vendredi 19 octobre 2018

[TEST] Giana Sisters: Twisted Dreams Owltimate Edition sur Nintendo Switch

« Le cœur d’une sœur est un diamant de pureté, un abîme de tendresse ! » de H. de Balzac. Il est sûr que deux sœurs qui s’aiment, sont amenées à faire de grandes choses. Comme tout faire pour se sauver ou s’entraider. Les cœurs des deux sœurs dont il va être question aujourd’hui, sont remplis de puretés et surtout de tendresses qu’elles portent l’une envers l’autre. Giana Sisters: Twisted Dreams Owltimate Edition est un jeu indépendant de plateforme/aventure, suite de The Great Giana Sisters sorti à l’époque sur Commodore 64, et surtout remaster de la version Giana Sisters: Twisted Dreams. Cette nouvelle édition, nommé pour le coup Owltimate Edition, comprend tous les DLC disponibles à ce jour sur le jeu original. Le titre est édité et développé par Black Forest Games et est sorti le 25 septembre 2018 sur Nintendo Switch. Alors, le retour des sœurs Giana sur la console de Nintendo, sonne-t-il comme un retour triomphant ?


Bon il faut savoir que la série des Giana Sisters étaient totalement inconnu au bataillon pour moi ! Je vais donc me positionner seulement sur ce que j’ai pu découvrir avec ce remaster !

Tout comme beaucoup de jeux de plateforme, Giana Sisters ne brille pas du tout pour son scénario. Nous nous retrouvons avec les deux sœurs dans leurs chambres, prêtes à dormir. Soudain, un portail dimensionnel aspire l’une des deux frangines qui se retrouve dans une autre dimension. Parallèle à celui de la première, les deux sœurs feront leur possible, en traversant divers niveaux, pour se retrouver enfin.

Bon comme je vous l’ai dit précédemment, le scénario n’est qu’un prétexte pour lancer le jeu en lui même.

Le gameplay, quant à lui, est suffisamment dense pour en parler pendant un moment ! Le fait que les sœurs se retrouvent dans deux univers parallèles apportent beaucoup d’aspects intéressants une fois la manette en main ! Déjà il faut savoir que nous pouvons switcher - Oh .. C’est rigolo ça tiens ! On switch.. *sors*-, d’une sœur à l’autre, simplement avec les gâchettes ou le bouton "pouvoir" correspondant à la jeune fille en question. L’une pouvant faire un saut suivi d’un vole plané, un peu comme Peach dans les jeux Super Mario, quant à l’autre il s’agira plus d’un dash, pouvant en plus battre les ennemis.

Le jeu est intégralement en 3D, mais, petite subtilité, c’est que tout le jeu se parcourt en scrolling 2D. Il se découpe en plusieurs petits niveaux à l’intérieur d’un grand monde. Encore une fois la ressemble avec les jeux d’un certain plombier moustachu se fait ressentir.


Mais avec toutes ses ressemblances, est-ce que Giana Sisters: Twisted Dreams arrive tout de même, à se démarquer de ce qu’il l’a inspiré ? Et bien la réponse est un grand OUI. Malgré beaucoup de références dans le gameplay, comme le fait de sauter sur un ennemi pour le battre, Giana Sisters arrive à trouver son indépendance dans sa façon de créer des niveaux et de comment les résoudre. Bon, une chose est sûre, le jeu est loin d’être difficile. Il arrivera que certains passages soient un peu retords, mais dans son ensemble il est très accessible.

J’ai trouvé que le gameplay entre les deux frangines, rappelons-le ; l’une ayant un saut plané et l’autre un dash, permet de mélanger les styles de jeux et surtout permet de résoudre de façon intelligente certains tableaux se présentant à nous. Autre petit point qui a su me séduire, ce sont les collectibles du jeu. Il faudra ramasser des gemmes afin de finir les niveaux à 100 %. Cependant, petite subtilité, certaines gemmes peuvent être collectée par les deux sœurs, tandis que d’autres devront être récupéré par l’une ou l’autre. Il y a également de plus grosses gemmes de cachés dans les niveaux, qui correspondent, elles, à des bonus une fois ramassées.

Il est vrai que cette façon de faire un niveau à 100% fait beaucoup penser à des jeux sur portables, pour avoir les trois étoiles ou autres... Vouloir ramasser toutes les gemmes pour faire un 100 %, c’est clairement le genre de carotte qui fonctionne sur moi.

Giana Sisters contient donc deux dimensions dans lesquels chacune des sœurs y sont bloquées. Une dimension assez mignonne et l’autre qui est tout l’inverse, à la limite de l’enfer. Ce sont par ces choix esthétiques que le jeu est un petit bijou. En effet, nous pouvons passer d’un monde à l’autre à l’aide d’un seul bouton et ainsi absolument tout le décors change ! Des petites maisons bucoliques deviennent des mausolées morbides, des plateformes en fleurs, deviennent des champignons à la limite du toxique. C’est sur ce point que Giana Sisters se démarque totalement de ses inspirations. Il n’y a pas que l’aspect esthétique qui s’en trouve chamboulé, mais également des niveaux entiers ! Des plateformes qui disparaissent selon la sœur choisie, des murs qui deviennent invisibles etc...


Pour ce qui est de l’aspect esthétique pure, c’est assez joli, en même temps, de base ce jeu tournait sur la génération PS3 Xbox 360 et Wii U, il serait donc très triste qu’il se prenne un downgrade avec son passage sur Nintendo Switch. Les éléments de décors du jeu sont quant à eux vraiment jolis ! En effet, certaines petites bicoques donnent envie d’y vivre, avec son style bucolique. Le tout me fait penser à un Disney pour la dimension paradisiaque et à un Burton pour sa dimension inverse. Malgré deux styles bien différents, le tout est très cohérent et clea fait vraiment plaisir de ressentir cette cohérence malgré le mélange de style.

La bande son n’est pas en reste ! En effet les thèmes musicaux ont été travaillés par deux fois, une fois dans un style « punk » - appellation du jeu - et une autre fois dans un style classique, ce qui permet la encore une cohérence très appréciable selon la dimension dans laquelle on se trouve.

Il y a un point que je n’ai pas traité pour le moment, mais qui me semble être intéressant à parler. Un point qui pourrait casser toute la cohérence que le jeu à construit jusqu’à présent, mais qui au contraire rajoute une dimension très intéressante à analyser dans le fait que les sœurs ne se trouvent pas dans la dimension qu’on leur attribuerait normalement. En effet, la frangine blonde, avec ses petits sauts de biches se retrouve dans le monde des enfers tandis que l’autre, qui a les cheveux rouge et en vrac, avec ses dash enflammés, se situe dans le monde paradisiaque. Je trouve que ce point et très intéressant, cela permet d’avoir les personnages qui se détachent des mondes dans lesquels elles se trouvent ! D’un point de vue esthétique, il était dans l’intérêt de Black Forest Games de réaliser ce choix.



Pour conclure, Giana Sisters: Twisted Dreams Owltimate Edition est clairement une petite réussite pour les adeptes des jeux de plateforme ! Le gameplay est très bien maîtrisé -en même temps avec plus de 30 ans à faire ce genre de jeux, j’espère bien que les développeurs, peu importe d’où ils viennent, connaissent les bases d’un jeu de ce genre !-. La charte graphique est très sympathique, l’ambiance bon enfant est agréable. Le jeu est très accessible, ce qui est un plus pour les néophytes ! Il y a malgré tout des défis un peu plus retords ce qui permet aux joueurs plus expérimentés de s’arracher les cheveux s’amuser comme il se doit ! Il y a quand même un arrière goût de déjà-vu sur ce Giana Sisters malgré la feature de gameplay de changer de personnage/dimension. En dehors de ce petit point négatif, c’est une validation pour ma part !

Aussi, vous pourrez retrouver ce titre sur la plateforme de téléchargement de l’eShop au prix de 29,99€.

Test de Msytic Falco


Ce qu’on a aimé :
  • Un bon petit plateformer
  • Une direction artistique très plaisante

Ce qu’on a moins aimé :
  • Du déjà vu dans le genre de la plateforme

Prix : 29.99€
Genre : Plateforme / Aventure
Taille eShop : 1343,23 MB
Développeur / Éditeur : Black Forest Games

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire