mercredi 3 février 2021

[TEST] Atelier Ryza 2 : Les Légendes Oubliées et le Secret de la Fée sur Nintendo Switch

C’était en novembre 2019, le 1er plus précisément, que sortait le jeu Atelier Ryza: Ever Darkness & the Secret Hideout sur Nintendo Switch, mais à cette période nous avions dû faire l’impasse sur le jeu… Chose que nous ne ferons pas pour le 2nd opus intitulé Atelier Ryza 2 : Les Légendes Oubliées et le Secret de la Fée, suite directe donc du 1er ! D’ailleurs, comme vous pouvez le constater dans le titre qui est traduit, le jeu l’est tout autant et je peux vous dire, qu’après avoir joué à d’autres titres de la licence Atelier (Atelier Lulua), on apprécie beaucoup le geste ! 


Avant toute chose, sachez qu’au moment où j’écris ces lignes je n’ai pas encore terminé l’aventure d’Atelier Ryza 2 mais j’ai tout de même décidé de vous en parler car je suis bien avancé et que de toute manière je ne comptais pas vous détailler l’intégralité du jeu. Il est important de découvrir par soi-même certains moments de l’histoire ou encore les diverses mécaniques de jeu. Ce genre de jeu se prêtant relativement bien à cette pratique et qui plus est cela me permettra aussi d’en découvrir au fur et à mesure avant d’arriver au terme de cette histoire sans vous spoiler.

Niveau scénario on va faire court. À peine arrivée, Ryza se fait vite accoster par M. Moritz. Ce dernier a une requête pour la jeune fille, lui demandant alors de se servir de l’alchimie pour découvrir ce que renferme un certain joyau. Mais ce n’est pas si simple. Du coup, après quelques échanges, elle accepte et pour cela, Ryza sait exactement où elle doit se rendre. Direction Ashra-am Baird pour revoir Tao et ses amis. Comme je le disais plus haut, je n’ai pas joué au 1er opus, du coup je me suis permis de jeter un œil au jeu afin de découvrir comment se présenter les héros à l'époque. Et force est de constater que les protagonistes ont bien grandit ! En effet, l’histoire de ce 2ème opus se déroule 3 ans après les événements vécus dans le 1er jeu. 

Ici, Ryza va alors vivre une nouvelle quête qui plus est de grande envergure, à savoir découvrir les secrets que renferment les anciennes ruines. 


L’aventure qu’on vit est vraiment des plus plaisantes, même si on écope de dialogues à foison. En même temps, on sait à quoi s’en tenir quand on joue à un jeu du genre JRPG et surtout issu de la licence Atelier. Mais voilà, j’ai tout de même l’impression que certains dialogues ne servent un peu à rien, d’autres sont d’une mollesse, à croire que par moments nos héros parlent pour ne rien dire « d’intéressant ». Nous tout c’qu’on veut c’est fouiller les ruines et découvrir ce qu’elles renferment et s’il y a un lien avec le joyau laissé par M. Moritz. D’ailleurs, c’est le jeune Tao qui a précédemment fait part à Ryza de la présence de ruines aux abords de la ville et qu’il pense qu’elles ont un lien avec l’alchimie. Et c’est bien ce que l’on compte découvrir ! 

Et en parlant de découverte, il y a en effet beaucoup de choses à découvrir que ce soit dans les ruines mais surtout au niveau des ingrédients. Comme vous le savez Ryza est alchimiste, elle sait, et va devoir, synthétiser moult objets. Et quand je dis moult, c’est vraiment au sens propre du terme. On va être servi de ce côté-là, un peu trop même mais c’est le style du jeu qui veut ça. Vous devrez donc et c’est un conseil ramasser tout ce qui se trouve sur votre chemin. Sans oublier de faire de même dans les ruines car c’est là-bas que vous écoperez des meilleurs ingrédients ou d’objets bien plus rares. Et il vous en faudra par moments un bon paquet de ces derniers pour synthétiser certains objets particuliers grâce à votre immense chaudron placé dans votre piaule. Je ne vais pas vous mentir, au début j’ai eu un peu d’mal à assimiler la manière de procéder, il y a tellement à retenir, mais une fois plusieurs tentatives abouties on prend le pli. 


On va beaucoup collecter dans la nature, certains objets ou ingrédients se ramassent, mais d’autres nécessitent l’utilisation d’un outil. Il est aussi possible de collecter plusieurs objets ou ingrédients d’un seul coup. Tout ce que vous récolterez donc sera nécessaire à l’alchimie et comme je le disais il ne faut pas s’attarder que sur les fruits ou autres fleurs, il ne faut surtout pas passer à côté de matériaux provenant des monstres que l’on va battre. À noter aussi que vaincre des ennemis vous donne droit à un gain d’XP non négligeable. Pour continuer avec l’alchimie, on apprécie la présence d’un arbre de compétence proposant des recettes et compétences de synthèse. Il faut alors user de PC pour débloquer des compétences et autres recettes. Plus on apprend de compétence et plus l’arbre s’agrandit, sachant qu’il faut d’abord apprendre une recette pour synthétiser un objet. Et pour cela il faut ajouter des matériaux spécifiques afin de créer le bon objet. Je vous épargne tous les détails et je pense même ne pas tout vous dévoiler car il y a vraiment matière à faire. Sachez pour finir qu’il est possible de sélectionner une caractéristique particulière qu’on peut transférer dans un objet avant de le synthétiser et que vous pouvez activer une ruée d’objets pour user de plusieurs objets en même temps. 

Non pas que ce soit fastidieux, mais je ne vais donc pas tout vous détailler dans la manière de procéder de Ryza au niveau de l’alchimie, car si je vous donne tout d’un bloc cela vous paraîtra peut-être soporifique alors qu’il n’en est rien si vous le découvrez au fur et à mesure de votre avancée. 


On va désormais s’attarder un peu plus sur la partie technique du jeu et commencer par son gameplay sur lequel je n’ai trop rien à reprocher. Les personnages se prennent facilement en main et leur gestuelle n’est pas trop en reste même si parfois on leur trouve un peu de rigidité. Mais on y fait assez vite abstraction. On assimile rapidement les mouvements mais la prise en main est un peu plus compliquée lors des premiers combats. On peut déjà soulever que les affrontements sont plutôt bien réussis, proposant même un peu de techniques. Alors certes au début du jeu on cause peu de dégâts mais force d’avancer les choses vont changer, vous allez évoluer et donc causer davantage de dégâts. Mais vous ferez aussi face à des ennemis plus coriaces. Tous les combats débutent par défaut en « Mode Soutien » où les personnages qu’on ne contrôle pas lancent des attaques normales de manière automatique. Mais on peut donner des instructions basiques à nos alliés ou alors changer de mode de combat et passer en « Mode Agressif ». Dans ce mode des PA seront utilisés pour activer les diverses compétences. Précisons qu’on switche d’un allié à l’autre grâce aux gâchettes ZR et ZL. 

Quand on se retrouve en combat, on est donc en mesure de réaliser ses différentes attaques, soit des basiques ou des plus abouties, mais on peut tout aussi bien défendre. Pour cela, il vous faudra alors appuyer au moment opportun afin que l’attaque de votre ennemi soit bloquée. Notez aussi que vous pouvez combiner 2 attaques à la fois, sans oublier d’user de soins. Le gameplay en combat est vraiment complet proposant diverses actions. C’est l’un des points forts de ce titre, d’autan plus que le dynamisme ne manque pas ! Cependant, on constatera une présence d’aliasing plus prononcé à certains moments notamment lors d'attaques spéciales où on ressent aussi un manque de netteté lors de ces dernières. 


Passons ensuite sur le niveau esthétique du jeu. Déjà on incarne de base une héroïne bien plus sexy que dans les images découvertes du 1er opus, ses formes sont plus généreuses, en même temps elle a bien mûri en 3 ans. On lui donne un petit air kawaii aussi. Les autres personnages sont tout aussi bien travaillés, à la tenue vestimentaire de circonstance selon le statut de chacun. Pour ce qui est des environnements in-game c’est assez agréable à regarder, le jeu est coloré et ne manque donc pas de décors. On traverse le district, les ruines et autres paysages paisiblement, malgré la présence d’un certain brouillard par moments. Aussi, je dirais que cela manque un peu de vie par endroits, ce qui n’est par contre pas le cas en ville, dans le district. Un district d’ailleurs bien agencé avec la présence de PNJ et de plusieurs boutiques. Même si ce n’est qu’un détail, on regrettera le manque d’expression de leur part. Aucune réelle émotion n’émane de leur visage, là où les protagonistes principaux écopent d’une toute autre attention. Le chara-design de ces deniers est vraiment bien travaillé ! 

Pour ce qui est de la bande son, je dirais qu’elle accompagne bien notre voyage, aux musiques à la fois douces et bien plus dynamiques lors des phases de combats. On apprécie aussi le doublage vocal japonais avec de bonnes intonations. Et comme, je ne comprends pas le japonais et que l’anglais n’est pas forcément mon fort, je ne vous cache pas que la traduction en français de cet opus est plus qu’appréciée. 

Petit aparté, il vous est possible d'activer un mode Photo afin d'immortaliser vos meilleurs moments. Vous pourrez alors choisir une posture, une expression de visage, appliquer divers filtres, cadres et j'en passe... Vous pouvez même vous figer adoptant une certaine posture mais avec un arrière-plan en mouvement, comme par exemple devant la fontaine placée au centre du district. Une fois le tout placé, au lieu de faire une simple capture photo, vous lancez la capture vidéo de 2-3 secondes, ce qui suffit amplement. Bref, vous avez de quoi vous amuser !


À ce jour, il me reste encore des choses à découvrir et je compte bien aller au bout de cette quête. Mais comme je le précisais plus haut, je comptais vous partager mon avis sur ce titre tout en restant proche de sa sortie. Atelier Ryza 2 : Les Légendes Oubliées et le Secret de la Fée est un titre qu’on apprécie pour diverses raisons : combats dynamiques, personnages attachants... même si le titre n’est pas exempt de quelques défauts, comme un premier chargement du jeu assez long, ce qui n’est pas le cas lors des chargements entre zones du district. 

Sur ce, je vous invite à profiter de cet opus surtout qu’il est cette fois entièrement traduit en français ! Oui, je pense qu'il est vraiment important de le souligner une fois de plus.

Test de Samy Joe 

Ce qu’on a aimé : 
  • La traduction en français (Je sais pas si j'vous l'ai assez dit)
  • Un rendu graphique assez coloré 
  • Une très bonne OST
  • La durée de vie (Je n'ai pas encore fini le jeu et je suis à plus de 25 heures)
  • Les mécaniques utilisées pour synthétiser
  • Un chara-design travaillé 
  • Le système de combat assez dynamique avec passage en mode Agressif 
  • Une aventure intéressante et qui prend du temps… 

Ce qu’on a moins aimé : 
  • … mais qui traîne en longueur niveau dialogues 
  • Un effet de brouillard 
  • L’aliasing et le manque de netteté durant certaines attaques spéciales 
  • Énormément de crafting (ce qui pourrait gaver certains joueurs)


Genre : JRPG, Aventure
Taille eShop : 6 216 MB
Développeur / Éditeur : GUST / Koei Tecmo

Test réalisé depuis une version presse gracieusement fournie. Les images publiées dans ce test sont issues de nos propres sessions de jeu et la note attribuée reflète notre avis personnel.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire