vendredi 11 décembre 2020

[TEST] Empire of Sin sur Nintendo Switch

Il y a des bruits qui courent comme quoi un nouveau gars aurait débarqué en ville… Sachez messieurs, dames, que cette rumeur n’est plus. Les choses sont sur le point de changer, ici, à Chicago. Une nouvelle loi issue de chez Romero Games va lui permettre de fonder de toute part son empire et il compte bien y parvenir, coûte que coûte. Sur ce, je laisse la place à ce nouvel arrivant dans le quartier, celui qui sera votre futur boss ! 


*Sifflements, applaudissements et autres cris se font entendre…* 

Moins d’bruit, et ouvrez grandes vos esgourdes. Laissez-moi vous dire pourquoi je serai le futur boss de Chicago et non l’un des 13 autres qui auraient pu être à ma place ! Oui, nous étions 14, mais un seul d’entre nous a les épaules assez larges pour bâtir et faire fluctuer un empire au cœur de la pègre. Moi ! Je vous rappelle que nous sommes en pleine période de prohibition, mais les choses vont changer en cette année 1920… 
Je suis Frankie Donovan et je suis originaire d’Irlande. De nature plutôt calme face à une forte pression, je peux tout aussi bien être intrépide en combat, que ce soit avec des armes ou de mes propres poings. Et mieux vaut ne pas m’chercher des noises car le corps à corps ça m’connaît. Sachez que je me relève de toute difficulté, et pour cause, j’ai même perdu mon frère lors de l’insurrection irlandaise en 1916. Évitez donc toute entourloupe avec moi, faites ce que j’vous demande et tout ira pour le mieux. Si on m’a choisi pour m’adresser à vous c’est que dans un sens je suis à la hauteur du job et je n’ai pas non plus peur de m’salir les mains ! S’il faut entrer dans un bâtiment abandonné, j’y vais ! Si je dois buter tous ceux qui s’y trouvent, j’le ferai ! C’est aussi simple. 

Vous savez, je compte bien bâtir mon empire dans cette ville, j’me sens plus motivé que jamais. Déjà, tous ces bâtiments qui servent à rien, j’compte bien en prendre possession et les changer en bars, maisons closes, casinos, hôtels et j’en passe… Je compte faire de cette ville un lieu de débauche, où vous pourrez vous bourrer la gueule, vous amuser en dépensant votre blé aux machines à sous, vous divertir en compagnie de charmantes demoiselles… Bref, j’vais pas vous faire un dessin, vous avez pigé ! L’enjeu est de grande envergure mais j’ai la tête solide. Si je sors du lot, c’est que mes caractéristiques, ma façon d’me battre et autres caractéristiques à mon sujet, sortent du lot. C’est vrai que j’ai certains bons atouts face à mes 13 autres concurrents au titre, mais je dois bien avouer que j’ai aussi quelques faiblesses comparées à certains(es).

*Un gars commence à rire, Frankie s’approche de lui et lui assène un coup de poing, il poursuit avec un coup d'batte, puis un autre… Le gars est en train de crever…* 


Voilà, c’qu’il adviendra si on ose encore me couper la parole, peu importe la manière. Je vais donc reprendre où j’en étais. J’ai donc certaines faiblesses, je manque peut-être d’autorité à première vue, mais je pense être assez persuasif et peut me montrer très intimidant. Enfin bref… Pour devenir le patron de cette ville, je suis conscient que j’ai du pain sur la planche et que chaque bâtiment devra être surveillé de près, sans compter les recoins d’la ville. C’est pourquoi, j’ai besoin de bras pour gérer la sécurité de mes futurs bars, casinos, hôtels et tous autres commerces qu’on va bien pouvoir ouvrir. Je compte aussi guetter ce que pratiquent les autres et saisir des opportunités comme par exemple optimiser l’alcool ou encore obtenir un capo. Je ferai donc le tour des rues pour passer l’mot et gardez bien à l’esprit que j’ai un œil sur vous. Faut toujours se méfier d’un gangster, ne le prenez pas mal mais j’ai été élevé à la dure. Je prêterai donc attention à votre loyauté, à votre moralité ou encore vos traits de caractère. Si vous m’la faites à l’envers, vous en paierai les conséquences, comme l’autre abruti qui s’est foutu d’ma gueule en riant. Pensez à lui si l’envie d’m’entuber vous venait à l’esprit. 

Sur ce, je rends la parole à mon actuel second et compte sur vous pour faire le boulot que j’vous demande ! 

Hé ben, il en avait des choses à dire le patron. Bon, maintenant qu’il a posé les bases, on peut dire que le message est plutôt clair. Toutefois, mon job à moi c’est de vous fournir quand même un supplément d’informations. Déjà, afin de savoir si oui ou non vous pourrez rejoindre notre équipe de gangsters, nous allons passer en revue vos divers atouts, éplucher vos diverses statistiques mais surtout distinguer si vous pourrez nous être loyal sur le long terme, mettre à l’preuve votre code de loyauté et j’en passe… Je sais bien que certains d’entre vous se demandent pourquoi suivre un tel gars, sorti de nulle part, dont la notoriété est basse mais nul doute qu’elle va très vite monter en flèche. Et plus tard vous viendrez pleurer à genoux pour qu’on vous engage, comme on l’aura fait avec d’autres. Vous savez, Frankie a reçu quelques indications, à la manière d’un tutoriel, sur le fait par exemple de comment agir pour prendre possession d’un bar, ou d’un tout autre bâtiment. Il a déjà bien appris et comme il vous l’a dit il a besoin de bras pour gérer la sécurité, d’établir une certaine ambiance, gérer tout c’qui touche à l’alcool, tout ça… 

Et puis, le patron aura vite fait de venir faire le point à tel ou tel endroit. Il lui suffit de claquer des doigts pour se déplacer en voiture et vite arriver à un point donné pour y remettre de l’ordre ou simplement venir faire le point sur une situation. Tout peut allez très vite ! 

Sur ce messieurs, détendez-vous, prenez un verre et profiter d’la musique ! 


Maintenant que ces deux-là ont fini d'causer, c'est à mon tour et je ne compte moi-même pas mâcher mes mots et peux dores et déjà vous dire que j’apprécie grandement le quotidien que je passe en compagnie de Frankie Donovan ! Oui, en toute franchise, je n’ai pas encore terminé ce périple de grande envergure, mais après moult heures passées en sa compagnie je peux me prononcer sur un grand nombre de points. J’ai donc décidé de vous parler d’Empire of Sin bien que mon job ne soit pas terminé car je tenais vraiment à partager mon avis sur ce jeu et rester proche de sa sortie. 

Vous l’avez peut-être su ou non mais le jeu a reçu une grosse mise à jour (4.9Go sur Switch) proposant un grand nombre d’améliorations et autres optimisations, qu’elles soient d’origine graphique ou autres. Cependant, je trouve toujours aussi longs les temps de chargement. Ils semblent être raccourcis mais celui du démarrage de la sauvegarde reste long. Aussi, on constate la présence d’un certain aliasing, surtout quand on se rapproche des personnages (en mode zoom), la vue éloignée est à prioriser selon moi. Il m’est arrivé aussi de subir quelques ralentissements lors de mes sessions de jeu. Ce n’est pas forcément dérangeant, mais je tenais à soulever ce point. Le jeu me semble gourmand pour la Nintendo Switch, par moments mon ventilateur s’est mis à tourner à fond, sans pour autant avoir joué des heures d’affilées. Outre ces quelques désagréments, je trouve que cette mouture Nintendo Switch est plutôt bien réussie. 


Ce que j’ai davantage apprécié dans Empire of Sin c’est surtout l’ambiance qui émane de ce titre, la musique jazz nous y plonge agréablement et puis cette univers de gangsters avec tellement de choses à penser… On dispose ici d'une gestion des plus complètes et ce en tous genres. On doit garder un œil sur son empire grandissant, vérifier ses gains mais il faut aussi apprendre de nouveaux talents qui seront d’ailleurs forts utiles en combats. Ce ne sont là que des exemples, je ne compte pas vous énumérer tous ce que j’ai déjà constaté mais bordel il y a vraiment masse à faire dans ce Chicago ! Notez aussi que quand vous vous adressez à une personne, il vous est proposé plusieurs choix de réponses, à vous donc d’opter pour celle qui vous semblera le plus à même de faire ressortir votre caractère. 

Parlons maintenant du gameplay que j’ai trouvé plutôt simple. La prise en main est assez rapide malgré le grand nombre d’actions possibles, des tutoriels explicites étant là pour vous former. On vous explique donc comment gérer les combats au tour par tour selon vos Points d’Action, comment sélection vos actions, comment redonner de la santé à un de ses gangsters, comment ordonner une exécution, apprendre de nouveaux talents… Vraiment, on ne s’ennuie pas et le plaisir de jeu est là ! Me concernant, j’ai passé de grands moments de jeu avant de vous en parler et je compte bien aller au bout de cette histoire. Il y a un grand nombre de missions que l’on doit gérer mais on peut tout aussi bien envoyer des messages aux gangs adverses. Notez aussi que le jeu s’adresse à tous types de joueurs (mais 16+) et que les niveaux de difficultés proposés (Associé, Affranchi, Lieutenant, Second, Boss) sont justement là pour que vous puissiez profiter du jeu selon vos aptitudes. Empire of Sin peut selon moi convenir à un joueur expérimenté comme à un novice qui choisira la difficulté « Associé » pour démarrer sereinement. Sachez que j’ai opté pour la difficulté intermédiaire, à savoir « Lieutenant ». 


Empire of Sin est un jeu qui m’a agréablement surpris, surtout de par son contenu énorme. Le côté RPG/Stratégie est vraiment saisissant, on pourrait passer de bonnes heures dessus sans penser au reste. J’ai davantage joué en mode TV, mais sachez qu’en mode portable le plaisir de jeu est tout aussi présent, surtout avec un bon casque audio. Un reproche à faire cependant pour la jouabilité en mode portable qui ne propose pas de jouer via le tactile. On peut soit diriger son personnage via le stick soit par « case », comme durant les phases de combats. Mais pouvoir mouvoir son personnage via le stick est bien plus pratique hors combat. 

Je pense vous en avoir dit assez, il vous incombe de découvrir tout le potentiel de ce titre par vous-même, surtout que la map est immense ! Et puis, le but ici n’est pas de vous dévoiler toutes les options possibles présentes dans Empire of Sin. Venez donc découvrir de vous-même ce Chicago dont vous devez être le boss ! 

Test de Samy Joe 

Ce qu’on a aimé : 
  • Cette ambiance jazzy, très entraînante 
  • Les nombreuses missions 
  • Le système de jeu très varié
  • Les moult possibilités en combat et en apprentissage de talents 
  • Pouvoir jouer les gangsters et créer son propre empire 
  • Un rendu visuel agréable en vue éloignée… 

Ce qu’on a moins aimé : 
  • … dont l’alisasing se dévoile davantage en vue rapprochée 
  • Les temps chargements et autres ralentissements du jeu 
  • La non prise en charge du gameplay via l’écran tactile 


Prix : 39.99€ 
Genre : Action, RPG, Stratégie 
Taille eShop : 10 106 MB 
Développeur / Éditeur : Romero Games / Paradox Interactive 

Test réalisé depuis une version gracieusement fournie par l’éditeur. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire