lundi 8 février 2021

[GeeKritique] AVIS : Jagaaan Tome 10 et Tome 11

C’est toujours un immense plaisir de lire un nouveau tome de Jagaaan, deux c’est encore mieux ! Alors oui dernièrement je mets un peu plus de temps à partager mes avis sur mes dernières lectures mais tout vient à point à qui sait attendre. D’autant que ces 2 tomes sont bourrés d’action avec un 10ème tome qui fait un bon an avant de 5 mois… Bref, sachez qu’ici ça va cogner sévère, on va assister à un face à face terrible entre la Team Jagaaan et la team Noface !


Résumé de l’éditeur
Cinq mois se sont écoulés depuis que Jagasaki a été traîné dans la boue et qu'il a coupé les ponts avec son ancienne vie. Obligé de se cacher, il agit désormais dans l'ombre et se consacre à sa vengeance. Mais il n'est pas le seul animé par ce violent désir... Un nouveau semi-Détraqué recherche activement Jagaaan et tue sans vergogne quiconque se trouve entre lui et sa cible ! 


Jagasaki fait profil bas depuis 5 mois, ayant tout laissé derrière lui, même Belle. Mais il continue cependant son activité, recherchant des crapadingues. Un beau jour, il tombera nez à nez avec d’autres semi-détraqués qui ont pour but d’agir comme il le fait lui. Son désir de vengeance est ici mis en avant mais ce n’est sans compter sur l’apparition d’un nouvel ennemi et non des moindres. En effet, en plus d’être très puissant, ce dernier cherche le fameux Jagaaan dans le but de l’éliminer. Vous imaginez bien qu’on va alors assister à un combat du feu de dieu ! Mais attention, ce combat va prendre une toute autre tournure, Jagaaan ayant besoin de son aide afin d’infiltrer le parc d’attractions Deader Land. Mais la tâche ne sera pas des plus aisées ! 

Ce 10ème tome est vraiment très percutant, d’autant plus qu’il met aussi en scène Noface, dévoilant une certaine motivation quant à vouloir imposer les crapadingues à toute personne humaine. Le gars se prend ici pour un politicien. Là aussi vous imaginez bien que certains individus, facilement influençables, vont tirer profit pour sombrer dans la criminalité. On découvre alors une certaine vérité concernant différents types de crapadingues (j’essaie là de vous en dire le moins possible) et d’une personne hautement placée. Car oui, Noface n’est pas celui à la tête de tout c’merdier ! Désolé pour le terme utilisé mais vous comprendrez une fois ce 10ème tome lu. Vous n’êtes donc ici pas au bout de vos surprises, il y en a plusieurs comme par exemple la nouvelle forme physique de Mikazuchi. Déjà que le gars était badass, là on monte encore d’un cran. Il n’y a pas à dire, il émane de certains personnages un charisme fou et ce au niveau des ennemis, je dirais surtout chez ces derniers même. 

JAGAN © 2017 MUNEYUKI KANESHIRO/ KENSUKE NISHIDA1/5/S06/H201O8 1G2:4A7 KUKAN

On enchaîne ensuite avec un 11ème tome tout bonnement jouissif ! Déjà que le tome 10 était bien percutant, ce 11ème tome monte la barre d’un cran encore. On va alors assister à un sacré affrontement, la team Jagasaki contre la team Noface. Sérieux, les combats sont ici des plus percutants ! On va même accueillir une certaine personne, recherchant depuis bien longtemps Jagaaan. Elle va alors se mêler au groupe et prendre part à la baston. Mais une chose de grande envergure se prépare du côté de Noface, qui tente de soulever une armée. Je préfère ne pas trop détailler, mais sachez qu’on est servi niveau action. Mais l’action ne fait pas tout. En effet, ce 11ème tome nous propose aussi quelques phases d’humour entre Jagasaki et Chiharu, sans manquer de sexe aussi. Là où le T.10 n’en proposait que peu, ce 11ème tome en dispose davantage, dans la lignée de ce qu’on a déjà bien pu voir. On n’est pas dans la simple nudité, on va bien au-delà. Soyez prévenus. 

Le rythme de ce tome 11 est des plus appréciables, c’est intense, violent et magistralement bien mis en scène. Les mises en scènes sont magnifiques, on a droit à de très belles illustrations, surtout au niveau des expressions faciales. Le travail est vraiment très réussi ! C’est vraiment l’un des points que j’apprécie le plus. 

Il n’y a pas à dire, on écope d’un cocktail détonnant tout au long de ces 2 tomes. Les dessins sont des plus travaillés, c’est très minutieux. Ce qui nous offre des combats époustouflants ! L’intensité est au rendez-vous, la violence maîtrisée, le sexe aussi saura trouver sa place. Tous les ingrédients principaux au manga Jagaaan sont ici bien présents, davantage dans le tome 11 que dans le 10ème mais tous deux ont de quoi vous scotcher ! Quand on découvre comment tout cela se déroule, je pense que nous sommes loin d’avoir tout vu… 

GeeKritique de Samy Joe 

Jagaaan Tome 10 et Tome 11
de Muneyuki Kaneshiro (scénario) et Kensuke Nishida (dessin)  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire