jeudi 18 mars 2021

[GeeKritique] Avis : Bâtard Volume 1

Fort d'un très gros succès sur Naver Webtoon, qui plus est il fait parti des titres les mieux notés de la communauté coréenne et française depuis le début de sa publication, Bâtard débarque en version reliée aux éditions Ki-oon ! Il est le tout premier titre de la collection Toon, relié au format 15x21 cm et 100 % couleurs. On note aussi que 5 volumes, vendu 15€ pièce, sont prévus. Ce thriller haletant, et c'est peu dire, on le doit à Carnby Kim et Youngchan Hwang qui nous fournissent un travail remarquable aussi bien au niveau d'un scénario percutant que des dessins retransmettant à merveille une certaine angoisse, un côté malsain parmi tant d'autres choses... Laissez-moi donc vous détailler tout ça !


Résumé de l’éditeur :
Autour du lycée de Jin, les disparitions de femmes se multiplient… Le jeune garçon vit pourtant dans un quartier huppé grâce à la réussite de son père, P.-D.G. d’une grande entreprise. On pourrait croire qu’il a tout pour être heureux, mais l’adolescent souffre de l’absence de sa mère et d’une vie solitaire. Son seul repère est son père : toujours prêt à aider son prochain, il est connu pour ses actions caritatives. 

Pourtant, ses airs avenants dissimulent un tueur en série à la cruauté sans limites… C’est lui qui se cache derrière les disparitions ! Et Jin est bien placé pour le savoir, puisqu’il joue depuis des années le rôle d’appât afin d’assurer sa propre survie ! Sa mission ? Attirer les victimes et les assommer à coups de masse avant de les livrer à leur bourreau… Mais quand la prochaine cible désignée est la nouvelle élève de sa classe, la seule à lui avoir jamais porté de l’intérêt, c’est le déclic. Pour la première fois, il décide de se rebeller : qui sortira vivant de cet implacable duel père-fils ?

On est ici à suivre le quotidien de Jin, un jeune garçon qui se retrouve contraint de réaliser certains actes qu’on peut qualifier d’horribles. Mais rien de comparable aux actes de son propre père. En effet, bien que le père de Jin soit vu comme un homme exemplaire, étant d’ailleurs le PDG d’une grande société, il n‘en demeure pas moins être, en réalité, de la pire espèce. Un véritable taré ! Ce dernier va user de la faiblesse de son fils pour le forcer à prendre part à ses actes abjects. Jin se retrouve alors à devoir appâter des jeunes femmes pour son père. Le pire dans tout ça c’est que le jeune garçon se retrouve à devoir les assommer avant de les livrer à son psychopathe de père et il est même forcé d’assister à leur dernier souffle. Le pauvre Jin se retrouve vraiment dans une impasse sans y voir le bout. Il ne peut se retourner contre son père, n’ayant déjà pas la force d’agir mais il craint surtout de finir comme ces jeunes filles disparues, mortes. Il n’a donc d’autre choix que de palier à chaque demande, même si cela le bouffe de l’intérieur.

À force, Jin finit par se faire à ce système de vie, le pauvre ne pouvant que s’y résigner mais un beau jour, les choses sont sur le point de changer… Son père a trouvé sa nouvelle cible portant un certain intérêt à l’une des camarades de classe de son fils. Cette jeune fille ayant déjà montré un peu de compassion envers Jin, ce dernier va alors prendre son courage à 2 mains et faire face à ce dangereux psychopathe…

©2020. Youngchan Hwang, Carnby Kim All Rights Reserved.

Quelle surprise que de voir un webtoon débarquer au format papier et en ce qui me concerne Bâtard est le 1er que je découvre dans ce format ! Ce titre m’avait déjà fait de l’œil dès que les éditions Ki-oon ont annoncé sa sortie et même la couverture m’avait interpellé. Surtout cette ombre qu’on aperçoit au second plan et qui est bien différente de celle du jeune homme qu’on aperçoit au 1er plan. Je ne vous cache pas que je me suis posé une certaine question. Enfin bref… Ce titre qu’est Bâtard est on ne peut plus surprenant, son intrigue a su me scotcher du début à la fin et c’est peu dire. J’aime cette ambiance oppressante, cette atmosphère des plus glauques, qui nous coupe même le souffle par moments. Je me suis vraiment laissé porter par cette horrible machination mise en place par le père de Jin qui ne manque pas de nous surprendre épisode après épisode. Mais Jin lui-même nous surprend à son tour. En fait, les auteurs parviennent à nous surprendre à moult reprises et pour être franc je pense que je n’étais pas prêt à découvrir ce qu’il découlait tout du long de ce 1er volume.

Un père au regard doux, mais machiavélique à souhait dans le fond… Un jeune garçon pris au piège, dépité de ce qu’il doit entreprendre pour son taré de père… Rien que ces deux-là, leurs expressions faciales en disent long ! Et c’est sans compter sur les moments de colères. Le travail fournit ici est déjà de qualité, on se retrouve saisi rien qu’en les regardant tous deux agir ou subir. Certains événements qui se déroulent au fur et à mesure de notre lecture prennent une tournure que je n’ai pas vu venir et c’est fort appréciable. Se retrouver pris au dépourvu, pensant qu’une scène va se dérouler comme on l’imagine suite à une précédente action alors qu’il n’en sera rien, bien au contraire. L’effet de surprise est bel et bien là ! Et surtout là où on ne l’attend pas.


Avec Bâtard, les auteurs parviennent à jouer habillement sur les apparences d’autrui, nous dévoilant de multiples facettes. Je ne vous cache pas que l’attitude du père de Jin me fout hors de moi, son comportement, sa manière de penser ou d’agir nous procurent même quelques frissons. Certains d’entre vous en auront peut-être la boule au vendre, tant ce personnage dégage une grande malaisance. Ce qui nous amène à tomber sur des scènes malsaines. Mais c’est là toute la puissance de Bâtard qui parvient à captiver son lecteur de bien des manières. Vous serez même sans doute effrayé d’assister telle ou telle scènes. On pourrait bien qualifier cette œuvre d’horrifique, les auteurs nous fournissent un travail de très bonne facture aussi bien au niveau du scénario qui nous pend au tripes porté par des dessins qui nous retranscrivent à merveille, entre autres, cette ambiance oppressante qui m’a subjugué tout du long de ma lecture.

Vous l’aurez deviné, je pense, mais je vous le confirme : oui j’ai adoré ce 1er volume de Bâtard. L’écriture est remarquable, les dessins captivants, le rythme de lecture maîtrisé… Et j’en passe ! Vous y trouverez bien d’autres qualités avant d’arriver au terme de ce 1er opus assez conséquent d’ailleurs en pagination, tout en couleurs et dont la qualité n’est plus à refaire pour les éditions Ki-oon. Quoi qu’il en soit, on se pose tout un tas de questions une fois ce 1er tome lu, ce qui suscite en moi un grand intérêt quant à découvrir le prochain volume !

Un très grand merci à Victoire et aux éditions Ki-oon pour cette lecture qui ne me laisse pas de marbre !

GeeKritique de Samy Joe

Bâtard Volume 1
de Carnby Kim et Youngchan Hwang

Aucun commentaire:

Publier un commentaire