mercredi 16 septembre 2020

[TEST] Giraffe and Annika - Musical Mayhem Edition sur Nintendo Switch

Pour ce nouveau test gaming, je vous propose aujourd’hui de voyager en compagnie d’une jeune fille mais pas que… En effet, pour elle ce voyage est un peu particulier. D’ailleurs notre héroïne l’est tout autant et nous allons détailler cela ensemble. Je remercie d'ores et déjà l’équipe de Koch Media qui m’a fait l’honneur de m’envoyer la Musical Mayhem Edition du jeu Giraffe and Annika sur Nintendo Switch.


Cette aventure qui nous est offerte se fera aux côtés d’Annika qui se réveille sur l’île Spica à la suite d’un rêve assez étrange. Cette jeune fille a une allure physique particulière, elle est dotée d’oreilles et de queue de chat et semble ne pas savoir comment elle a atterri sur cette île. C’est après quelques pas de découverte, car oui on doit nous même découvrir ce qu’il en est sans écoper de réelles explications, que notre héroïne fait la rencontre de Giraffe. Annika n’a pas souvenir de le connaître, contrairement au jeune homme. Ce dernier va de suite lui demande de l‘aide afin de retrouver 3 fragments d’étoiles, mission qu’elle accepte car cela lui permettra de faire d’une pierre deux coups et de retrouver ses propres souvenirs.


De prime abord, le voyage s’annonce enchanté, libre mais force d’avancer on va se retrouver à suivre un certain chemin. Je veux dire par là qu’outre le fait de fouiller un peu par-ci par-là on va se voir suivre une certaine ligne directrice afin de voir le bout de l’aventure. Une aventure que vous vivrez en anglais, eh oui, et qui sera malheureusement de courte durée… Après, le niveau d’anglais nécessaire ici n’est pas des plus élevés, mais il n’en demeure pas moins dommage que le titre ne soit pas traduit car il aurait pu intéresser de jeunes joueurs. On se retrouve donc en quêtes de ces 3 fragments, un fragment par donjon et pour y accéder il faut emprunter le bon chemin, chemin qui n’est pas bien compliqué à trouver. Et là, une fois dans le premier donjon une chose me saute aux yeux, il est très linéaire. Tout ce que vous avez à faire c’est d’aller tout droit (de suivre le chemin) en évident les « fantômes ». Une fois au arrivé au bout du donjon, vous affronter alors un « boss » et vous devez le faire en rythme ! Il vous apparaîtra alors un « bâton magique » et devrez vous placer du bon côté et appuyer au moment opportun sur la touche A quand l'orbe vient se poser sur le cercle. Aussi, vous devrez esquiver certains ennemis envoyés en votre direction. À noter que pour ces phases de boss, vous pourrez choisir le niveau de difficulté de la chanson entre facile, normal et difficile.


Durant l’exploration, vous ne rencontrerai pas d’ennemis, ces derniers se trouvent uniquement dans les donjons et la seule chose que vous aurez réellement à faire c’est de les esquiver. Cependant, vous verrez que le gameplay ne tournera pas toujours en votre faveur, je l’ai trouvé beaucoup trop approximatif. En somme, c’est loin d’être précis et de ce fait on se fait toucher par un fantôme qui nous balance un projectile car on n’arrive pas à se cacher derrière une caisse. Aussi, on se fera avoir plus d’une fois à tomber du haut d’une passerelle dans l’eau sans pouvoir remonter à la surface et on finit par se noyer… et donc on recommence. Les déplacements ne sont donc pas toujours adaptés, tout comme l’angle de caméra, mais ici vous pourrez le replacer et même zoomer/dézoomer. Idem pour le saut par exemple ou de nombreuses fois on se voit louper une plateforme ou atterrir là où on ne voulait pas. Je vous laisse imaginer le stress lors de phases de sauts sur des radeaux en mouvements (qui se croisent) et l’effet de se retrouver à l’eau sans réussir à remonter sur l’un d’eux. Et je n’vous évoque pas le passage avec les rouages ! Bref…


Autre point qui aurait mérité une attention plus profonde : son rendu graphique. Attention, je ne dis pas que le jeu n’est pas beau, juste j’aurais apprécié davantage d’efforts, déjà que le jeu est court. Le visuel reste assez coloré, l'univers est chatoyant, on nous affiche de jolis effets de lumières par endroits mais ça manque de détail et d'ampleur par moments. On reste sur du minimaliste, il en ressort un effet de platitude, sans manquer de constater que par moments le décor s’affiche une fois qu’on s’en approche. Et la présence de ce pseudo-brouillard au loin… C’est un point avec lequel j’ai un peu de mal. Tout comme les divers personnages présents tout du long de l’aventure. Ils manquent d’expressions, de caractère et du coup, j’ai du mal à m’y attacher. Cependant, les yeux d’un enfant le verront autrement. Je me permets de dire cela car ma fille de 8 ans a été charmée par le jeu, mais forcément l’anglais va l’empêcher de comprendre le scénario et elle subira des difficultés à comprendre comment avancer dans le jeu car il faut réaliser des « quêtes » pour avancer.


On compte aussi quelques bugs de collision durant notre avancée, mais on pourra soulever tout de même que notre aventure se vit au travers de douces musiques. Ces dernières accompagnent plutôt bien nos diverses phases de jeu. Tout comme les divers passages scénarisés au format BD. Le principe est apprécié, et une fois encore cela a touché mes plus jeunes filles. On va aussi évoquer un autre point apprécié et revenir à l’exploration. En effet, le jeu permet aussi de récolter des « collectibles » tout au long de votre voyage et certains ne sont pas toujours évidents à récupérer. Vous pourrez visualiser plus en détails ces « tableaux » depuis un bâtiment. Ah oui j’ai oublié une chose, force d’avancer vous récupérerez divers objets qui vous seront utiles pour votre voyages, certains même sont nécessaires : appareil photo, clés de couleurs, cordes, lanternes… Cependant, je dirais que malgré cette recherche de tableaux, cela n'est pas assez pour une rejouabilité justifiée.


On se retrouve donc ici avec une aventure de courte durée, sans trop de difficultés dont on aurait aimé davantage de temps d’exploration, ou de donjons. Toutefois, sans trop vous spoiler, il y en a 3 principaux, mais… On peut soulever d’ailleurs que plusieurs slots de sauvegardes sont disponibles et que vous pouvez sauvegarder régulièrement tout au long de votre périple au travers de statuettes. Une fois ce  périple terminé, le voile se lève pour Annika et j'ai trouvé cette fin... Comment dire... Oh puis j'dis rien après tout. Vous verrez bien !

Sur ce, je vais terminer par vous évoquer le contenu de cette Musical Mayhem Edition qui embarque donc le jeu certes, mais aussi un CD incluant la BO, un set de 3 écussons, un joli artbook, une jaquette réversible, le tout dans une boîte collector cartonnée. Une bien belle édition physique !


GeeKritique de Samy Joe

Ce qu’on a aimé :
  • La bande son
  • Le contenu de cette Musical Mayhem Edition
  • Le dénouement de cette histoire (que je n'ai pas évoqué pour des raisons évidentes de spoil)
  • La direction artistique 
  • Quelques jolis effets de lumière
  • Les décors chatoyants…

Ce qu’on a moins aimé :
  • … mais qui manque de profondeur et d’un visuel mieux peaufiné
  • Le gameplay loin d’être précis
  • Les divers bugs et autres soucis de caméra
  • TROP court !


Genre : Aventure, Jeu de rythme
Taille eShop : 2 287 MB
Développeur / Éditeur : Atelier mimina / NIS America

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète note avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire