lundi 14 septembre 2020

[GeeKritique] Avis : JAGAAAN Tome 8 et Tome 9

Deux JAGAAAN valent mieux qu'un, surtout quand l’un des deux démarre calmement mais se termine ardemment. Nous allons donc évoquer brièvement quelques mots suite à la lecture des tomes 8 et 9 de cette série que j’apprécie énormément que ce soit d’un point de vue scénaristique ou artistique. Rappelons que le manga est édité chez Kazé et qu’il comporte des scènes pouvant heurter la sensibilité de certains lecteurs qu'elles soient violentes ou d'ordre sexuel.


Résumé éditeur (Tome 8) :
Jagasaki et Belle sortent dans un parc à thème nocturne, réservé aux adultes. Morbides, immorales et violentes, toutes les attractions sont faites pour pousser les visiteurs à libérer leurs plus sombres instincts. Plongés dans la peau de démons, leur mission consiste à faire un maximum de victimes ! Les meilleurs challengers, seront invités à partager la table du maître des lieux... Mais tous ignorent que le parc dissimule un atroce projet, élaboré par des Détraqués !

On se retrouve donc dans ce 8ème tome en compagnie de divers protagonistes, tous étant allés à un parc d’attractions réservé aux adultes. En effet, ce parc a pour thème l’horreur et on peut dire que l’on va être servi dans son principe ! Sans trop vous spoiler, nous allons ici découvrir que les Détraqués ont un certain lien avec ce parc et qu’il leur sert d’endroit pour recruter de nouvelles personnes. Je ne vous cache donc pas que ce tome démarre très fort bien qu’il va se dérouler en 2 temps.

En plus des moments au parc d’attractions, ce tome met en lumière Nairi, qui pour rappel est un garçon ayant pris le corps d’une femme, et qui va se mettre en quête de son identité, dira-t-on. Pour faire simple, en plus de violence dans ce tome, le sexe ne manquera pas ! Mais nous autres lecteurs de JAGAAAN avons l’habitude de ce genre de planches. En tout cas, je dirais qu’il n’y a rien de réellement obscène durant ces dites scènes. Passons à la deuxième partie de ce tome 8, qui s’avère pour moi bien plus intense. Ici, l’action est davantage présente et on y croise Belle et Jagasaki, dont la tournure des événements va bousculer leur relation (déjà pas facile) avant que cela ne passe à d’autres actes bien plus violents. En effet, on va alors assister à un combat survolté, assez violent donc, dont l’issue saura vous surprendre et ne plaira pas forcément à Jagasaki. Qui plus est une certaine personne va basculer dans l’autre camp. Mais STOP au spoil…

JAGAN © 2017 MUNEYUKI KANESHIRO/ KENSUKE NISHIDA1/5/S06/H201O8 1G2:4A7 KUKAN

Et le 9ème tome démarre tambour battant ! Et il gardera un rythme effréné tout du long. Ce tome est bien plus dynamique que le précédent, la 1ère partie du tome 8 était un peu calme en comparaison à la seconde, et s’avère aussi bien plus intéressant. Il se passe des choses intrigantes et j’aime beaucoup les moments où Jagasaki est à l’honneur, notamment sur la fin de tome ! J’en reste surpris quant à ses choix. Sinon, on fait la connaissance de Norman, quand le S.K.A.T. arrive au Deader Castle ! Le gars est posé sur son siège, tranquillement devant une énorme monstruosité enfermée dans un énorme bocal, et on découvre une chose surprenante à son sujet en rapport avec les visiteurs du parc, j’en dis pas plus mais sachez que Norman est le Maître de ces lieux. Pas de sexe ici, outre un pelotage de boobs. Par contre, place à de la full action, full violence, et tout n’est qu’une question de sauvetage de Belle. Pourquoi la sauver ? C’est en rapport avec la fin du T.8 et pareil j’irai pas plus loin non plus mais on rejoint là ce que je disais plus haut concernant Jagasaki.

Ces 2 tomes montent donc en « puissance » ! Une puissance qui se transmet aussi au travers de dessins magnifiques, je trouve. On retrouve peu avant le chapitre 100 une double page mettant en scène Jagasaki qui est juste sublime. J’ai vraiment apprécié la fin du tome 9 qui promet du lourd dès le T.10 suite au changement de camp d’un personnage assez important, et qui plus est charismatique. On en parlera donc la prochaine fois, pour lors je vous dis à plus tard et remercie fortement Anita et les éditions Kazé pour l’envoi de ces tomes.

GeeKritique de Samy Joe

 
JAGAAAN Tome 8 et Tome 9
de Muneyuki Kaneshiro (scénario) et Kensuke Nishida (dessin)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire