lundi 25 novembre 2019

[TEST] Children of Morta sur Nintendo Switch

Ce qui est génial dans l'univers du jeu vidéo, c'est qu'un seul style de jeu peu se décliner en d'innombrables variantes plus intéressantes les unes que les autres. Aujourd'hui le genre Rogue-like nous revient avec Children of Morta, testé sur Nintendo Switch. Un jeu d'aventure où le monde risque le chaos (comme souvent) mais où tout vous sera conté d'une façon unique. C'est ainsi que les développeurs de 11 bit studios ont décidé de nous plonger dans l'histoire de la famille Bergson...


Si la base de Children of Morta reste assez classique dans son approche, à savoir choisir un personnage ayant des aptitudes spécifiques et l'envoyer occire des monstres dans l'unique but d'éradiquer la menace qui fera plonger le monde dans les ténèbres, il a le mérite d'avoir un enrobage unique qui vous plonge littéralement corps et âme dans son univers.

C'est avant tout l'histoire d'une famille qui se doit de protéger le monde. L'oncle Ben (non pas celui qui vous vend du riz), patriarche qui à la fois essaie de prendre soin de sa petite troupe et de combattre le mal ainsi que les différents enfants que vous pourrez diriger sont quelques uns des éléments qui vont venir se présenter à vous tout au long de votre aventure.

Tout est agréablement scénarisé et raconté par une voix off, qui vous expliquera chaque personnage, chaque histoire que celui-ci (ou celle-ci) vivra à l'instant T et ce même si en anglais, sera totalement sous-titrée en français pour vous simplifier la vie. Évidemment ce qui nous intéresse, c'est l'action ! Et tout se passe dans les sous-sols de la maison des Bergsons. Trois temples eux mêmes découpés en trois zones, chacune gardée par un boss. Voici pour résumer ce qui vous attends dans votre périple.

La vue du dessus donne l'impression de jouer à Diablo pour ce qui est des déplacements et des combats que vous pouvez soit gérer aux boutons soit pour les attaques de base en usant du joystick analogique droit pour avoir plus de précision notamment avec les combattants à distances comme l'archère.


Bien sûr comme tout Rogue-like qui se respecte ne vous attendez pas à finir le jeu en une seule tentative. Ici, même si la difficulté générale n'est pas insurmontable comme certains autres jeux, vous aurez quand même des piliers de difficulté difficilement surmontables au premier essai. Heureusement pour vous, dans ces caves sombres remplies de squelettes et autres ombres démoniaques, vous pourrez compter sur plusieurs artefacts et améliorations qui pourront vous sauver la mise. Premièrement, les objets que vous garderez jusqu'à votre défaite (car ici il n'y a pas de mort à proprement parler) : vous les trouverez généralement dans des salles spécifiques voire parfois sur des monstres et ils vous octroient des pouvoirs supplémentaires. Ensuite, les runes : elles peuvent modifier votre attaque de base ou lui rajouter un buff. Aussi, les objets magiques : ils peuvent rajouter une nouvelle attaque avec cooldown, généralement assez dévastatrice.

Il y a bien d'autres possibilités, et comme les donjons, elles sont totalement aléatoires et peuvent radicalement changer votre essai actuel en vous transformant en dieu de la guerre... ou pas. Mais ce côté aléatoire sera aussi compensé par un arbre de talents spécifique à chaque classe de personnage que vous choisirez. Évidemment tout cela prendra du temps à être augmenté et il vous faudra de nombreuses tentatives pour monter en level et débloquer les différentes caractéristiques de chaque classe. Heureusement, lorsque vous augmentez certains paliers de votre arbre cela affecte aussi les autres membre de la famille qui deviendront un peu plus forts sans que vous les ayez joué. Là ou le jeu est un peu retord, c'est qu'il vous forcera en quelques sortes à jouer d'autres classes si vous perdez trop souvent avec votre personnage fétiche...


Les possibilités sont vraiment très grandes dans le jeu. Vous ne jouerez jamais la même partie et il faut avouer qu'il a une très forte tendance à vous donner envie d'y revenir car les surprises sont légions. D'autant qu'à chaque fin de partie, l'histoire à toujours quelque chose d'intéressant à vous raconter, soit sur un nouveau personnage que vous imaginez débloquer plus tard, soit sur la famille elle-même, soit sur les diverses choses que vous avez trouvées lors de votre périple. Vous avez toujours ce sentiment d'accomplissement, même si vous avez perdu. C'est une des grandes forces du jeu à mon sens.

D'autant que cette version Nintendo Switch est vraiment très belle graphiquement. Le pixel art est certainement un des plus réussis et tout est vraiment fait pour vous faire vibrer à chaque instant. Que ce soit dans l'animation des personnages, les effets de lumières tamisés ou sombres, la maison et ses détails innombrables qui s'étoffent au fur et à mesure et surtout les grottes et ses divers biotopes qui vous en mettront plein les yeux. La musique n'étant pas en reste puisqu'elle vous accompagne fièrement avec des sonorités totalement adaptées aux situations, qu'elles soient intenses, tristes ou même lors des récits de la voix off.


On pourra souligner quelques légers ralentissement lorsque le nombre de monstres est conséquents, mais c'est vraiment très factuel et absolument pas pénalisant ainsi une lisibilité sur les pièges un peu limite lorsque l'on joue en mode portable, mais on arrive à s'y faire après quelques heures de jeu.

Nous pourrions parler pendant des heures de Children of Morta, mais sincèrement je pense qu'il est plus simple et préférable de vous laissez le découvrir comme il se doit. Si vous aimez les Rogue-like qui vous donnent envie de progresser avec une des plus belles directions artistiques en pixel art de ces dernières années, qui ne sont pas uniquement punitifs et jouables en coop alors foncez ! Vous découvrirez un jeu d'action/aventure dont l'histoire ne vous laissera pas de marbre, où chaque découverte est importante, où vous pourrez vraiment vous attacher à cette famille et où l'action et les combats dans un esprit à la Diablo, vous donneront vraiment de quoi vous amuser. On pourra juste souligner le côté aléatoire parfois un peu frustrant de vos artefacts, mais cela fait parti du jeu et qu'il y ait des classes de personnages un peu favorisées pour avancer plus aisément dans les méandres de ces sous-sols infestés de monstres. Mais ce serait réduire le jeu à quelques petits défauts qui ne doivent pas cacher le grand jeu qu'il est !

Test de Muten Roby

Ce qu’on a aimé :
  • Les différents personnages jouables vraiment variés
  • Graphiquement sublime
  • L'histoire et la narration
  • L'action frénétique
  • L'évolution des personnages et leurs arbres de talents
  • Une famille en or
  • De l'émotion
  • Jouable en coop
  • Toujours quelque chose à découvrir même en refaisant un niveau plusieurs fois
  • Un goût de reviens-y très prononcé

Ce qu’on a moins aimé :
  • Le côté aléatoire des objets peut être un peu frustrant
  • L'équilibrage qui peut favoriser certaines classes
  • Quelques ralentissements, mais peu contraignants
  • Encore quelques bugs très rares 


Prix : 21,99€
Genre : Aventure, RPG, Action
Taille eShop : 2 126,51 MB
Développeur/Éditeur : 11 bit studios

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre propre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire