrépide qui va vous accompagner tout au long du jeu dans un Tokyo dévasté par les zombies, très sombre du fait d'être dans les sous-terrains et avec des niveaux agencés façon Metroidvania. Vous vous déplacerez sur des décors en 2,5D, comprenez en vue de côté comme un Mario classique, mais avec des effets 3D dans les décors et les changements de caméra. L'action en elle-même se fera de manière assez traditionnelle mais avec pas mal de possibilités que nous allons vous expliquer dès à présent.

Avant toute chose, il faut savoir que malgré le côté action recherché, le jeu a aussi une belle part de RPG. À savoir que notre héroïne va prendre de l'expérience à chaque ennemi vaincu et avoir un arbre de talent à remplir pour évidemment se faciliter la vie contre toute cette vermine bien pesante. Évidemment ce n'est pas tout. Trois façons de se battre vous seront proposées et ce à n'importe quel moment en switchant juste l'arme de votre personnage :
  • Le combat à l'épée : avec de nombreuses variantes à votre disposition, elle vous permet des attaques au corps à corps rapides et dévastatrices. Attention toutefois à ne pas être trop près des monstres qui pourraient vous faire des dégâts de zone et surveiller la durabilité de celle-ci pour ne pas qu'elle casser entre vos mains.
  • Le combat au fusil : sniper, mitrailleuse... Ce seront vos armes de prédilection pour rester à distance raisonnable des monstres et leur infliger des dégâts bien placés. Mais bien surveiller les munitions, elles ne sont pas infinies !!
  • Le mode bourrin : bazooka, canon explosif et j'en passe... L'arme de prédilection pour ceux qui veulent faire très mal, très vite et à plein de monde. Bon évidemment, vous vous en doutez, les munitions sont aussi rares que le nombre de survivants dans le jeu. À utiliser qu'en cas d'extrême urgence, ou sur les boss.


Bon évidemment chaque arme pourra avoir de nombreuses déclinaisons. En fait, entre les loots sur les monstres et les achats que vous pourrez faire aux points de sauvegarde, les variantes seront nombreuses. Rajoutez à cela le fait de pouvoir ajouter 2 bonus sur chaque type d'arme (mais avec un poids à respecter ) et les possibilités augmentent en flèche. Car il y a plusieurs petites choses à savoir. La première c'est que vous avez une barre d'endurance et pour chaque action que vous allez faire (sauter, donner un coup de sabre ou de feu et esquiver) cela va la réduire pour quelques instants avant qu'elle ne remonte. Du coup, enchaîner les attaques vont la vider rapidement et vous laisser à la merci des zombies. C'est à ce moment qu'il faut bien choisir ses armes. Plus de dégâts, mais utilisant plus d'endurance, plus rapide mais moins de d'attaque... Les bonus eux pourront diminuer les malus et bonifier certaines caractéristiques de votre personnage ou de ses armes. Là aussi votre arbre de talent sera bien utile pour booster votre héroïne !

La seconde chose à prendre en compte, c'est que vous ne pourrez pas vous soigner ou recharger vos armes en dehors des points de sauvegarde ! De ce fait, il faut être très vigilant à ce que l'on fait pour ne pas se retrouver dans de fâcheuses postures. Généralement il est extrêmement rare d'être totalement démuni au niveau des armes avant un point de sauvegarde, par contre, la barre de vie selon les ennemis rencontrés risque de prendre chère ! Bien maîtriser les techniques sera alors une chose vitale. Un peu à l'instar de Bayonetta, si vous réalisez une esquive parfaite quand un ennemi essaie de vous toucher, vous aurez un bullet time qui non seulement vous redonnera un boost d'endurance bien venu, mais en plus vous permettra de frapper plus fort quelques secondes pendant que votre cible sera quasiment à l'arrêt. Cette technique sera vitale face à certains monstres bien violents et les boss ! D'ailleurs malgré un côté un peu rigide dans l'animation des déplacements, Hisako se manie parfaitement. Double sauts, attaque, esquive, changement d'arme, tout se fait facilement et rapidement. Le double stick viendra même vous aider pour la visée lorsque vous passerez en arme à feu. Bref de ce côté ci, peu de choses à redire. Mais tout n'est pas forcément rose pour autant et nous y reviendront plus loin.


Le jeu a quand même un certain scénario et les quelques personnages que vous allez rencontrer y contribueront. Forcément votre but principal étant d'aller à l'école (je pense qu'en ce moment ce n'est pas la seule du coup) l'histoire va se concentrer dessus, mais les quêtes annexes ou objets à récupérer sont nombreux et tous vous apporteront XP, objets rares ou autres joyeusetés pour vous aider dans votre aventure. Pour y parvenir, la carte est bien agencée et vous donne les indices pour progresser. D'ailleurs des morceaux d'histoire seront bien dissimulés et donneront un petit plus à ce qui s'est passé durant toutes ces nombreuses années (en plus d'augmenter vos stats).

Le côté moins rose se trouve dans les graphismes. Car techniquement c'est pas toujours très lisible. Le jeu étant déjà très sombre de base à cause du scénario, et n'est pas forcément aidé par la 3D pas toujours lisible et peu travaillée. C'est là que le bas blesse à mon sens. Les vues souvent éloignées amoindrissent la lisibilité et la 3D datée n'aide vraiment pas en ce sens. Souvent grisonnants et pas foncièrement beaux, les décors n'aident pas à se plonger totalement dans le jeu. Heureusement les scènes un peu plus manga et légèrement tendancieuses, peuvent redonner le sourire, même si ça ne rattrape évidemment pas tout. Même les monstres sont assez peu travaillés au final et ressemblent souvent à des ersatz de zombies sortis d'un mauvais Resident Evil.


Heureusement, le jeu est long et malgré ces quelques défauts on se laisse happer par l'histoire, les événements et les différentes possibilités offertes qui au final donnent une durée de vie assez énorme. Comptez au minimum 30 à 40 heures pour voir la fin de l'histoire et bien plus sur vous voulez vous amuser sur le "boss mode" par exemple, qui vous permet de refaire chaque boss dans différents niveaux de difficulté pour débloquer encore plus de bonus.

En conclusion Dead or School souffle un peu le chaud et froid. D'un côté on a un action/RPG très complet avec énormément de possibilités au niveau loots, customisation, évolution du personnage et un gameplay très soigné et plutôt précis malgré des déplacement un peu rigides niveau animation, et de l'autre une 2,5D datée qui gâche un peu le plaisir, des monstres pas forcément super réussis et une visibilité pas toujours au top. Du coup, si l'on passe outre ces aspects pas non plus ultra contraignants, mais important à souligner, on a un jeu avec une durée de vie énorme, du challenge et une histoire qui au final se laisse traverser aidée il est bien vrai par quelques scénettes "manga" du plus bel effet.

Test de Muten Roby

Ce qu'on a aimé :
  • Durée de vie énorme
  • Une histoire intéressante à parcourir (suivez mon regard)
  • Une jouabilité plutôt bien pensée
  • Tokyo underground
  • Évolution RPG du personnage
  • Les armes à profusion et leurs caractéristiques à améliorer
  • Les scènes manga vraiment de qualité

Ce qu'on a moins aimé :
  • Hisako un peu rigide dans son animation
  • Graphiquement c'est pas folichon
  • Pas toujours très lisible
  • Les monstres pas très travaillés


Prix : 29.99€
Genre : RPG, action
Langues : Anglais, Japonais, Chinois
Taille eShop : 2 978 MB
Développeur/Éditeur : Studio Nanafushi / Marvelous Europe

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

1 commentaire:

  1. Un peu influencé par l'univers Kikoo Japonais votre rubrique, le jeu à l'air horrible et repose sur des mécaniques immondes, comment pouvez-vous mettre un 7 à un jeu qui se vend 30€ et qui est aussi peu jouissif ?

    RépondreSupprimer