lundi 27 avril 2020

[TEST] MotoGP™20 sur Nintendo Switch

C'est l'une des rares fois, où à cause d'une épidémie mondiale, le jeu motorisé associé au championnat de l'année en cours sortira avant même que ce dernier ne soit commencé. Eh oui, chose rarissime, MotoGP™20 existe alors que dans les faits la saison n'est pas encore lancée. Rassurez-vous, cela ne change pas grand chose au fait que le jeu de Milestone a évidemment toutes les mises à jours prévues pour cette année, les nouveaux sponsors, éventuels circuits, ainsi que les changements de pilotes au sein des écuries.


Dès lors, penchons-nous sur ce nouvel opus, histoire de voir si l'évolution aperçue dans la version 2019 est toujours présente ou pas. Tout d'abord au niveau des modes de jeux, peu de nouveautés. Forcément sur ce genre de jeu officiel, il devient compliqué de proposer des choses vraiment nouvelles sans sortir des rails du réalisme voulu. Quoi qu'il en soit une évolution est quand même présente dans le mode Historique du jeu, qui varie par rapport à l'année dernière. Fini les courses à thèmes, ici vous pourrez débloquer les pilotes de légende ainsi que leurs écuries pour les jouer dans d'autres modes de jeu. Seule obligation, les acheter avec de l'argent virtuel que vous gagnerez en tentant des défis plus ou moins corsés ! Un bon moyen de varier les plaisir et d'avoir la satisfaction de pouvoir viser l'achat d'un pilote fétiche.

Chaque défi proposera une récompense selon la place que vous arriverez peut-être à revendiquer sur le podium à la fin de la course et en fonction de la difficulté choisie. Gagner peu ou vraiment beaucoup dépendra de votre conduite. Ces défis changeront régulièrement, comme les pilotes à glaner, par contre ne vous attendez pas à être le champion en mode extrême sans connaître les circuits et votre moto sur le bout des doigts car vos adversaires ne vous feront vraiment pas de cadeaux. Heureusement, tout le monde pourra réussir à gagner assez de monnaie même en étant moins aguerri. Le temps sera votre seul ennemi, mais petit à petit vous aurez tous les pilotes !

Évidemment les autres modes ne sont pas oubliés et voici en détails ce qui vous attend dans les différents menus du jeu :
  • Les modes rapides : ici pas de chichi, vous voulez faire le week-end de Grand Prix de votre choix, simplement un contre la montre, ou alors entamer un nouveau championnat avec n'importe quel pilote et catégorie de moto présent dans le jeu (historiques comprises)? Eh bien, c'est ici que vous devez venir, vous n'avez plus qu'à choisir votre pilote !
  • Le mode Carrière : le plus complet du jeu. Créer votre avatar, choisissez votre agent, votre catégorie moto (moto gp, moto 2, moto 3) et c'est parti pour essayer de grimper les marches de la célébrité et tenter de devenir le champion du monde.
  • Le Multijoueur local : il vous permettra de jouer à plusieurs dans la même pièce et avec plusieurs consoles et jeux. Eh oui malheureusement toujours pas de jeu en ligne sur Switch...
  • La Personnalisation : vous rêvez d'une moto à vos couleurs, d'un pilote avec des sponsors différents ou même créer votre propre logo ? Tout y est pour vous faire plaisir !
  • Le mode Historique : ici les plus grandes légendes de la moto moderne seront présentes et à débloquer, ainsi que leurs motos et écuries mythiques !


Avant de parler technique, attardons-nous sur le gros du jeu, à savoir le mode Carrière, car celui-ci reste le plus complet de tout le jeu. Certes les autres modes vous permettent de faire beaucoup de choses (dont le mode Championnat) mais ici, la notion de développement de la moto et de votre carrière est bien mise en avant. Un peu comme un jeu de gestion, il va vous falloir prendre en compte nombre de paramètres pour bien faire évoluer votre personnage et sa carrière. Le manager qui va trouver les contrats et vous faire progresser dans les différentes écuries de pointe, la recherche et développement pour que votre moto soit toujours en progression tout au long du championnat, mais en faisant les bons choix car ils ne se font pas en un clin d'œil. Il faudra parfois plusieurs semaines pour que votre moteur soit plus performant, vos suspensions plus souples ou votre carénage mieux adapté à votre style de pilotage. Et comme partout, il vous faudra recruter des ingénieurs qui seront plus ou moins bons selon leur domaine de prédilection. À vous de jongler entre eux pour essayer d'avoir un résultat le plus en adéquation avec vos désirs. Tout ne sera pas toujours facile !

Première chose à faire après avoir choisi votre écurie de base (ne pensez pas aller tout de suite dans une écurie d'usine, mais plus dans une team satellite) et votre catégorie entre moto 3, moto 2 et moto GP, la recherche et développement d'avant saison ! Choisir votre package en fonction de votre style de conduite. Agile mais avec plus de reprise ? Puissance mais moins maniable ? À vous de tester et de choisir et à partir de là votre saison sera lancée ! Dès lors les semaines s'enchaîneront, entre développement, week-ends de grand prix, gestion de votre emplois du temps...

Ce qui nous intéresse particulièrement ce sont les déroulement des courses. Comme dans la réalité, un week-end sera divisé en plusieurs parties :
  • Le vendredi avec 2 séances d'essais libres (matin et après midi) où vous pourrez apprendre le circuit ainsi que régler la moto. Point très important, vous pourrez pendant ces séances faire évoluer la moto en participant à des essais de développement. Faire des tours rapides avec tels pneus, ou simuler la course, ou simplement bien maîtriser toutes les subtilités du circuit ne seront que des bonus pour la suite du championnat. Notez que bien surveiller l'usure des pneus et de l'essence seront une des clefs de la victoire !
  • Le samedi : une séance d'essai puis 2 séances de qualification pour la course.
  • Le dimanche : le warm-up suivi de la course en elle même !


Jusqu'ici tout est facile à prendre en main et les menus sont très agréables à parcourir, mais nous allons nous attarder sur ce qui va généralement questionner les futurs acquéreurs du jeu sur Switch, la qualité graphique et la jouabilité.

Premier point il faut savoir que graphiquement le jeu a quand même eu des améliorations depuis les 2 derniers opus sortis sur la console. Certes le jeu reste regardable mais il aurait quand même pu bénéficier d'un peu plus de soin de la part de Milestone. Autant la résolution semble correcte mais sans plus, autant les textures sont vraiment pauvres et pas vraiment travaillées pour la console et les couleurs parfois un peu ternes. Bon lorsque l'on joue on ne s'en rend pas trop compte, mais lors des replay ou quand on est dans les stands c'est vraiment pas joli joli. Ceci dit en mode portable c'est étonnamment plus fin et du coup, indéniablement, plus agréable à l'œil ! Ceux qui comme moi ont tendance à privilégier cette façon de jouer seront bien plus aptes à passer outre ces petits défauts qui seront nettement atténués pour le coup.

Les circuits eux par contre sont conformes à la réalité, comme toujours, remplis de détails. On regrettera que la moto donne parfois l'impression d'être légèrement au dessus du bitume quand l'ombre est trop prononcée, effet visible notamment lorsque l'on joue en vue extérieure. Les vues d'ailleurs sont nombreuses et parfois spectaculaires, notamment celle du casque. Préparez votre sac à vomis si vous n'êtes pas dans simulateur parce qu'elle n'est pas évidente à maîtriser ! Par contre aussi bien les vues externes que celles du cockpit sont toutes jouables avec plus ou moins de facilité nous en convenons. Mention spéciale à la vue caméra de nos chutes qui se met dans la bulle de la moto avec effet vibrations et pilote qui glisse garantis !


Et qui dit chute dit gameplay ! Là encore peu de choses à redire. Chaque catégorie de moto se pilote différemment. Les moto 3 seront agiles et peu rapides, faciles à prendre en main et seront parfaites pour tous les débutants sur le jeu. Pour des sensations plus intenses, privilégiez les moto 2, qui ont de la puissance et de l'agilité ! Un plaisir niveau sensations ! Les moto GP sont les plus puissantes mais aussi les plus difficiles à prendre en main. Leur lourdeur pardonne beaucoup moins facilement les erreurs et si vous ne connaissez pas le circuit par cœur ainsi que les points de freinage, vous allez passer une bonne partie du tour à tâter du gazon ou du gravier !

Du coup la jouabilité est bonne, vraiment bonne. Certes le jeu n'est pas en 60fps, plutôt 30, et sans ralentissement, mais les motos sont faciles à prendre en main et le pilotage ne dépendra que de votre dextérité. Évidemment vous aurez nombre d'options à votre disposition pour modifier en conséquence les différents paramètre de vos séances. La classique ligne de trajectoire pour vous aider à mieux appréhender le circuit, les aides au freinage, l'électronique pour tout ce qui est de l'accélération ou de la stabilité de la moto. Et bien sûr la difficulté de l'IA pour éviter de vous prendre des valises au début. Bref moults façon de vous rendre le jeu plus facile ou bien plus technique.

Sachant que malheureusement la manette Switch n'ayant pas de gâchettes analogiques, je conseille pour tous ceux qui veulent laisser l'accélération et le freinages sur ces dernières, d'activer l'électronique, pour éviter notamment sous la pluie de grosses déconvenues à chaque virage.


À l'heure où vous lirez ces lignes, un patch devrait être sorti qui devrait améliorer l'IA qui parfois à tendance à être un peu trop musclée ou tomber pour des raisons un peu idiotes. Améliorer quelques animations, dégâts sur la moto, mieux voir les traces de pneus au fur et à mesure du déroulement de la course et d'autres améliorations... La note n'en tiendra pas compte, ces améliorations n'étant pas trop primordiales à notre avis pour le test.

En conclusion ce MotoGP™20 est un bon cru. Il n'est certes toujours pas parfait dans sa technique pour la machine, mais semble garder ce qui fait de lui un jeu que l'on veut avoir si l'on est fan de Moto GP en règle générale. Passé le moment des graphismes pas toujours au top, on peut profiter d'un titre complet, jouable et riche. Les heures vont défiler tant les championnats et autres courses sont complets. Et la cerise sur le gâteau reste de pouvoir incarner n'importe quel ancien pilote de légende dans pratiquement tous les modes de jeu, pour se refaire des courses d'anthologie avec par exemple un Rossi vs Max Biaggi... On regrettera par contre l'impossibilité de pouvoir jouer en ligne avec ses amis, ce qui aurait été un plus vraiment appréciable pour cette version.

Test de Muten Roby

Ce qu'on a aimé :
  • Rossi chez Honda ou Yamaha
  • Les différents modes de jeu, variés et complets
  • Une jouabilité aux petits oignons
  • La possibilité de customiser sa moto
  • Les légendes à débloquer à l'ancienne
  • Le son des moteurs selon la cylindrée
  • Moto 3, moto 2, moto GP, 500cc !

Ce qu'on a moins aimé :
  • Graphiquement bien plus agréable en portable qu'en dock
  • Une IA pas toujours au top
  • Une impression de ne pas être collé au circuit parfois avec les ombres


Prix : 49.99€
Genre : Course, sport, simulation
Taille eShop : 9 869 MB
Développeur/Éditeur : Milestone

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète note avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire